Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 07:47
Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 14:58

 

Gaz-shiste.jpg

 Martin Croteau
La Presse

 

(Ottawa) L'exploitation du gaz de schiste ne sera pas acceptée par la population tant que la science n'aura pas dissipé les doutes quant à ses effets sur la santé et l'environnement, prévient une étude commandée par le gouvernement Harper.

 

À la demande de l'ancien ministre de l'Environnement, Peter Kent, le Conseil des académies canadiennes s'est penché sur l'impact de l'extraction par fracturation hydraulique. Son rapport final, publié hier matin, conclut que les effets de cette technique sont, somme toute, méconnus.

 

Ses auteurs appellent les autorités à mieux surveiller cette industrie.

«Les affirmations de l'industrie concernant ses prouesses technologiques ou les affirmations du gouvernement selon lesquelles les effets environnementaux sont acceptables ne seront pas suffisantes pour obtenir l'acceptation du public, peut-on lire dans le document. Pour ce faire, il faudra assurer une surveillance transparente et crédible des incidences environnementales.»

John Molson, professeur de géologie à l'Université Laval, est l'un des 14 auteurs de l'étude. Il note que l'ampleur de la pollution causée par les fuites de liquides et de gaz autour des puits de forage reste inconnue. Des craintes qui s'appliquent aussi à l'extraction du pétrole de schiste, par exemple dans l'île d'Anticosti.

«Certaines conclusions s'appliquent également à l'extraction du pétrole de schiste comme à l'île d'Anticosti, a observé M. Molson. Ce sont les mêmes problématiques: les risques de fuite le long du coffrage.»

Selon le porte-parole de Greenpeace, Patrick Bonin, le rapport prouve que Québec a bien fait de décréter un moratoire sur le gaz de schiste.

«Beaucoup de conclusions viennent confirmer les craintes qui ont été évoquées à plusieurs reprises par les scientifiques, les citoyens et les groupes environnementaux sur les impacts du développement de cette filière», dit-il.

 

Patate chaude

 

L'étude du Conseil a été accueillie comme une patate chaude par le gouvernement Harper. Au bureau du ministre des Ressources naturelles, Greg Rickford, on a dirigé La Presse vers la ministre de l'Environnement, Leona Aglukkaq. Le porte-parole de la ministre, Ted Laking, n'a donné aucune suite à notre demande de commentaire.

Questionné aux Communes, le secrétaire parlementaire de Mme Aglukkaq, Colin Carrie, a fait fi des mises en garde du rapport, soulignant qu'aucun cas de contamination n'avait été signalé en 20 ans dans l'Ouest canadien.

La députée du NPD Megan Leslie a tourné en ridicule la réponse du gouvernement. Bien qu'elle reconnaisse que l'extraction des ressources naturelles est une responsabilité provinciale, elle juge que le fédéral doit financer la recherche sur les impacts de cette industrie controversée.

-----------------

LES RISQUES

 

Les six principaux risques de l'extraction du gaz de schiste, selon le Conseil des académies canadiennes.

 

EAU

 

Les coffrages d'acier et de béton qui entourent les puits de gaz de schiste ne sont pas toujours étanches. Le liquide de fracturation, qui contient plusieurs produits chimiques, risque de contaminer les eaux souterraines. Il n'existe aucun réseau de surveillance méthodique pour assurer l'intégrité des puits. Des déversements accidentels peuvent aussi contaminer l'eau à la surface. L'élimination des eaux usées préoccupe aussi les experts.

 

GES

 

Le problème d'étanchéité des coffrages entraîne un relâchement de méthane dans l'atmosphère. Les scientifiques ne s'entendent pas sur l'ampleur de ces «émissions fugitives» de GES. «Si on tient compte du cycle de vie, le puits, l'extraction, le transport et les fuites, ça change les chiffres, indique le professeur John Molson, de l'Université Laval. Ce n'est pas évident que le gaz de schiste aura moins d'effet sur les changements climatiques.»

 

TERRITOIRE

 

La multiplication des puits d'extraction du gaz de schiste a des effets importants sur la manière dont le territoire est occupé. Il faut bâtir des routes, des stations de compression et des pipelines pour desservir les puits. Tout cela entraîne la déforestation, la destruction de l'habitat de certaines espèces et peut entraîner des frictions avec le monde agricole.

 

SANTÉ HUMAINE

 

L'industrie va certes créer des emplois là où elle s'établit, mais ses effets sur la qualité de l'eau et de l'air peuvent nuire à la santé humaine. «Des répercussions psychosociales sur les individus et les collectivités ont été signalées en rapport avec des facteurs de stress physiques comme le bruit et avec une perception selon laquelle l'industrie et le gouvernement ne sont pas dignes de confiance», indique le rapport.

 

POLLUTION DE L'AIR

 

La machinerie utilisée par l'industrie a un effet sur la qualité de l'air. Les émissions des moteurs diesel, de l'essence et les composés organiques volatils comme le benzène sont rejetés dans l'atmosphère. À plus grande échelle, le principal problème concerne la production d'ozone, qui peut affecter la qualité de l'air.

 

TREMBLEMENTS DE TERRE

 

 

Les experts conviennent que le processus d'extraction du gaz de schiste n'entraîne pas un risque important de secousses sismiques. La plupart des secousses qui ont été ressenties par le public étaient causées par l'injection des eaux usées dans le sous-sol et non par le processus de fracturation comme tel. Les experts considèrent qu'une surveillance accrue pendant les opérations permettra de réduire le risque encore davantage.

 

http://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/gaz-de-schiste/201405/01/01-4762854-rapport-alarmant-sur-lextraction-du-gaz-de-schiste.php

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 14:43

éoliennes mutilées

 Ainsi, ces nouveaux 'moulins à vent perfertionnés' sont-ils devenus au fil des ans des moulins hachoirs à volatiles ! (Hahaha !)

  

Plutôt que de copier les grandes pales des moulins d'ancien temps ont-ils préféré les couteaux rotatifs ! Si vous regardez les constructions grecques (par exemple), les pales retiennent des toiles tendues (que les oiseaux voient de loin et évitent ou se scratchent dans les toiles).

