Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 14:21
 
TAFTA, TTIP, PTCI... Ce qui se trame derrière ces sigles et dans les négociations secrètes entre l'Union européenne et les États-Unis, c'est la liquidation progressive du pouvoir des États et des citoyens face aux multinationales. Il est urgent de n'en rien ignorer.

Comment ça s'appelle ?

APT (Accord de partenariat transatlantique), TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership), PTCI (Partenariat transatlantique sur le commerce et l'Investissement) TAFTA (Trans Atlantic Free Trade Agreement) tout à la fois. Le diable se loge dans les acronymes et la confusion sert les promoteurs de l'opération. Certains opposants réfutent la notion de partenariat et préconisent l'appellation Grand marché transatlantique (GMT), qui a le mérite d'être explicite.

Qu'est-ce que c'est ?

Un traité de libre-échange actuellement en négociation (depuis juillet 2013) entre l'Union européenne et les États-Unis, qui vise en principe à abaisser les droits douaniers, mais cherche surtout à unifier un grand marché transatlantique (voir ci-dessus). C'est le dernier épisode en date d'un processus d'intégration mis à l'agenda depuis l'éclatement du bloc de l'Est, ayant pour objectif l'harmonisation des législations, des règlementations et des normes - avec des arrière-pensées géopolitiques, comme le souci de contrecarrer l'expansion économique de la Chine.

Est-ce qu'on nous cache tout ?

Presque tout. C'est en secret qu'en juin 2013, Le Conseil de l'UE (chefs d'État et de gouvernement) a confié un mandat de négociation à la Commission européenne. Et c'est aussi sans aucun contrôle possible de la part des parlementaires européens, ni aucune consultation des citoyens. Sans grande mobilisation médiatique non plus, le débat est donc largement escamoté, ce qui arrange grandement les promoteurs du GMT.

C'est grave ?

Oui, très grave.

D'accord, mais plus précisément ?

En résumé, le GMT aboutirait à un dramatique abandon de souveraineté de la part des États, au profit d'un pouvoir accru des entreprises multinationales. Le gigantesque marché unique attendu d'un futur traité serait aussi défini comme une instance supranationale dont les règles auront vocation à s'aligner (par le bas) en faveur d'un maximum de libéralisation et de dérégulation, et à se substituer aux législations et aux instances nationales, privant celles-ci de leur pouvoir de décision et les populations de tout moyen de contrôle démocratique.

L'abaissement des droits de douane est-il un prétexte ?

Pour une large part, dans la mesure où ils sont d'ores et déjà très réduits entre les deux zones (2% en moyenne)... sauf pour certains secteurs comme l'agriculture, dans lesquels les États-Unis ont tout intérêt à voir s'effacer les absurdes réticences européennes à l'encontre de la viande aux hormones, des poulets désinfectés au chlore, des OGM ou des pesticides. Dans ce domaine, l'abandon des législations de l'UE, protectrices pour les consommateurs, conduirait à la généralisation du modèle intensif d'agriculture et d'élevage, avec des conséquences sanitaires et environnementale incalculables.

D'ailleurs, s'agit-il seulement de droits de douane ?

Non, bien sûr : les "obstacles" à la "liberté" du commerce désignent aussi les barrières réglementaires (ou "barrières non-tarifaires"). Justement, le mandat de la Commission se donne pour objectif « d'éliminer les obstacles inutiles au commerce et à l'investissement y compris les obstacles non tarifaires existants ». L'harmonisation attendue pourra ainsi affecter, au-delà des biens marchands, le secteur des services et par extension les législations du travail jugées trop protectrices, mais aussi s'étendre au champ de la propriété intellectuelle, de la protection des données personnelles et à des domaines comme l'éducation et les autres services publics. Seule la culture, après intervention du gouvernement français, est exclue du périmètre - et encore partiellement, puisque cette exclusion ne concerne que l'audiovisuel, et temporairement puisqu'il s'agit d'une simple suspension.

L'objectif global est-il donc d'inféoder les États et les citoyens aux intérêts privés du commerce international ?

Bingo. En plaçant les traités internationaux au-dessus des législations nationales, le commerce international se livre à une vaste opération de destruction de la souveraineté juridique des États, qui permet déjà aux grandes entreprises d'attaquer ces derniers. C'est ainsi que la société américaine Lone Pine Resources réclame 250 millions de dollars d'indemnité au gouvernement canadien, dont le moratoire sur la fracturation hydraulique pour l'exploitation des gaz de schiste contreviendrait à la liberté d'entreprendre garantie par l'ALENA (accord de libre-échange entre la Canada, les États-Unis et le Mexique). Les exemples de ce genre abondent, comme celui de cette société suédoise qui demande près de 4 milliards d'euros à l'Allemagne pour avoir décidé de sortir du nucléaire (voir aussi la vidéo ci-dessous). Les litiges de ce genre se règlent devant des tribunaux arbitraux indépendants des justices nationales, et le mandat de la Commission européenne vise à établir un mécanisme arbitral « investisseur-État » qui se substituerait aux juridictions démocratiques.

Heureusement, le Parti socialiste au pouvoir ne peut cautionner un tel processus de dumping social, fiscal et environnemental, conduisant à aggraver les délocalisations, le démantèlement de la protection sociale et des services publics, l'abandon de la souveraineté démocratique des peuples au profit des intérêts privés, n'est-ce pas ?

Ah ah ah. Au nom de la lutte contre le protectionnisme et des dogmes libéraux en vigueur, l'ancienne ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq s'est faite l'ardente défenseure des négociations, et le PS ne craint de se ranger aux côtés de l'UMP dans ce combat. François Hollande a même déclaré à Barack Obama que rien ne s'opposait à « aller vite » dans ce dossier.

Le combat est-il perdu d'avance ?

Bien sûr que non. Le texte final devra être adopté, à l'horizon 2016, par le Parlement européen et le Conseil de l'UE, avant d'être ratifié dans chaque pays. Il faut se souvenir de la mise en échec de l'AMI (Accord multilatéral sur l'investissement) à la fin des années 90, et de l'Accord commercial anti-contrefaçon (ACTA) à la fin de la décennie suivante. Un vaste front d'organisations et de partis s'oppose au projet, notamment au travers du collectif Stop TAFTA, plusieurs collectivités se sont déclarées « zones hors Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement ». La prise de conscience s'étend et laisse une chance de ne pas abandonner le dossier aux lobbies. Ah, et puis des élections européennes ont bientôt lieu, donnant une occasion de se mobiliser, aussi bien au cours de la campagne qu'au moment du vote.