 

 

De plus, certains savantologues se sont-ils lancé dans la fabrication de pales en bois ! (Bonjour la pluie ! Hahaha !) plutôt qu'en tôle. Ces pales (au nombre de trois), invisibles quand elles tournent laissent donc passer du vent entre bras, alors qu'un moulin à vent est élaboré afin de retenir/se servir du vent à 100%, d'où, la nécessité de 'combler' ses manques par... des pales de plus en plus grandes !! Hahaha !

 

 

Mais là où la 'plaisanterie' prend toute son astuce est que: par définition, plus une pale est longue plus elle va nécessiter de consolidation afin qu'elle ne casse. Et donc, plus elle est 'solidifiée' plus elle... est lourde ! Et, plus elle est lourde moins elle tourne vite ! Hahaha !

 

 

Mais, l'idiotie ne s'arrête pas là ! Car, ce système serait susceptible de produire de l'électricité ! Donc, si vous branchez un appareil électrique sur l'éolienne... il grille ! Hahaha ! Parce que les à-coups de vent (sous-tension/sur-tension) ne sont pas très bons pour les appareils électrique. D'où l'idée miracle très écologique d'y foutre des batteries afin que ces dernières distribuent un courant continu. Bravo ? Que non ! (Hahaha !) Car, si vous chargez une batterie avec des hausses et des baisses de fréquences... Hahaha !

 

 

Et là enfin arrivent les questions ! "Mais comment faisaient-ils nos ancêtres avec leurs moulins à vent ?" Très bonne question ! Un moulin à vent distribue de l'énergie mécanique et non électrique. Voilà. Ainsi, les 'moulins de Daudet' étaient-ils là pour moudre du grain ou pomper de l'eau: quand il y avait du vent. Et, peu importe la vitesse (on s'en fout !), le principal était-il de moudre du grain et de pomper de l'eau. A ceux-là, peut-on adapter cette idée 'révolutionnaire' de la machine à laver. Qu'est-ce donc qu'une machine à laver ? Cet un cylindre qui tourne (avec le vent), dans de l'eau chauffée ou non. Et donc, qui va laver du linge quand il y a du vent (en 1 h ? 4 h ? 8 h ? 24 h ?), mais ce linge va sortir propre et prêt à étendre aux fils en plein vent. Voilà donc une machine à laver le linge gratuite qui peut servir à tout un village !

 

 

Voulez-vous des imbécilités ?:

http://www.tripalium.org/

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 13:07

 

Gaz de shiste

2 mai 2014 03:40

 

 

Les opérations hydrauliques en cours de fracturation ne feront qu'exacerber l'activité sismique, les tremblements de terre menant à accrues dans les zones où les eaux usées est injecté profondément dans le sol, selon une nouvelle étude.

 

 

Pour libérer le gaz naturel, la fracturation hydraulique - ou fracking - nécessite de grandes quantités d'eau, de sable et de produits chimiques à pomper souterrain. Les scientifiques présents à la Société sismologique d'Amérique (SSA) réunion annuelle a déclaré jeudi que ce stockage des eaux usées dans les puits profond sous la surface de la terre, en plus d'autres processus de fracturation, est en train de changer l'accent sur les défauts existants, ce qui pourrait signifier tremblements de terre plus fréquents et plus importants dans le futur.

  

 

Les chercheurs croyaient auparavant que les tremblements de terre qui ont résulté de la fracturation ne pouvaient pas dépasser une magnitude de 5.0, si les événements sismiques plus fortes ont été enregistrées en 2011 autour de deux zones fortement forés dans le Colorado et l'Oklahoma.

  

 

"Cela montre qu'il y a un risque important," a déclaré Justin Rubinstein, un géophysicien de recherche à l'US Geological Survey (USGS), selon le magazine TIME. "Nous devons aborder la sismicité en cours."

 

Pas tous les plus de 30 000 puits d'évacuation de fracturation sont liées à des tremblements, mais une accumulation de corps de preuves associe une légère hausse de l'activité sismique à l'évolution de fracturation au milieu de l'essor actuel de l'énergie domestique.

 

La quantité d'eaux usées toxiques injecté dans le sol semble apporter un peu de clarté quant aux causes des tremblements de terre. Une opération de fracturation hydraulique unique utilise de 2 à 5.000.000 de litres d'eau, selon les rapports, mais beaucoup plus les eaux usées se retrouve dans une disposition bien.

  

 

"Il y a tellement de nombreuses opérations d'injection dans une grande partie des Etats-Unis maintenant que, même si une petite fraction pourrait induire des tremblements, ces tremblements de terre ont contribué considérablement à l'aléa sismique, en particulier à l'est des Rocheuses," dit Arthur McGarr, un scientifique de l'USGS. Les chercheurs de l'USGS ont parlé avec les journalistes via conférence téléphonique le jeudi.

  

 

Les scientifiques croient que l'effet cumulé de ces opérations pourrait entraîner de plus grands tremblements de terre de plus en plus commun au fil du temps.

 

"Je pense que, finalement, que les fluides se propagent et couvrent un espace plus grand, la probabilité qu'il pourrait trouver un défaut plus grand et générer des événements sismiques grandes monte», Gail Atkinson, professeur de sciences de la terre à l'Université Western en Ontario, au Canada, a déclaré à la réunion SSA.

 

Les sismologues disent que le développement du pétrole et du gaz répandu dans une région pourrait créer tremblements de terre dans les zones dangereuses à proximité ne sont pas équipés pour gérer l'activité ci-dessus un tremblement de terre de bas niveau.

  

 

"Avec ces énormes puits, la pression qu'ils créent peut dizaines de kilomètres," a déclaré Katie Keranen, professeur adjoint de géophysique à l'Université de Cornell.

 

Fracking s'étend à de nouveaux domaines comme l'Ohio qui ne sont pas traditionnellement connu de nombreux tremblements de terre, les scientifiques ont dit d'autres recherches sont nécessaires pour comprendre les risques encourus, des décideurs et du public.