La vidéo ( Cliquez sur l'icône en bas à droite pour afficher les sous-titres français ) :
 
http://fr.sott.net/article/20848-Dix-reponses-pour-mesurer-le-danger-que-represente-le-Partenariat-Transatlantique
Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 15:02

cheval-labour-Georgie-1937.jpg

"Partout la croissance patine" !!? Qu'est-ce que la croissance ? A part celle des enfants qui en ont besoin pour grandir comme à celle des plantes, la croissance s'évalue dans l'économie. 'La progression des salaires'. Voilà un point bien discutable auxquels les 'économistes' ne parlent qu'en termes de soutirer de l'argent dans la part bénéfice. Or, à parler de 'croissance', ils feraient mieux de parler des 'prélèvements sociaux' comme de l'élévation des taxes et de la naissance d'autres en plus des impots. Car, ce qui est applicable sur les salaires se retrouvent donc en frais sur les produits finis qui donc augmentent de prix. D'où, la mévente des articles qui en font rigoler des pays où les salaires sont moindres.

 

Nous savons tous et l'avons tous compris que plus un article est cher moins il se vend. Donc: plus les salaires sont élevés moins il y aura des retours d'argent ! et donc: plus il y aura de pauvres !

 

Et c'est bien là l'incompréhension des Dirigeants qui feignent ne s'en être rendu compte !

 

Ce n'est donc pas en augmentant les impôts que le gouvernement en sera plus riche mais au contraire en facilitant la création d'entreprises et ne percevant qu'une faible obole sur les produits finis.

 

 Cela n'est pas une 'idée personnelle' mais le reflet qu'en pays pauvres les gouvernements ne peuvent s'en sortir en demandant de l'argent à ceux qui en ont pas. Ces pays là sont arrivés au point de rupture où sans argent un pays ne peut avancer et donc faire appel au crédit. Or, si solution il y a en ce terme, bien des paramètres nécessaires à la bonne marche d'un pays font défaut ! Absence d'école où pour former de nouveaux travailleurs il est préférable qu'ils aient d'abord le ventre plein ! C'est ainsi que toute une structure est à refaire/repenser afin d'y développer une 'croissance'.

 

Nous en sommes arrivés donc aux 'premiers hommes' qui peuplaient la planète !!... Et, c'est çà que les Dirigeants d'aujourd'hui préfèrent en développant un assistanat envers ceux qui n'ont de travail plutôt que d'instaurer une politique constructive de véritable développement !

 

Cette régression cachée masque en fait un meilleur contrôle de la population où les non scolarisés ou mal éduqués inondent un peu plus chaque pays du monde ! Oui, vous avez bien lu ! de tout le 'progrès' que vous voyez... vous n'y avez pas droit ! Pas droit pourquoi ? Parce qu'il est trop cher pour vous. Parce que dès lors où vous avez un travail l'Etat prend tout ! Il fait tout pour vous empêcher de réussir.

 

Maintenant, parlons du bien-être. Qu'est-il ? Le bien-être est d'abord d'avoir le ventre plein et si possible de bonnes choses, être apte à comprendre, et avoir de quoi se vêtir. Or, les siècles passés nous ont apporté ce miracle de l'esclave-moteur. Exemple des machines-à-laver, frigos, fours et moyens de locomotion. Ainsi, même si nous avons 'tous' cela chez soi et que des 'nouveautés' font que les machines ont changés de look, les résultats n'ont pas changé de place ! Pas changé de place dans la mesure où nous en sommes arrivés 'au bout'. Au bout du progrés ! Et que tout changement/modification n'est là que pour nous soutirer plus d'argent. Donc, le bien-être serait là. Mais, le côté grave est que ce bien-être nous entourant s'effrite/disparaît au rayon du paiement de l'énergie pour les faire travailler pour nous !

 

Donc: notre bien-être tend à disparaître !

 

C'est ce que l'on appelle la pauvreté. La pauvreté se définit par le manque d'accès au bien-être.

 

Maintenant, si nous réexaminons les données publiées ( http://lebulldozerdanslatete.over-blog.com/article-agenda-21-le-blm-l-accaparement-des-terres-endgame-123416587.html ), où il apparaît que l'Etat est propriétaire de terres (qui se chiffrent en millions d'hectares), outre les forêts dont il n'en exploite les revenus, il y a des terres incultes, abandonnées, en friches, qui ne servent à rien ! A rien sinon pour dire "Toutes ces terres sont à moi !" ! 'A moi' ? A qui çà 'à moi' ??! Les terres appartiennent au peuple, et, si cela prouve bien que l'Etat n'a pas besoin de rentrées de recettes fiscales (en les louant ou vendant), pourquoi en est-il donc ?

 

Pourquoi empêcher tous citoyens d'accéder au bien-être de vivre par lui-même ? A quoi servent donc toutes ces 'propriétés' abandonnées dont l'Etat n'a que foutre ? Ne serait-il pas plus juste de les distribuer au peuple ?

 

La Russie importe 80% de ses besoins !! (moitié moins peuplée que les Etats-Unis pour une surface du double ! 34 fois la France). Là, on comprend mieux que l'URSS n'est pas finie !

 

Alors, pourquoi cette méchanceté envers les habitants d'un pays ? En quoi cela peut-il rapporter que d'avoir des pauvres chez soi ?! Parce que quelqu'un qui est riche a mieux accès aux connaissances du monde, et qu'il devient peu à peu un concurrent/adversaire, un égal à ceux qui nous dirigent !

 

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 19:38

Liberte-mains.jpg

24 avril 2014

The Saker



 

Bon j’ai décidé de me fendre d’un dernier post avant de faire une pause pour fêter Pâques, ça en vaut la peine.



Certains d’entre vous m’ont interrogé sur le rôle de la Chine dans tout cela, sur les intérêts que poursuivent vraiment les Etats-Unis, sur la position de l’UE et sur ce que la Russie veut ou ne veut pas. Et, submergé par les détails des événements en cours, j’ai omis de mentionner quelque chose que Poutine, Lavrov et de nombreux autres politiciens russes de premier rang n’ont cessé de répéter :



Ce qui se produit aujourd’hui sous nos yeux, est la fin d’un système international et la naissance d’un système différent.



Curieusement, Poutine a déclaré que, pour lui, le point de non retour avait été atteint quand les Etats-Unis et leurs alliés du Conseil de Sécurité de l’ONU et de l’OTAN avaient utilisé sans scrupules l’autorisation du Conseil de Sécurité de l’ONU de mettre en place une zone d’exclusion aérienne en Libye pour en fait l’attaquer et la bombarder [Poutine savait bien que "toutes les mesures nécessaires pour protéger les citoyens" de la résolution permettaient aux Anglo-sionistes de faire ce qu’ils voulaient ; il a dit qu’on avait menti aux Russes pour ne pas enfoncer Medvedev qui s’était laissé abuser. Mais cela n’a pas d’importance pour le moment]. Poutine dit qu’à partir de ce moment-là il a acquis la conviction qu’on ne pouvait pas négocier avec l’Occident et qu’il fallait tout simplement l’empêcher de nuire. Puis la Syrie est arrivée : pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale les Etats-Unis ont été empêchés de faire ce qu’ils voulaient par une puissance extérieure, et cela d’une manière très humiliante pour eux.