 

"Il y a un très grand écart de la politique ici," dit Atkinson. «Nous avons besoin de vastes bases de données sur les puits qui induisent la sismicité et ceux qui ne le font pas."

  

 

Les scientifiques ont dit les acteurs du secteur de l'énergie doivent offrir plus d'informations sur leurs opérations de fracturation, et les données sur ces actions doivent être rendues accessibles au public le plus souvent.

  

 

"Il y a des peines minimales en termes de ce qui doit être enregistrée - la pression d'injection et le volume - mais ceux-ci ne sont mis à la disposition du public une fois par an," a dit Rubenstein. "Nous avons besoin de plus d'informations rapportées plus fréquemment pour faire le la science correctement."

  

 

Le mois dernier, les géologues de l'État de l'Ohio a déclaré le lien entre la fracturation et cinq tremblements de terre mineurs dans l'État était «probable».

 

En dehors de l'activité sismique accrue, la fracturation hydraulique a été liée à la nappe phréatique contamination, l'exacerbation de la sécheresse conditions, et une buanderie liste de santé préoccupations pour l'homme et la locale environnement.

 

 

http://rt.com/usa/156288-fracking-earthquake-links-gas/

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 20:52

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 08:59

 

C'est tout la faute des Russes? Cela ne ressemblait pas exactement à la désescalade de nous ...

 

http://www.zerohedge.com/news/2014-04-29/west-strikes-back-these-are-all-nato-aircraft-deployments-response-ukraine-crisis

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 08:52

Publié le 28 avril 2014

par El Don

 

Rappelons que « prix horaire » est le vrai terme. Cela dit, on voit bien l’UE telle que pensée et organisée par les oligarques a atteint son but. Bien joué.

 

Par Jean Michel Gradt sur Les Echos

 

Dans une l’Europe qui peine à lutter contre le dumping social, Eurostat vient de jeter un pavé dans la mare. En effet, l’office statistique de l’Union européenne (UE) a publié jeudi un document qui montre que le coût horaire de la main-d’oeuvre a varié de un à dix l’an passé en Europe , allant de 3,7 euros en Bulgarie à 40,1 en Suède.

 

En moyenne, cet indicateur s’est établi à 23,7 euros pour l’UE et à 28,4 pour la zone euro (*), en progression dans les deux cas de quelque 10% par rapport à 2008, l’année de référence. Mais neuf pays, tous issus de l’ex-bloc de l’est, étaient en dessous de la barre des 10 euros (voir le tableau ci-dessous). Les mains-d’oeuvre bulgare et roumaine ont été les plus mal loties respectivement à 3,7 et 4,6 euros, en dépit d’augmentation de 44% et 32,8% depuis 2008.

 

Cout-horaire-CEE.jpg

Sans surprise au vu de la cure d’austérité qu’elle subit, la Grèce s’est rapprochée de ce bloc. Avec un coût horaire tombé à 13,6 euros, la Grèce enregistre au passage un record négatif avec une chute de 18,9% par rapport à 2008.

  

A l’opposé, le coût horaire de la main-d’oeuvre caracolait à 40,1 euros en Suède, devant le Danemark (38,4 euros), la Belgique (38 euros), le Luxembourg (35,7 euros) et la France (34,3 euros).

 

Encadrer le détachement de travailleurs européens

 

Les coûts de la main-d’oeuvre comprennent les salaires auxquels s’ajoutent les coûts non salariaux, tels que les cotisations sociales. La part de ces coûts non salariaux s’est établie à 23,7% dans l’UE et à 25,9% dans la zone euro, variant de 8% à Malte à 33,3 en Suède. En France, ils ont compté l’an dernier pour un tiers du total, contre un cinquième en Allemagne et 15% au Royaume-Uni.

Pour lutter contre les abus qui découlent de ces écarts salariaux, les institutions européennes ont conclu début mars un accord de principe visant à encadrer le détachement de travailleurs européens (voir sur ce sujet l’article du site Euractiv) . Longuement négocié, ce compromis a toutefois été jugé « très décevant » par la Confédération européenne des syndicats (CES) pour laquelle le texte est « loin d’arrêter le dumping social actuel« .

Jean-Michel Gradt

http://www.blogapares.com/cout-horaire-main-doeuvre-varie-1-10-en-europe/#more-15166

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 16:06

Jean-Daniel Metzger
Silicium
dim., 27 avr. 2014 06:09 CDT

 

Voici pour commencer la mise en bouche un reportage sur les compteurs intelligents mais "radiatifs". En fait terriblement électro polluants du fait de l'utilisation de courants porteurs de heure fréquence. (Voir la vidéo en bas de page.)

Il sera possible, si vous habitez une maison individuelle de limiter la pollution à l'intérieur de la maison en mettant la sortie du disjoncteur en "court jus" grâce à des condensateurs de valeur adéquats. Mais dans les immeubles collectifs, bonjours les dégâts car les gens sont tellement abrutis par leur individualisme que pour s'entendre solidairement pour refuser cette saloperie ou prendre des mesures correctives, ça va être la galère ! Le cas échéant je donnerai les valeurs à utiliser après contrôle. Notez que l'on peut d'ores et déjà déparasiter son installation car le réseau EDF ramasse toutes sortes de saloperies. Mais il faut veiller à ne pas court-circuiter la fréquence utilisée pour le déclenchement du tarif réduit... J'ai ce qu'il faut mais j'ai pas encore installé.

Les dangers avérés du compteurs Linky

Les vrais dangers sont les suivants :

- Pollution électromagnétique massive et catastrophique à terme (l'Allemagne les aurait refusés).
- Possibilité de couper la distribution d'un abonné à distance donc plus aucune possibilité d'arrêté d'interdiction de coupure par une municipalité puisque le technicien n'aura plus à se déplacer.
- Risque de surfacturation.
- Atteinte à la vie privée (possibilité d'espionnage à distance ???)

Ce dernier point est peut-être surévalué et les pages qui en parlent ne disent pas de quelle manière ces compteurs porteront atteinte au respect de la vie privée. Certes on pourra détecter à distance la présence ou l'absence d'un abonné et des employés ERDF marrons pourront rencarder des voleurs mais si ce n'était que cela, ce ne serait pas bien menaçant car les cambrioleurs procèdent d'abord à des observations sur place.

Peut-on refuser ces compteurs ?

Certains évoquent une possibilité d'action basée sur la déclaration des droits de l'homme pour atteinte à la vie privée mais ce n'est pas sérieux. Le seul motif valide c'est d'abord la pollution électromagnétique car on peut ne pas utiliser de portable, en revanche là on sera inondé. Le site next-up.org propose une stratégie beaucoup plus efficace :
Voir http://www.robindestoits.org/Lettre-type-de-REFUS-d-insta...

Les risque de surfacturation

Il existe un risque tarifaire du fait de l'absence de paliers de consommation auquel s'ajoute une moindre tolérance alors que les disjoncteurs réagissent plus souplement :
Voir http://www.lefigaro.fr/conso/2013/09/24/05007-20130924ART...
Voir http://www.quechoisir.org/environnement-energie/energie/e...

Votre facture risque d'exploser littéralement, voici pourquoi :

L'arrêté précise aussi que le compteur doit permettre « à chaque fournisseur d'électricité de définir ses propres calendriers tarifaires (...) jusqu'à au moins dix classes tarifaires » et ajoute qu'il peut proposer « des prix différents selon les périodes de consommation, notamment lorsque la consommation de l'ensemble des consommateurs est la plus élevée ».

Traduction : comparer les tarifs va devenir aussi compliqué que dans la téléphonie mobile. Pire encore, l'électricité sera facturée au plus haut quand elle est indispensable, à bas prix quand personne ou presque n'en consomme ! Les pics de consommation hivernaux, une spécialité franco-française due au chauffage électrique, devraient être répercutés au prix fort. Les ménages équipés risquent de devoir choisir entre flambée des prix ou inconfort.

Vous avez compris ou il faut vous faire un dessin? Cette pratique est à la limite illégale à moins que la compagnie ne se ménage la preuve par signature que le client a été informé par une clause attirant spécialement son attention sur cette innovation!

Mais j'ai entendu parler de dysfonctionnements :

La grogne ? La colère et la rage oui et il y a de quoi ! Viendra un jour ou des employés ERDF se feront tirer comme des lapins ça je vous le prédit car lorsque les gens vont se réveiller à la suite de la grande arnaque planétaire du TAFTA conçue pour maintenir, par l'extension du marché sans contraintes, la monnaie de singe qu'est devenu un dollar adossé à rien, les fusils à lunettes risquent d'entrer en exercice.
Notez qu'avec les possibilités de coupure à distance, on risque en cas de guère civile dans un quartier de le priver massivement de « jus ». Je vois se profiler à l'horizon de l'inédit et pas mal de terrorisme en réponse mais on l'aura voulu car si on a ajouté récemment des restrictions à la possession des armes,faites moi confiance que les quartiers sensibles sont bardés de dépôts de Kalatchnikoff qui entreront dans la danse le moment venu, d'où l'intérêt d'habiter la campagne profonde pour ceux qui le peuvent, les chasseurs pouvant faire office de « milice » citoyennes improvisées en cas de coup dur !

Atteintes à la vie privée ?

Plusieurs journaux ont également dénoncé l'intrusion dans la vie privée permise par ce compteur, après la tenue à Madrid en novembre 2009 de la 31ème Conférence internationale de protection des données et de la vie privée. À cette occasion, Elias Quinn du Centre pour la sécurité énergétique et environnementale de l'Université du Colorado, a pointé le risque d'une tentation par les compagnies électriques de vendre les données collectées par les compteurs intelligents. « La vision instantanée de la consommation électrique s'apparente à une fenêtre ouverte sur le mode de vie de son utilisateur, constate t-il. Ne peut-on imaginer que des fabricants de somnifères soient intéressés par des clients allumant souvent leur lumière au milieu de la nuit ? ».

Cette hypothèse est ridicule, il faudrait d'abord démontrer que l'allumage d'une lampe de chevet est ou de luminaires est repérable. Ensuite les somnifères se vendent en pharmacie et de la pub postale pour des plantes facilitant le sommeil ne serait guère rentable.

A mon avis, le compteur ne pouvant transmettre que des variations quantitatives, on ne peut pas en tirer grand chose hormis la présence ou l'absence de l'abonné. Mais si le tarif fort est appliqué quand la consommation ambiante va grimper subitement sans que cela soit prévisible par des plages horaires, il faudra plaider l'escroquerie et réclamer des dommages conséquents et des amendes dissuasives.

Le chercheur préconise donc « un strict encadrement juridique ».

Surtout, pour les ménages ayant des difficultés à payer leur facture, la sanction sera désormais instantanée. « Avec le Linky, ce sera la coupure ferme et immédiate pour le client qui n'aura pas payé sa facture », prévient le syndicaliste Guy Habai.

En permettant l'ouverture et la fermeture de l'alimentation à distance, les fournisseurs pourront d'un simple clic couper ou limiter l'accès à l'énergie de toute personne en défaut de paiement, voire l'obliger à prépayer sa consommation. « Nous, les techniciens, avons du mal à arriver chez le client et à lui couper l'électricité. Nous avons la possibilité de le mettre en consommation restreinte en posant des fusibles avec moins d'ampères », témoigne le syndicaliste.