La position russe sur la Syrie était un défi ouvert à l’hégémonie des Etats-Unis sur le monde. Washington l’a bien compris et maintenant, suite à la crise en Ukraine, les Russes l’ont ouvertement reconnu.



Le véritable enjeu de la guerre civile en Ukraine est donc ceci : pour les Etats-Unis, il s’agit de punir la Russie pour avoir osé défier leur hégémonie ; pour la Russie, il s’agit de détrôner la puissance hégémonique et d’instaurer à sa place un système international multipolaire dans lequel des nations souveraines respecteraient le droit international. On peut dire que, bien que le Conseil de Sécurité tente de s’y opposer de toutes ses forces, la Russie essaie de montrer au monde que les Etats-Unis ne possèdent pas l’ONU et qu’ils ne représentent que 1/5ème des 5 membres permanents et 1/15me du Conseil de Sécurité dans son entier.



L’Occident s’est complètement soumis aux Etats-Unis et à ses instruments de domination sur l’Europe : l’UE et l’OTAN. L’Europe de l’Est a même accepté de devenir un protectorat étasunien, et donc d’entreposer des missiles étasuniens et d’accueillir les prisons secrètes de la CIA.



A l’exception de l’Iran et de la Syrie, le monde arabe et musulman s’est vendu soit aux Etats-Unis soit à l’Arabie Saoudite, la plupart aux deux en même temps. L’Amérique Latine, malgré ses efforts, demeure très dépendante des Etats-Unis tandis que l’Afrique essaie de survivre de son mieux. Quant à l’Asie, certaines parties (le Japon et la Corée) se sont vendues comme l’Europe et d’autres font profil bas, tandis que la Chine soutient la Russie fidèlement mais à la manière un peu extérieure qui lui est particulière même si c’est elle qui, de tous les pays de la planète, tirera le plus grand profit d’un changement d’ordre international.

Les Russes auraient grandement préféré attendre et gagner du temps, mais la détermination des Etats-Unis à les punir pour avoir osé s’opposer à eux en Syrie les a forcés à choisir entre capituler ou résister ouvertement au défi étasunien en ne cédant pas de terrain.



Je le répète, Poutine n’avait pas le choix.



Et maintenant que la Russie a été obligée de se découvrir vous pouvez être surs que ce n’est pas pour revenir au statu quo antérieur. Avec une honnêteté incroyable, Poutine et Lavrov ont détaillé leurs objectifs à la TV russe (Lavrov dans le programme "dimanche soir avec Vladimir Soloviev" et Poutine dans sa session de questions et réponses de 4 heures d’hier).

Voilà donc le but des Russes : Déboulonner les Etats-Unis de leur position hégémonique. Et ce but implique des efforts bien supérieurs, bien plus larges et plus constants que de simplement forcer les enragés de Kiev à négocier. Ce but implique que la Russie doit notamment :



1) Forcer les Européens à prendre conscience du prix exorbitant qu’ils paient en tant que vassaux obéissants et silencieux des Etats-Unis et à les amener à enfoncer un coin entre les États-Unis et l’Europe.

2) Forcer les Etats-Unis à reconnaître qu’ils n’ont pas la puissance militaire nécessaire pour punir ni même "changer le régime" de tous ceux qui ne leur plaisent pas.

3) Encourager la Chine et d’autres pays asiatiques à soutenir ouvertement la Russie quand elle exige que les pays occidentaux respectent le droit international.

4) Remplacer graduellement le dollar par d’autres monnaies dans le commerce international et par là ralentir le financement de la dette étasunienne par le reste de la planète.

5) Créer les conditions pour que l’Amérique Latine et l’Afrique puissent choisir leur avenir, et anéantir la prérogative que s’arroge actuellement de l’Occident de décider des termes du dialogue Nord-Sud.

6) Proposer une autre modèle de civilisation qui rejetterait ouvertement le paradigme occidental en vigueur d’une société dirigée par de petites minorités arrogantes.

7) Défier l’ordre économique capitaliste et libéral actuel incarné par le Consensus de Washington et le remplacer par un modèle de société sociale et solidaire au niveau international (qu’on pourrait appeler "socialisme du XXIe siècle").

Tout ce que je viens d’écrire peut être résumé en deux mots : retrouver sa souveraineté.

Depuis son élection, Poutine a souvent parlé de la nécessité pour la Russie de retrouver sa souveraineté. La crise ukrainienne l’a forcé à révéler son véritable objectif : rendre sa souveraineté à toute la planète.



C’est un projet d’envergure et il prendra des années, peut-être des dizaines d’années à réaliser, même si, à mon avis, l’incompétence abyssale et l’arrogance infinie des 1% de ploutocrates qui règnent sur l’Occident devrait contribuer à accélérer sa réalisation.

La grande question désormais est celle-ci : l’empire anglo-sioniste peut-il s’effondrer comme l’a fait l’Union Soviétique sans déclencher un bain de sang ?



Il y aura certes de la violence ici ou là, comme en Union Soviétique. Mais si on évitait une déflagration mondiale ou même une guerre à grande échelle, il faudrait considérer cela comme une victoire parce que c’est quand les empires s’effondrent qu’ils deviennent les plus dangereux et les plus imprévisibles.



J’espère que j’ai répondu à la plupart des questions que vous m’avez posées.

Merci beaucoup et à bientôt.

The Saker



PS : Je viens de tomber sur cette vidéo étonnante d’une femme qui arrête un blindé à Kramatorsk de ses mains nues. Je pense qu’on pourrait voir en elle le symbole de ce que Poutine veut faire avec l’empire anglo-sioniste.

Pour voir la vidéo et consulter l’original : http://vineyardsaker.blogspot.fr/2014/04/the-thing-which-everybody-see...



http://www.legrandsoir.info/survol-geopolitique-post-revolution-ukrainienne-ce-dont-les-gens-n-ont-pas-l-air-de-se-rendre-compte.html



Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 13:43

1-Faim-Somalie.jpg

22 avril 2014

Xavier Caño Tamayo - ATTAC Madrid

 

 

Il y a quelques jours, Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, a déclaré que 1000 millions de personnes vivent dans une pauvreté abjecte. Il est le septième de la population, près de 15% des habitants de la Terre. Pour indiquer la gravité de la situation, Kim a déclaré que "pour mettre fin à l'extrême pauvreté qui prendrait un million de personnes cessent d'être pauvre chaque semaine pendant 16 ans."



 

Il y a près de cinq ans, José Vidal Beneyto a écrit que «tous les trois secondes, un enfant meurt de la pauvreté et souffrent tous les jours contre la fortune des plus riches se multiplie rapidement." Il avait approfondi dans un rapport de l'ONU sur le développement des ressources humaines Démontage de la fausseté de la pauvreté par des circonstances inévitables. La malnutrition, la faim, la maladie, l'exploitation, l'analphabétisme, la mortalité infantile ... pourraient être éliminés si nous nous retrouvons avec un ordre social dont l'objectif principal est d'accroître la richesse des riches.