Dans plus de 80 % des cas, après avoir discuté avec le client qui a des difficultés de paiement, l'agent repart avec un chèque ou la preuve que ça a été payé la veille.
Voir http://vivresansogm.org/piecesjointesdes/compteurs-erdf-linky.doc

L'eau et l'électricité étant des fournitures vitales, il existe des interdits à cet égard qui s'opposent à une coupure complète de sorte que la possibilité de couper à distance constitue un viol des sauvegardes existant à cet égard. Voici à cet égard un document (incomplet) qui nécessiterait un approfondissement quant aux ressources légales existantes. On notera que les compteurs à pré-paiement seraient interdits... Je n'ai pas le temps de peaufiner mon post sur ce point mais les lecteurs qui ont du temps pourraient m'aider à compléter mon travail sur ce point précis.
Voir http://www.vie-publique.fr/documents-vp/extrait_droit_eau.pdf

A noter que les personnes dont la vie dépend d'un appareil électrique (correction des apnées du sommeil) devraient prendre l'initiative d'avertir leur fournisseur par lettre recommandée avec AR qu'en cas de coupure pour un motif quelconque l'abonné ou la famille se réserve le droit d'attaquer et d'exiger des dommages et intérêts en cas de coupure y compris pour raisons de force majeure. L'électricité étant une fourniture vitale, les compagnies se doivent de prévenir en temps utile leurs abonnés vulnérable afin qu'elles puissent prendre des mesures comme de se déplacer dans un endroit encore sous tension.

Conclusion

Je pense pouvoir dire que ce post est probablement le seul sur Internet, du moins en français, qui ait tenté de faire le tour de la question. Vous pouvez constater qu'il existe énormément de moyens pour contraindre les compagnies à ne pas déconner. Il ne faut pas hésiter à faire pression et au besoin constituer des associations de défenses plus ou moins locales pour agir collectivement en justice si la nécessité s'en fait sentir.

Bon courage, avec toutes les saloperies en tout genre qui se préparent pour 2015. ce sera sans doute une année "diabolique". Le nombre 16 étant un nombre de catastrophe de chute et d'écroulement, je ne serais pas étonné que tout ce que je prévois se précise d'ici deux ans environ. Le changement de paradigme de 2012 c'était une mauvaise plaisanterie et un bobard mais c'était probablement le commencement des épreuves marquant une sorte de descente aux enfers...
 

http://fr.sott.net/article/20917-Le-danger-des-nouveaux-compteurs-electriques-Linky-EDF

 

 


 

 

« Trop de dysfonctionnements sont observés pour installer Linky dans sa version actuelle », remarque Charles-Antoine Gautier, chef du service contrôle des concessions à la FNCCR, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies. ERDF (Electricité réseau distribution France) affirme que tout va bien, mais sur le terrain, c'est loin d'être le cas. Quelque 300 000 de ces fameux boîtiers dits « communicants » sont actuellement en cours de déploiement chez les particuliers par ERDF dans deux zones tests, à Tours et Lyon.

« Outre ceux que nous révélions dans notre édition du 8 juin dernier coupures intempestives, compteurs plus chers que prévu , de nouveaux griefs sont en effet apparus. Notamment des anticipations de consommation largement surestimées. Un couple de retraités a ainsi vu ces anticipations passer de 250 kWh (kilowattheure) à 508 kWh après la pose d'un compteur Linky dans sa résidence secondaire à Tours ! Il leur a donc fallu avancer plus de 200 €, contre 100 auparavant. »

Voir http://www.leparisien.fr/economie/la-grogne-monte-autour-du-compteur-electrique-linky-14-09-2010-1067344.php

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 09:12

 le 27 Avril, 2014 22:23

Capture d'écran de YouTube utilisateur ChinaViewTV

Capture d'écran de YouTube utilisateur ChinaViewTV

La compagnie Winsun de la Chine, a utilisé un système de quatre 10 mètres de large par de hautes imprimantes 6,6 mètres avec jets multidirectionnels pour créer des maisons. Ciment et les déchets de construction a été utilisé pour construire les murs couche-par-couche, l'agence de nouvelles Xinhua.

"Pour obtenir la pierre naturelle, nous devons employer des mineurs, creuser des blocs de pierre et les vit en morceaux. Ce mal dommages à l'environnement ", a déclaré Ma Yihe, l'inventeur de l'imprimerie. Yihe a conçu les imprimantes 3D pour 12 ans et estime que son processus soit à la fois respectueuse de l'environnement et rentable.

 

 

"Mais avec l'impression 3D, nous recyclons les résidus miniers dans les matériaux utilisables. Et nous pouvons imprimer des bâtiments avec une conception numérique que nos clients nous apportent. C'est rapide et pas cher ", a déclaré Yihe.

 

Grâce à cette technologie cela signifie que les travailleurs de la construction peuvent être sauvés de l'exposition à des environnements de travail dangereux ou poussiéreux, Yihe ajouté.

Jusqu'à présent, les contrôles de qualité pour les bâtiments imprimés sont réalisés sur une base pièce par pièce, comme il n'y a pas de codes de construction pour les maisons et imprimés 3D ne sont pas légiférés par la loi chinoise.

Alors que le lot actuel de maisons sont autonome, les structures de plain-pied, la société espère que sa technologie sera éventuellement utilisé pour faire des gratte-ciel.

 

 

Capture d'écran de YouTube par la Chine Voir  

 

Capture d'écran de YouTube par la Chine Voir  

 

Capture d'écran de YouTube par la Chine Voir 

http://rt.com/news/155220-3d-printer-houses-china/

 

 

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 18:14

Vladimir-Poutine.jpg

Chems Eddine Chitour

 

« Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent », Jean Paul Sartre.

Cela fait plus de quatre mois que l'Ukraine fait l'objet de la sollicitude occidentale. Tout a été fait pour la déstabiliser. Souvenons-nous de la stratégie de Victoria Nuland et de son appréciation du poids réel des Européens dans la mise en place d'un gouvernement ukrainien aux ordres des Etats-Unis. L'histoire semble s'accélérer, après le retour de la Crimée dans le giron naturel de la Russie, plusieurs provinces de l'Est ukrainien craignant des représailles du gouvernement central ukrainien en majorité composé par des extrémistes, s'en remettent au grand frère russe pour leur protection. Justement, la position de la Russie qui ne veut pas voir l'Otan à ses frontières- organisation qui aurait du être dissoute après la dissolution du Pacte de Varsovie- est de conférer de larges prérogatives aux régions est de l'Ukraine dans le cadre d'un fédéralisme. C'est en tout cas l'esprit de l'accord de Genève. Il y eut pourtant des revirements. Kiev sans doute bien conseillé répugne, par ailleurs créant une nouvelle terminologie, elle traite les ukrainiens de l'Est, de terroristes.