 

Beneyto Vidal cite un rapport de Thomas Piketty et Emmanuel Saez montrant que 1% personnes les plus riches aux États-Unis possédaient une fortune supérieure à ce qui avait alors 170 millions d'Américains avec moins. Mais c'était il y a presque exactement cinq ans. Une étude menée par l'Université de Californie à Berkeley ( Striking Il Richer: The Evolution of Top revenus aux États-Unis ) montre que, de 2009 à 2012, aux États-Unis, le plus riche de 1% de la population s'est approprié 95% de l'augmentation revenu de ce pays. Le bénéfice des plus riches a augmenté de 1% plus de 30% durant cette période, mais l'augmentation de 99% restante était seulement un très petit 0,4%.



 

Comment afficher les données de Credit Suisse, dans un monde de 7300 millions d'euros, près de la moitié de la richesse est détenue par 1% de la population, tandis que l'autre moitié est répartie entre les 99% restants, foisonnant ceux qui ont moins. Une inégalité sans cesse croissante, que la richesse redistribuée de moins en moins et est plus concentré dans très peu de mains.



 

Dans le royaume d'Espagne, si le revenu des plus riches 20% de la population et les 20% est mesuré, Juan Torres nous rappelle, l'inégalité a augmenté de façon spectaculaire depuis 2007. Et l'Espagne est devenue le pays le plus inégalitaire en Europe. En 2011, seule la Bulgarie et la Roumanie avaient des taux risque de pauvreté plus élevé.



 

Mais pas seulement en Espagne. En Allemagne, il existe déjà de huit millions de travailleurs qui gagnent moins de 450 euros par mois et en France, le niveau de pauvreté est le plus élevé depuis 1997, deux millions de travailleurs gagnent moins de 645 euros par mois et 3,5 millions de personnes ont besoin d'aide alimentaire pour survivre. Même dans les pays où la réputation égalitaire plus (Suède, Norvège ...) les revenus des plus riches 1% a plus de 50%, mais pas le reste.



 

Le cas espagnol est plus grave. Selon les données du FMI, seule la Lituanie dépasse l'accroissement des inégalités. Ce qui signifie que l'inégalité et la pauvreté atteignent des niveaux insoutenables associés remédient pas. Parce que l'inégalité est nécessairement parler de la pauvreté. Et la pauvreté inégalités d'accompagnement a des conséquences terribles. Par exemple, Joanna Kerr, chef de la direction de Action Aid, a annoncé que si aucune action immédiate, un million d'enfants pourraient mourir d'ici à 2015.



 

Mais ne vous battez pas la pauvreté sans faire contre les inégalités. Une inégalité qui se poursuit et dont certains sont des causes structurelles de l'imposition d'une liberté totale pour les achats et les ventes de biens, des capitaux et des services; déréglementation complète de l'activité économique (notamment financière); la réduction drastique des dépenses publiques, la demande pour un contrôle budgétaire plus rigide, surtout dans les services et la satisfaction des droits sociaux. Sans parler de réductions d'impôt systématiques indécentes pour les riches qui ont commencé dans les années quatre-vingt et n'a pas cessé.



 

Il est clair que pour lutter contre l'extrême pauvreté est fin impératif extrême richesse. Comme l'a dit Eduardo Galeano, «Le capitalisme tue le meurtrier faim au lieu de tuer la faim et est en guerre contre les pauvres, mais la pauvreté." Alors, évidemment, il se stabiliser capitalisme.



 

Journaliste et écrivain

 

Article publié express Zacateca

Source: PARTENARIATS Centre de Solidarité



 

http://www.attac.es/2014/04/22/mil-millones-en-la-pobreza-mas-extrema-2/



Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 13:34

Farm-Water-we_farm__you__eat_1.jpg

Par Michael Snyder,

le 22 Avril, 2014



 

 

Pourquoi le gouvernement fédéral est tellement obsédé par l'accaparement de plus de terres ? Après tout, le gouvernement fédéral possède déjà plus de 40 pour cent des terres dans 9 différents États américains. Pourquoi les bureaucrates fédéraux ainsi déterminés à prendre encore plus ? Eh bien, la vérité est que tout cela devient beaucoup plus clair une fois que vous comprenez qu'il y a une philosophie très tordu derrière ce qu'ils font. Il est communément connu comme «Agenda 21», bien que de nombreux noms et les étiquettes sont utilisées pour cette philosophie particulière. Fondamentalement, ceux qui détiennent à cette forme d'environnementalisme radical croient que l'humanité a complètement détruit la planète, et donc l'objectif devrait être de créer un monde où littéralement tout ce que nous faisons est étroitement surveillée et contrôlée par le contrôle des bureaucrates anormales au nom de " développement durable ». Dans leur vision de l'avenir, la population humaine sera considérablement réduite et l'activité humaine sera limité à strictement réglementé les zones urbaines et les corridors de déplacement. Le reste de la planète sera laissé à la nature. Pour atteindre cet objectif, un transfert massif de terres des propriétaires fonciers privés pour le gouvernement fédéral sera nécessaire.



 

Ainsi, le conflit entre le Nevada éleveur Cliven Bundy et le BLM est vraiment juste la pointe de l'iceberg. La réalité est que le BLM a les yeux sur beaucoup de grands prix.

 

Par exemple, Breitbart rapporte que le BLM est à la recherche à l'accaparement des 90.000 hectares fermée le long de la frontière du Texas / Oklahoma ...



 

Après le récent épisode Bundy Ranch par le Bureau of Land Management (BLM) des États-Unis, les Texans sont de plus en plus préoccupé par l'accent mis par le BLM sur 90 000 hectares le long d'un tronçon de 116 mile de la frontière du Texas / Oklahoma. Le BLM examine la possible prise de contrôle et la propriété des terres privées qui ont été cédé les biens pour des générations de propriétaires Texas fédéral.

 

Sid Miller, ancien représentant de l'État du Texas et candidat républicain pour le Texas commissaire à l'Agriculture, a depuis fait l'affaire un enjeu de la campagne de Breitbart Texas.



 

"Au Texas," dit Miller, "le BLM tente une répétition d'une action prise il ya plus de 30 ans le long de la rivière Rouge quand Tommy Henderson a perdu un procès fédéral. Le Bureau of Land Management a 140 hectares de sa propriété et ne le payait pas un centime ".

Inutile de dire que les fonctionnaires au Texas ne sont pas heureux à ce sujet. En fait, il suffit de cocher ce que le procureur général du Texas dit ...