Après que le pouvoir de Kiev a annoncé la reprise des opérations militaires dans l'Est, le président américain Barack Obama, en visite au Japon jeudi 24 avril, a encore un peu plus enterré l'accord de « désescalade » signé le 17 avril. « Jusqu'à présent, nous ne les avons pas vus respecter ni l'esprit ni la lettre de l'accord de Genève », a-t-il déploré à propos de la Russie, ajoutant que si la situation ne s'améliorait pas, il y aurait « des conséquences et de nouvelles sanctions ». Sergueï Lavrov, accusant les Etats-Unis et l'Union européenne de fomenter une révolution.« Peu d'analystes sérieux doutent du fait qu'il ne s'agit pas du destin de l'Ukraine, on a simplement utilisé et on continue d'utiliser l'Ukraine comme un pion dans le jeu géopolitique », a-t-il déclaré. (1)

Dans un entretien à Russia Today, mercredi, Sergueï Lavrov a de nouveau affirmé que la Russie était prête à intervenir si ses intérêts étaient menacés, « comme ils l'avaient été en Ossétie du Sud », région séparatiste de Géorgie pour laquelle Moscou était entré en guerre en 2008. « Une attaque contre les citoyens russes est une attaque contre la Russie », a justifié le ministre des affaires étrangères, qui a précisé qu'en cas d'intervention russe celle-ci se ferait « dans le respect du droit international ».(1)

Les Américains accusent les Russes d'ingérence. Le Guardian est sceptique : « Tout gouvernement américain devrait être prudent en présentant des photographies comme des preuves, un peu plus d'une décennie après que Colin Powell a exhibé des images montrant de façon erronée des armes de destruction massives en Irak » écrit le Guardian mardi 22 avril.

Deux jours après leur publication, le quotidien britannique s'est penché avec circonspection sur les images dévoilées par le département d'Etat américain et présentées comme des preuves que les séparatistes armés dans l'est de l'Ukraine sont en fait des militaires ou officiers de renseignement russes. (...) La BBC s'est, elle aussi, saisie des « preuves » avec des pincettes. « Il ressort de ces images qu'au moins une unité de paramilitaires prorusses lourdement armés et bien équipés opère dans la région de Donetsk, conclut la BBC. Mais il ne peut pas être affirmé avec certitude que ce sont des forces spéciales russes, à proprement parler, comme le font les Ukrainiens.(2)

La stratégie étasunienne de containment de la Russie

En fait tout est fait pour déstabiliser la Russie. Les manœuvres de créer un printemps russe ayant échoué, on essaie de dépouiller la Russie de sa sphère d'influence. Il se trouve qu'il y an face un dirigeant qui ne veut pas se laisser faire et qui l'a montré en apparaissant comme un faiseur de paix aux yeux de la vraie communauté internationale pas « l'occidentale formatée » à longueur d'information par une vision diabolisante de la Russie et en règle générale de tout ce qui n'accepte pas le magister dixit occidental. Souvenons nous c'est Poutine qui a arrêté le bras meurtrier occidental concernant l'attaque de l'Iran et plus récemment contre la Syrie.

Joaquim Defghi écrit à ce sujet : « Alors que nous assistons à une guerre médiatique sans précédent, où les mensonges succèdent à la désinformation, le New-York Times a publié dimanche 20 avril un article qui dévoile clairement la stratégie d'Obama consistant à isoler Poutine sur le long-terme. Des indices sur les motivations réelles de cette stratégie y apparaissent également. M. Obama se concentre sur l'isolation du président de la Russie Vladimir Poutine en coupant ses liens économiques et politiques avec le monde extérieur, en limitant ses ambitions expansionnistes à son propre voisinage et en faisant effectivement un Etat paria ». (...) Comment être plus clair quant aux intentions du président américain ? Par contre, il n'est pas fait mention des racines du problème avec la Russie. Pourquoi donc les étasuniens souhaitent-ils tant isoler Vladimir Poutine ? Serait-ce parce que la Russie représente un danger militaire réel ? Si oui lequel ? Il n'y a à aujourd'hui pas la moindre preuve d'une volonté agressive de la Russie, si ce n'est celle de ne pas perdre l'influence qu'elle avait en Ukraine, une influence qui lui a été subtilisée par la force au moment du coup d'Etat de Kiev ».(3)

« (...) Cela représente un remarquable revirement comparé au début de la présidence de M. Obama, quand il nourrissait des rêves de forger un nouveau partenariat avec la Russie. Dorénavant, la question est dans quelle mesure la relation peut être sauvée. M. Obama a aidé la Russie à obtenir son entrée à l'OMC ; maintenant, il travaille à limiter son accès aux marchés financiers externes . L'article mentionne en conclusion que l'administration d'Obama réfléchit à une éventuelle confrontation avec la Russie Ce qui est formidable, c'est qu'aucun motif réel et sérieux, de même que pour la guerre en Irak, n'a été avancé pour isoler la Russie. Tout simplement parce qu'il n'en existe aucun en-dehors des intérêts étasuniens (commerce, pétrole et gaz ). » (3)

Sanctions contre la Russie : Un coup d'épée dans l'eau

Dans une contribution du 31 mars, Pepe Escobar énumère les sanctions occidentales et celles potentielles que pourraient prendre Poutine : « L'Europe a annulé le sommet Europe-Russie prévu à Sotchi le 3 juin. L'Europe est divisée de façon irréparable sur ce qu'il convient de faire. Quoiqu'ils fassent pourtant, la capacité de Moscou à punir est plus grande. Il y aura peut-être un autre lot de sanctions douces comme l'a annoncé Merkel, mais c'est tout. Les Européens comme le font les caniches, imitent la « Voix de son Maitre » quand le Président des Etats-Unis Barak Obama impose solennellement par ordre exécutif davantage de sanctions contre « de hauts fonctionnaires du gouvernement russe ». Plus de 60% des américains et des européen s'opposent à une nouvelle guerre froide contre la Russie. Le taux de popularité de Poutine en Russie et de près 75 % et il en est probablement de même dans tout le monde en développement. (...) Comme c'était prévisible, Moscou a rendu le coup. Le Ministère de Relations Extérieures Russe à indiqué de façon répétée que l'utilisation de sanctions est une « arme à double tranchant » et que cela aura un effet boomerang sur les Etats-Unis. » (4)

Comment battre la Russie : l'argument gaz de schiste ?

Pour sa part Naomi Klein nous explique la fausse bonne solution présentée par les Américains aux Européens. Nous l'écoutons : « Du changement climatique à la Crimée, la suprématie de l'industrie du gaz naturel pour exploiter la crise à des fins mercantiles et privées- ce que j'appelle la doctrine du choc . La façon de battre Vladimir Poutine est d'inonder le marché européen avec du gaz naturel extrait par fracturation hydraulique (ndt « gaz de schiste ») aux Etats-Unis, ou tout du moins c'est ce que l'industrie souhaite nous faire croire. Dans le cadre de l'escalade de l'hystérie anti-russe, deux projets de loi ont été introduits au Congrès américain - l'un à la Chambre des Représentants, l'autre au Sénat - une tentative d'accélérer les exportations de gaz naturel liquéfié ( GNL), tout ceci au prétexte d'aider à l'Europe à se sevrer des combustibles fossiles de Poutine, et pour le renforcement de la sécurité nationale des États-Unis.»

« Pour que ce stratagème fonctionne poursuit Naomi Klein, il est important de ne pas regarder de trop près les détails. Il s'agit notamment du fait que la majeure partie de ce gaz ne rejoindra probablement pas à l'Europe - puisque cette proposition de loi permet la commercialisation de ce gaz sur le marché mondial à n'importe quel pays membre de l'Organisation mondiale du commerce. (...) Et maintenant, soudainement et sournoisement, l'objectif devient la «sécurité énergétique», qui semble signifier la vente d'une surabondance temporaire de gaz de schiste sur le marché mondial, générant la dépendance énergétique dans ces pays étranger. (...) . Au moment où ces gigantesques projets industriels seront effectivement en place et en état de fonctionnement, l'Allemagne et la Russie pourraient bien être devenus les meilleurs amis. Mais d'ici là, qui se souviendra que la crise en Crimée a été le prétexte pris par l'industrie du gaz pour accomplir ses vieux rêves d'exportation, quelles que soient les conséquences pour les populations touchées par la fracturation hydraulique et alors que la planète est en train de cuire ».(5)

« Depuis quatre ans, le lobby du gaz a utilisé la crise économique en Europe pour dire aux pays comme la Grèce que le moyen de sortir de la dette et du désespoir est d'ouvrir leurs belles et fragiles mers aux forages. Et il a utilisé le même type d'argumentaire que celui destiné à faire passer la fracturation hydraulique aux Amérique du Nord et au Royaume-Uni. Pour le moment, la crise, c'est le conflit en Ukraine. Elle est utilisée comme un bélier pour abattre des restrictions portant sur les exportations de gaz naturel et pour pousser l'accord controversé de libre-échange avec l'Europe. Et rappelez-vous: vous ne construisez pas des infrastructures de plusieurs milliards de dollars, sauf si vous prévoyez de les utiliser pendant au moins 40 ans. Donc, nous répondons à la crise de notre réchauffement de la planète en construisant un réseau ultra-puissant de fours atmosphériques. Sommes-nous fous? »

Dès 1981, l'industrie du gaz elle-même avait développé le concept intelligent du gaz naturel comme «pont» vers un avenir d'énergies propres. C'était il y a 33 ans. C'est un long pont! Et on n'aperçoit toujours pas l'autre rive. (...) L'utilisation de la crise en Ukraine par l'industrie pour étendre son marché mondial sous la bannière de la «sécurité énergétique» doit être replacée dans le contexte d'une série ininterrompue de crises opportunes. Seulement, cette fois, bien plus d'entre nous savent où se trouve la véritable sécurité énergétique. (...) Compte tenu de cela, c'est aux Européens de transformer leur désir d'émancipation du gaz russe par une demande pour une transition accélérée vers les énergies renouvelables.(5)

A Washington, Poutine les rend fous

Pour Pepe Escobar, la détermination de Poutine « les rend fous » : « Oubliez le passé (Saddam Hussein, Oussama ben Laden, Kadhafi) et le présent (Bachar al-Assad, Ahmadineyad). Vous pouvez parier sur le futur prévisible, sur le fait que le plus grand démon aux yeux de Washington - et de ses associés de l'OTAN et de leurs divers comparses des médias - ce ne sera personne d'autre que le président russe Vladimir Poutine, de retour vers le futur. Les élites anglo-étatsuniennes sont encore toute saisies d'épouvante au souvenir de son légendaire discours de 2007, à Munich, dans lequel il critiqua le gouvernement de George W Bush pour son projet impérial, obsessionnellement unipolaire, « au moyen d'un système qui n'a rien de commun avec la démocratie » et pour son viol permanent des « frontières nationales presque partout dans le monde ».(...) Poutine avait même rendu publique sa feuille de route. L'essentiel : non à la guerre en Syrie ; non à la guerre en Iran ; non aux « bombardements humanitaires » et aux « révolutions de couleur », et tout cela intégré dans un nouveau concept : « Instruments illégaux du pouvoir soft ». Pour Poutine, le Nouvel Ordre Mondial conçu par Washington n'a pas d'avenir. Ce qui compte c'est« le principe consacré de la souveraineté des États ».(6)

Pepe Escobar nous décrit un Poutine obsédé par la nécessité de réhabiliter la Grande Russie : « Poutine a pris la tête, presque en solitaire, de la résurrection de la Russie en tant que méga grande puissance énergétique. Par conséquent, on peut compter que le Gazoduquistan continuera à être la clé. Poutine sait que la Russie aurait besoin de beaucoup d'investissements étrangers dans l'Arctique - dans la partie occidentale et surtout dans la partie asiatique - pour maintenir sa production de pétrole de plus de 10 millions de barils/jour. Et il lui faut parvenir à un complexe et exhaustif accord portant sur des milliards de dollars avec la Chine concernant les gisements de gaz de la Sibérie Orientale (...) Poutine sait que pour la Chine - comme moyen d'assurer son énergie - cet accord est une parade vitale contre le ténébreux « changement de cap » de Washington en direction de l'Asie ».