 

Gen Abbott a envoyé une lettre en termes vigoureux au directeur BLM Neil Kornze, demandant des réponses à une série de questions liées à l'accaparement des terres potentiel.



 

«Je suis profondément préoccupé par l'idée que le Bureau of Land Management estime que le gouvernement fédéral a le pouvoir d'intervenir et prendre la terre qui a été détenue et exploitée par les propriétaires du Texas pour les générations", écrit le général Abbott. «Les revendications nouvellement revendiqués par le BLM à la terre le long de la rivière Rouge menacent de bouleverser les droits de propriété privée établie depuis longtemps et miner les principes, y compris la règle de droit qui constituent le fondement de notre démocratie fondamentaux. Pourtant, le BLM a omis de divulguer ses intentions soit plein ou la justification juridique de ses actions proposées. Les décisions de cette ampleur ne doivent pas être faites à l'intérieur d'une boîte noire bureaucratique ".



 

Dans une interview exclusive avec Breitbart Texas, le général Abbott dit: «C'est la dernière ligne d'attaque par l'administration Obama où il semble qu'ils ont un mépris total pour l'Etat de droit dans ce pays ... Et maintenant, ils ont franchi la ligne littéralement en venant dans l'État du Texas et d'essayer de prétendre Texas terres comme les terres fédérales. Et, comme le procureur général du Texas, je ne vais pas permettre que cela. "

Est-ce que le gouvernement fédéral a besoin de plus de terres ?



 

Comme je l'ai mentionné ci-dessus, le gouvernement fédéral possède déjà plus de 40 pour cent des terres dans 9 différents États américains ...



 

Nevada: 84,5 pour cent

Alaska: 69,1 pour cent

Utah: 57,4 pour cent

Oregon: 53,1 pour cent

Idaho: 50,2 pour cent

Arizona: 48,1 pour cent

Californie: 45,3 pour cent

Wyoming: 42,4 pour cent

Nouveau-Mexique: 41,8 pour cent



 

Le gouvernement fédéral n'a pas besoin de plus de terres. Mais il est une obsession pour saisir d'autant plus que les exigences de l'Agenda 21 peuvent être mises en œuvre.

 

La carte que j'ai posté ci-dessous est une simulation de ce que la finale de l'Agenda 21 pourrait ressembler. Si ces écologistes radicaux parviennent à leurs fins, les seules zones qui seront affectées à usage humain normale seront les zones en vert ...



 

- voir carte sur site -



 

Si vous n'y allez pas avec le programme de «développement durable», vous risquez d'être qualifié de «menace» pour être traitées.

 

Par exemple, le sénateur Harry Reid a utilisé l'appellation " terroristes domestiques "pour décrire ceux qui ont montré pour soutenir Cliven Bundy dans son ranch.

 

Reid aurait pu utiliser beaucoup d'autres labels. Mais il a choisi précisément de les appeler des terroristes. Et compte tenu de ce que la loi permet le gouvernement fédéral à faire à des «terroristes», c'est plutôt effrayant.

 

Et ne croyez pas que si vous restez calme que vous ne serez pas étiqueté comme un «terroriste». En fait, il y a une très bonne chance que vous correspondez déjà plusieurs critères gouvernementaux pour être un terroriste. Il suffit de consulter la liste ci-dessous. Il vient de mon précédent article intitulé « 72 types d'Américains qui sont considérés comme «terroristes potentiels» Dans Documents officiels du gouvernement "...

 

 

1. Ceux qui parlent de "libertés individuelles"

 

2. Ceux qui prônent pour les droits des Etats

 

3. Ceux qui veulent "faire du monde un meilleur endroit"

 

4. "Les colons qui cherchaient à se libérer de la domination britannique"

 

5. Ceux qui sont intéressés à "vaincre les communistes"

 

6. Ceux qui croient " que les intérêts de son propre pays sont séparés des intérêts des autres nations ou à l'intérêt commun de toutes les nations "

 

7. Toute personne qui détient une « idéologie politique qui considère l'état d'être inutile, nuisible, ou indésirable »

 

8. Toute personne qui possède une " intolérance envers les autres religions "

 

9. Ceux qui « prennent des mesures pour lutter contre l'exploitation de l'environnement et / ou des animaux "

 

10. "anti-gay"

 

11. "anti-immigrant"

 

12. "anti-musulman"

 

13. «Le mouvement patriote"

 

14. "L'opposition à l'égalité des droits pour les gays et les lesbiennes"

 

15. Membres du Family Research Council

 

16. Membres de l'American Family Association

 

17. Ceux qui croient que le Mexique, le Canada et les États-Unis «sont secrètement l'intention de fusionner en une seule entité l'Union européenne comme qui sera connu sous le nom« Union nord-américaine "

 

18. Membres de la Border Patrol / American Patrol américaine

 

19. Membres de la Fédération pour American Immigration Reform

 

20. Membres de la Coalition Liberté Tennessee

 

21. Membres du Réseau Action des chrétiens

 

22. Toute personne qui est "contraire à l'Ordre du Nouveau Monde"

 

23. Toute personne qui est engagée dans "théorie du complot"

 

24. Toute personne qui s'oppose à l'ordre du jour 21

 

25. Toute personne qui se préoccupe de camps de la FEMA

 

26. Toute personne qui "craintes imminente contrôle des armes à feu ou confiscations d'armes"

 

27. Le mouvement de la milice

 

28. Le mouvement citoyen souverain

 

29. Ceux qui "ne pense pas qu'ils devraient avoir à payer des impôts"

 

30. Toute personne qui "se plaint de partialité»

 

31. Toute personne qui "croit en des conspirations gouvernementales au point de la paranoïa"

 

32. Toute personne qui «est frustré par les idéologies traditionnelles"

 

33. toute personne qui "Sites visites extrémistes / blogs"

 

34. Toute personne qui "établit site / blog pour afficher des vues extrémistes"

 

35. Toute personne qui "s'occupe des rassemblements pour causes extrémistes"

 

36. Toute personne qui "présente l'intolérance religieuse extrême»

 

37. Toute personne qui «est personnellement liée à un grief"

 

38. Toute personne qui "acquiert soudain armes"

 

39. Toute personne qui "organise des manifestations inspirées par l'idéologie extrémiste"

 

40. "Milice ou la milice non organisé»

 

41. "Général extrémiste de droite"

 

42. Citoyens qui ont des "autocollants sur voiture" qui sont patriotes ou anti-ONU

 

43. Ceux qui se réfèrent à une "Armée de Dieu"

 

44. Ceux qui sont «farouchement nationaliste (par opposition à l'universel et international en orientation)"

 

45. Ceux qui sont "anti-mondialisation"

 

46. Ceux qui sont «suspect de l'autorité fédérale centralisée"

 

47. Ceux qui sont «respectueux de la liberté individuelle"

 

48. Ceux qui «croient aux théories du complot"

 

49. Ceux qui ont "la conviction que son« mode de vie »personnels et / ou national est attaqué"

 

50. Ceux qui possèdent «une croyance dans la nécessité de se préparer à une attaque soit en participant à la préparation et à la formation ou paramilitaires survivalism"

 

51. Ceux qui «imposer principes ou des lois religieuses strictes sur la société (fondamentalistes)"

 

52. Ceux qui «insérer la religion dans la sphère politique"

 

53. Toute personne qui serait «chercher à politiser la religion"

 

54. Ceux qui ont "soutenu les mouvements politiques de l'autonomie"

 

55. Toute personne qui est "anti-avortement"

 

56. Toute personne qui est "anti-catholique"

 

57. Toute personne qui est "anti-nucléaire"

 

58. "Extrémistes de droite"

 

59. «Le retour des anciens combattants"

 

60. Ceux qui s'inquiètent de "l'immigration illégale"

 

61. Ceux qui «croient en droit de porter les armes"

 

62. Toute personne qui est engagée dans des «stockage de munitions"

 

63. Toute personne qui présente «la peur des régimes communistes"

 

64. "Activistes anti-avortement"

 

65. Ceux qui sont contre l'immigration clandestine

 

66. Ceux qui parlent de "nouvel ordre mondial" de manière "dérogatoire"

 

67. Ceux qui ont une vision négative de l'Organisation des Nations Unies

 

68. Ceux qui sont opposés »à la perception des impôts fédéraux sur le revenu"

 

69. Ceux qui ont soutenu les anciens candidats à la présidentielle Ron Paul, Chuck Baldwin et Bob Barr

 

70. Ceux qui affichent le drapeau de Gadsden ("Ne marchez pas sur moi»)

 

71. Ceux qui croient en «la fin des temps" prophéties

 

72. Chrétiens évangéliques



 

Ne l'un de ces critères s'appliquent à vous ?

 

Si oui, alors vous êtes un «terroriste potentiel», selon le gouvernement américain.

 

Nous vivons à une époque où le gouvernement fédéral est en train de devenir de plus en plus oppressante. Il suffit de considérer l'extrait suivant d'un article récent de John W. Whitehead ...



 

Ce n'est pas seulement la Cliven Bundys du monde qui sont traités de cette manière. Don Miller, un collecteur 91 ans antiquités, avait récemment sa maison Indiana perquisitionné par le FBI, apparemment parce qu'il pourrait être dans l'intérêt de la nation si les antiquités et des objets rares et précieux Miller avait recueillies au cours de 80 ans étaient pris en charge par le gouvernement. Ces tactiques effectuées par une personne autre que le gouvernement serait considéré comme vol qualifié, et pourtant, le gouvernement obtient un laissez-passer gratuit.



 

De la même manière, le gouvernement insiste sur le fait qu'il peut effectuer toutes sortes de surveillance sur nous-écouter nos appels téléphoniques, lire nos e-mails et des messages texte, suivre nos mouvements, photographier nos plaques d'immatriculation, même entrer nos informations biométriques dans les bases de données d'ADN mais ceux qui osent retourner la faveur, même un peu, en filmant inconduite policière potentiel, bousculé par la police, arrêté, accusé d'avoir violé diverses et variées crimes.

Ce n'était pas ce que nos fondateurs destinés.



 

Nos libertés et des libertés s'érodent un peu plus chaque jour, et la plupart des Américains ne semblent même pas s'en soucier.



 

En fin de compte, nous allons payer un bon prix pour notre apathie.



 

À propos de l'auteur: Michael T. Snyder est un ancien avocat de Washington DC qui publie maintenant la vérité . Son nouveau thriller intitulé « The Beginning Of The End "est maintenant disponible sur Amazon.com .



 

http://thetruthwins.com/archives/agenda-21-the-blm-land-grabbing-endgame



Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 14:19

par Sophie Chapelle

18 avril 2014

 

 

Les phénomènes de concentration et d’accaparement des terres ne concernent pas que l’Afrique ou l’Asie. Les gros propriétaires terriens sont aussi très actifs au sein de l’Union européenne. C’est ce que montre une infographie publiée le 14 avril par l’organisation Transnational Institute basée à Amsterdam. Les données sont effarantes : 3 % des plus grandes exploitations agricoles contrôlent 50 % des terres dans l’Union européenne ! A l’instar de ce qui se joue en France (voir notre enquête), ces exploitations s’agrandissent au détriment des petites fermes. Entre 2003 et 2010, le nombre de fermes inférieures à 10 hectares (ha) a par exemple diminué d’un quart. Dans le même temps, les exploitations de plus de 50 ha se sont étendues sur 7 millions d’ha, soit la surface de l’Irlande !

 

 

Cette course aux hectares agricoles touche d’abord les pays d’Europe de l’Est. La Hongrie, la Roumanie et la Serbie sont les pays européens les plus convoités par les investisseurs étrangers. 500 000 hectares en Serbie, soit 15 % du foncier agricole, ont ainsi été accaparés par des sociétés commerciales, relève le Transnational Institute (voir également notre article sur la Roumanie). A ces phénomènes de concentration et de financiarisation des terres agricoles, se mêle le problème de l’artificialisation des terres. Entre 2005 et 2010, la surface agricole a perdu 227 200 hectares en France, soit la superficie du Luxembourg récupérée au profit du bétonnage et de zones commerciales. Mais dans ce domaine, c’est l’Allemagne qui caracole en tête.

 

Des subventions qui creusent les inégalités

 

Le Transnational Institute met aussi l’accent sur le rôle de la Politique agricole commune (PAC) qui incite à l’agrandissement des exploitations et à la concentration des terres. Depuis 1992, les soutiens apportés aux prix des produits agricoles ont été remplacés par des subventions à la production. Autrement dit, plus la surface d’une exploitation est importante, plus l’agriculteur reçoit des aides. Résultat, en 2011, 1,5 % des plus grandes exploitations agricoles ont perçu un tiers des subventions de la PAC. Ces inégalités dans l’attribution des aides sont aussi géographiques : l’Europe de l’Ouest, qui représente 44 % des fermes, a reçu 80 % des subventions – contre 20 % pour l’Europe de l’Est.

 

 

Qui sont les principaux bénéficiaires de ces aides ? Ce ne sont pas des agriculteurs mais des entreprises du secteur agroalimentaire. Depuis 1997, Friesland Campina, une coopérative néerlandaise de produits laitiers, a ainsi perçu 1,6 milliards d’euros de subventions ! L’entreprise française Saint Louis Sucre (filiale de l’allemand Südzucker) a bénéficié de 196 millions de subventions depuis 2004. Et au Royaume-Uni, la multinationale Nestlé à perçu 197 millions d’euros.

 

Cette infographie s’appuie sur les données d’un rapport de ECVC (Coordination européenne de la Via Campesina) et de l’Alliance Hands-Off The Land [1]. Ces organisations appellent les pouvoirs publics à « réduire la marchandisation de la terre et à promouvoir la gestion publique des territoires ». Elles demandent à ce que la priorité soit donnée aux petits agriculteurs qui promeuvent l’agriculture paysanne et la production alimentaire soutenable. Et proposent la création d’une banque de données permettant de suivre les transactions foncières des gouvernements et entreprises. Avec l’objectif, espèrent-elles, d’endiguer la disparition programmée des petits paysans.

 

http://www.bastamag.net/Concentration-fonciere-3-des-plus

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:14
Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 15:37
Alain Benajam
voltairenet
dim., 20 avr. 2014 12:00 CDT
 
La Russie mettait en garde contre l'ouverture d'une guerre civile en Ukraine et Washington faisait tout pour qu'elle survienne. On attendait donc un affrontement militaire entre armée ukrainienne et milices pro-russes. Il n'a pas eu lieu : la population russe de l'Est du pays s'est interposée face aux militaires.

1- On sait que les putschistes de Kiev, petits politiciens sans envergure, sont directement pilotés par les USA. Je ne reviendrai pas sur les circonstances de ce putsch déjà abondamment décrites ni sur celles de l'annexion de la Crimée par la Russie, mais sur la drôle de guerre civile de la semaine passée que j'ai pu suivre de près.

On leur avait dit qu'ils attendaient ça :


 
Mais ils ont trouvé ça :

V-1.jpg
Un engin arrêté par un homme tandis que la boubouchka engueule les soldats 2- L'opération « anti terroriste » de cette semaine déroulée principalement entre mardi et mercredi fut une pantalonnade qui a consisté à envoyer de jeunes appelés montés sur de drôles d'engins datant des années 50, commandés par une vielle ganache stupide, le général Vassili Kroutov, pour soit disant aller au contact de troupes russes d'élite, les fameux « septsnaz ». On leur avait dit qu'elles s'étaient infiltrées dans le Dombass afin de préparer une opération aéroportée russe sur le petit aérodrome de Kramatorsk. Cet aérodrome désaffecté était alors gardé par huit habitants débonnaires de Slaviansk non loin de là.
V-2.jpg
Le général Vassili Kroutov secoué par la foule
 
 3- Quatre des huit gardiens furent abattus d'entrée dans des circonstance inconnues certainement par une avant garde de snipers.

4 - Hommes femmes et enfants accoururent alors de partout au contact de ces jeunes soldats qui se firent engueuler par les femmes tandis que la ganache fut secouée un peu par la foule. Les snipers du début ayant tué les quatre habitants auraient pu réitérer leur crime, mais ils avaient disparu ou ont été opportunément éliminés par quelques anges gardiens.
V-3.jpg
Une femme négocie avec un officier
 
 5- Qu'espéraient alors les USA ? Vraisemblablement un bain de sang afin de commencer une guerre civile, car s'il avait fallu réellement empêcher l'arrivée des Russes ou neutraliser des « spetsnaz », ce n'est pas cette petite troupe de jeunes et ces engins vieillots qui auraient pu le faire. On avait visiblement envoyé jeunes et ganache au casse-pipe.

6- Cette opération échoua lamentablement dans des circonstance dignes d'une comédie. On a vu une babouchka arrêter un des drôle d'engin, des femmes et des enfant pique-niquant dans l'herbe avec les jeunes soldats pleurant, tandis que des jets lourdement armés et des hélicoptères d'attaque survolaient la scène champêtre, attendant quoi au juste ?

On peut saluer également les soldats ukrainiens qui n'ont surtout pas voulu servir de pions dans cette triste aventure.
V-4.jpg
Pique-nique champêtre, la foule apporte à manger aux soldats. Le ravitaillement n’était pas prévu dans l’opération qui devait mal tourner pour eux.
7- Question : la CIA est elle dirigée par des imbéciles ou alors ce ne fut qu'une opération désespérée, faute d'autre chose ? Les forces spéciales ukrainiennes ont décliné l'invitation à la guerre civile et les troupes d'élite aéroportées de Dnipropetrovsk également.

8- À la conférence de Genève, les USA acceptèrent toutes les demandes russes sans exceptions.

Bien évidemment tout le monde sait qu'ils ne respecteront pas un mot de ces accords, comme d'habitude. Ils continuent les pseudo « sanctions » et les gesticulations militaires inutiles avec leurs marionnettes locales.

9- Cette nuit, (du 19 au 20 avril 2014) en dépit des accords de Genève, un commando lourdement armé qui laisse opportunément sur place un insigne de « Pravy Sector » mitraille à la mitrailleuse légère un groupe de citoyens de Slaviansk seulement armé de bâtons, ils en tuent quatre, deux des assaillants sont abattus plus tard par la milice du Dombass appelée à la rescousse et qui fait un prisonnier.
V-5.jpg
Véhicules du commando nocturne criblés de balles et incendiés par la milice du Dombass
En conclusion : rien dans cette histoire ne tient véritablement debout, sauf si les USA désirent absolument et en dépit des accords passés engendrer une guerre civile sanglante à la yougoslave et entraîner une intervention russe afin de plonger cette partie de l'Europe dans un grave conflit armé dont ont ne sait pas où il ira.

Les USA ont l'air d'être dirigés par des fous furieux irresponsables comme ont les voit décrit dans le film de Kubrick Docteur Folamour, mais Kubrick montre un président US épris de paix. Ce qu'il ne montre pas, c'est que les USA sont dirigés réellement par un État profond, décrit par Peter Dall Scott, et non par un président et qu'il semblerait que cet État profond veuille nous concocter une Guerre Mondiale.

Heureusement que la Russie est dirigée elle par un homme responsable qui sait éviter les pièges tendus de gens qu'il connaît parfaitement bien.

Attendons la suite des coups fourrés étasuniens car, à mon avis, ce n'est qu'un début.
http://fr.sott.net/article/20714-La-drole-d-aventure-ukrainienne-des-USA
Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 15:08

Fessee.jpg

 

Calmement. Entre gens biens (là, je n'ai pas osé mettre 'entre gens bons' pour éviter la méprise), parlons des choses franchement. Le plus fou des actualités est que chaque individu de la planète admette payer - ou avoir déjà fait cela sans réfléchir - des personnes (inconnues) de 'la fonction publique' pour gérer le maintien des hommes debouts et la Terre de tourner, dans ce qu'est résumé 'la gestion des biens'. 

  

Admettre qu'une foule de personnes versent chacune une 'obole' destinée à et aux individus chargés de la comprendre (impôts, taxes, prélèvements divers). Or, si vous n'avez point de maisons ou avez des difficultés à payer la votre, le cas du fonctionnaires qui a maisons (grace à vous) est courant autant que questionnable. Pareil si vous n'avez point de travail ou de revenus qui feraient l'affaire pour vivre peut être comparé à celui à qui vous avez versé argents. Idem si vous n'avez de quoi manger (faute aux paiements des factures) vous ne rencontrerez jamais de personnes faisant partie des 'autorités' le ventre vide et faisant pitié.

 

D'où la méprise constante du "pourquoi je suis pauvre" alors que les autres ont des sous !

 

Après tout, en termes d'égalité, serions-nous de partager les soucis qui nous incombent comme de les faire disparaître en discutant autour d'une 'table ronde'. Mais, celà, ne se passe pas 'comme l'on voudrait' !

 

 

"Si vous avez besoin de quoi que ce soit, écrivez-nous, nous vous dirons comment faire pour vous en passer" 'Coluche).

 

 

Ainsi, les faits de lacher drones comme on lache des pigeons peuvent aussi être les lachers de perdreaux ou faisans juste avant l'ouverture de la chasse qu'il n'y aurait du plaisir que de descendre l'autre. Donc là, ce juste exemple, évoque bien que nul ne veut être "le grand vizir à la place du vizir" mais seulement l'émotion forte de voir la ou les victimes se tordre la bouche et crever dans une flaque d'eau. 

  

Donc il ne s'agit pas là d'une mère se privant pour donner à manger à ses enfants mais d'inconnus en ballade qui ne téléphonneraient ou écriraient à leurs parents pour leur envoyer quelques argents suite à des difficultés pour vivre là où ils sont partis, mais de l'envoi de... factures ! voire de lettres de menaces dans le cas où le pognon ne serait pas d'arriver sous les tropiques dans les 8 jours !!

 

 

Marrant, non ?

 

 

Quant à demander (une fois pour toutes) au peuple ce qu'il veut...

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 11:34

HAARP.JPG

Avril 19, 2014 13:17

 

Des chercheurs du Pentagone parrainés ont fait la portée d'un faisceau laser intense plus par un ordre de grandeur. Les chercheurs affirment que leur découverte peut être utilisée pour ensemencer la pluie et déclencher des éclairs, mais la portée potentielle d'applications est beaucoup plus grande.

 

Une courte impulsion laser intensive plasma produit sur son passage. Ce plasma peut interagir avec des particules chargées dans un nuage d'orage et changer la météo, à partir de pluie sur demande et de contrôle des éclairs. Mais faire des faisceaux laser de voyage dans les nuages ininterrompues a toujours été un défi, parce que des poutres assez puissant pour contrôler la météo se dissiper très rapidement.

 

Une équipe de chercheurs optiques à l'Université de l'Arizona et de l'University of Central Florida ont trouvé un moyen de contourner cet obstacle. Ils ont utilisé un faisceau laser de faible intensité deuxième « robe » celui primaire et agir comme source d'énergie pour elle. Cette étendue de la portée du faisceau de haute intensité de seulement quelques centimètres à plusieurs mètres dans des conditions de laboratoire.

 

 Le potentiel de la technologie va au-delà de notre interaction avec l'atmosphère de la planète. Elle peut être appliquée dans des domaines tels que la télédétection pour la spectroscopie, permettant l'analyse de composés chimiques sur de longues distances, ou la canalisation des micro-ondes. Le département américain de la Défense, qui a allumé le vert la recherche d'une bourse 7,5 millions $, a certainement pensé qu'il valait l'investissement.

 

En ce qui concerne le contrôle de la météo, l'équipe doit trouver un moyen d'envoyer un rayon laser des centaines de mètres dans le ciel et maintenir son énergie, les chercheurs disent. Leur rapport, intitulé 'filaments optiques externe refueled', a été publié dans la revue Nature Photonics.

 

L'utilisation de lasers pour le contrôle de la météo a été étudiée pendant un certain temps. Pas n'importe quel laser est adapté pour le travail, cependant. Il doit être assez puissant et produire une très courte rafale.

 

«Quand un faisceau laser devient assez intense, il se comporte différemment que d'habitude - il s'effondre vers l'intérieur sur lui-même," a expliqué le co-auteur Matthew Mills, diplômé du Centre de recherche et d'enseignement en optique et lasers (CREOL) à l'Université de Central . Floride "L'effondrement devient si intense que les électrons dans l'oxygène et de l'azote de l'air sont arrachés création plasma - essentiellement une soupe d'électrons."

 

Le plasma résultant bat l'air ambiant pour le contrôle, la production d'une voie, ou «chaîne de la lumière '. Ce processus de filamentation, comme on l'appelle, crée "les électrons excités" partout où il passe. Ces électrons sont les blocs de construction de la foudre. Ils peuvent être utilisés pour créer et contrôler.

 

Malheureusement, ces filaments ne sont pas stables et ne sont pas assez long pour atteindre un nuage. Mills et d'autres ont trouvé un moyen de créer un "câble d'extension" pour le laser: par "habiller" le faisceau laser ultra-intense initial avec une intensité inférieure. Cette secondaire en forme de beignet "robe" faisceau donne de l'énergie supplémentaire pour la bouillie de faisceau initial comme un avion de chasse obtient carburant supplémentaire d'un avion de ravitaillement à rester plus longtemps dans l'air.

 

«Depuis que nous avons le contrôle sur la longueur d'un filament avec notre méthode, on peut ensemencer les conditions nécessaires pour une pluie de loin. Finalement, vous pouvez contrôler artificiellement la pluie et de la foudre sur une vaste étendue de ces idées», estime Mills.

 

La recherche est plus large que d'offrir une nouvelle façon de nuages de semis et la protection des bâtiments de l'éclairage, à la fois de ce qui peut être fait par des méthodes plus conventionnelles. Ils ont réussi à étendre leur laser à haute intensité de quelques centimètres à quelques mètres, et ce n'est qu'une question de temps jusqu'à ce que nous sommes également en mesure de "guider sélectivement des signaux micro-ondes le long de canaux de plasma très longues, peut-être des centaines de mètres," professeur Demetrios Christodoulides a déclaré au site UCF. Cela pourrait signifier une foule d'applications scientifiques et les capacités de mesure dans les domaines que nous n'avons pas pu obtenir auparavant suffisamment proche pour travailler avec sans se effacé par la foudre.

 

Mais réunissant intérêt et la météo le contrôle du Pentagone donne un ton un peu sinistre à l'étude, au moins pour ceux qui sont enclins à voir. Par exemple l'installation HAARP des États-Unis en Alaska, qui étudie l'ionosphère, a un certain nombre de théories du complot qui lui sont associés, affirmant qu'il peut contrôler le temps et même déclencher des catastrophes naturelles dans les régions éloignées de la commande des généraux américains.

 

http://rt.com/news/dressed-lasers-weather-rain-548/

 

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • : J'ai acheté un bouquin qui s'appelle "Apprenez le Riche en 3 minutes", ça fait une heure que j'y suis dessus, j'ai RIEEEEN COOOOMPRIS !
  • Contact

`

Recherche

.

Archives