L'argument de poids est l'énergie : « Poutine fera aussi tout pour consolider le gazoduc South Stream(...) Si South Stream l'emporte, son concurrent, le gazoduc Nabucco, sera mis échec et mat ; importante victoire russe contre la pression de Washington et contre les bureaucrates de Bruxelles. (...) Et puis, nous avons ensuite la grande inconnue, l'Organisation de Coopération de Shanghaï (SCO). Poutine voudra que le Pakistan en soit membre de plein droit tout comme la Chine, elle, est intéressée à y incorporer l'Iran. Les répercussions seraient transcendantes, comme si la Russie, la Chine, le Pakistan et l'Iran coordonnaient, non seulement leur intégration économique, mais aussi leur sécurité mutuelle au sein d'une SCO renforcée dont la devise est « non-alignement, non-confrontation et non-ingérence dans les affaires des autres nations ».

Le dernier argument et non des moindre est celui de perturber le dollar : « Poutine voit que le contrôle par la Russie, l'Asie Centrale et l'Iran d'au moins 50 % des réserves de gaz du monde et avec l'Iran et le Pakistan comme membres virtuels de la SCO, le nom du jeu devient intégration de l'Asie, sinon de l'Eurasie. La SCO se développe comme une force motrice économique et de sécurité tandis que, parallèlement, le Gazoduquistan accélère l'intégration pleine de la SCO comme parade à l'OTAN.(...) Il sera le diable de prédilection parce qu'il ne saurait y avoir d'opposant plus formidable aux plans de Washington sur la scène mondiale, que ces plans s'appellent Grand Moyen-Orient, Nouvelle Route de la Soie, Domination de Spectre Complet ou Siècle du Pacifique des États-Unis d'Amérique. Messieurs-Dames, préparons-nous au grand choc ». (6)

Chronologie des interventions américaines dans le monde

Il est incorrect de présenter les Etats-Unis comme un pays paisible voulant apporter la paix la démocratie au monde au nom d'un magister moral. Pour les conflits récents on retiendra la démocratie aéroportée en Irak plus d'un million de morts après un embargo inhumain qui aurait fait plus de 500.00 morts parmi les enfants. Mais semble-t-il ce n'est pas cher payé si c'est le prix pour faire partir Saddam Hussein aurait dit madeleine Albright , la secrétaire d'Etat de l'ère Clinton. Saddam Hussein a été pendu, Kadhafi a été lynché...

Une chronologie non-exhaustive des différentes interventions impérialistes des États-Unis dans le monde depuis le Manifest Destiny de 1845. Une idéologie de colonisation, sous la présidence de James Polk, selon laquelle les États-Unis ont pour mission divine d'apporter la démocratie et la civilisation vers l'Ouest, sur les terres amérindiennes. Au début du XXème siècle, le président Théodore Roosevelt a repris le concept : « Je crois que Dieu a présidé à la naissance de cette nation et que nous sommes choisis pour montrer la voie aux nations du monde dans leur marche sur les sentiers de la liberté. » (7)

Tout démarre en 1846 avec l'attaque du Mexique , les États-Unis s'emparent de la moitié du territoire mexicain. Ce territoire conquis s'appelle aujourd'hui : la Californie, le Nevada, l'Utah, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, le Colorado (en partie). Tout les pays sud américains n'échappent pas à l'emprise américaine , c'est ainsi que des base américaines sont installées partout à partir de 1898 (Cuba, Porto Rico, Hawaii Guam).

La première guerre mondiale donne une visibilité européenne à l'empire américain. Puis ce fut la deuxième guerre mondiale avec l'occupation de l'Allemagne et du Japon ; la politique de la guerre froide donne encore plus de poids à l'empire face aux soviétiques Puis ce fut parallèlement l'occupation du Moyen Orient. Les bases américaines sont adossées aux puits de pétrole. Puis ce fut l'occupation des Philippines (23 bases) puis de la Corée coupée en deux De 1961 à 1972 : le drame du Vietnam. Pendant 11 ans, les États-Unis, prenant le relais de l'armée française, utilisent tout leur arsenal militaire y compris des armes chimiques pour venir à bout d'un mouvement révolutionnaire nationaliste d'indépendance.
La plus longue guerre dans laquelle se sont embarqués les États-Unis causera la mort de plus d'un million de combattants vietnamiens, quatre millions de civils et près de 60000 soldats américains. Des dizaines d'intervention américaine pour arriver au 11 septembre 2001 : Début de la Guerre contre le Terrorisme. 2001 à nos jours : Afghanistan. 2002 : Irak, Iran et Corée du Nord. 2009-2010 : Yémen. (7)

La visite du vice-président américain en Ukraine et l'annonce de l'envoi de 600 soldats américains en Pologne et dans les pays Baltes n'est pas fait pour contribuer à l'apaisement. Poutine joue sa partie d'échecs, et défend les intérêts de la Russie et des Russes. Quand à isoler la Russie du commerce international, dans un contexte de déclin global notamment des gisements norvégiens, pour l'Europe se passer de la Russie reviendra à se préparer à des pénuries majeures de tout ordre. L'Europe a à perdre à s'éloigner de la Russie, tout à gagner à s'en rapprocher. Si la guerre froide s'installe de nouveau, ce sera le sauve qui peut pour les Européens. La fin du monde unipolaire est proche. Elle sera irréversible, le barycentre du monde a échappé à l'Occident qui en est aux combats d'arrière garde au lieu d'opter pour la sérénité du monde.

Notes :

1. http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/04/23/kiev-annonce-avoir-libere-une-ville-de-l-est-de-l-ukraine-des-separatistes_4406011_3214.html

2. http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/04/23/ukraine-les-preuves-americaines-de-l-implication-russe-sont-elles-fiables_4405764_3214.html

3. Joaquim Defghi, http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-new-york-times-confirme-la-151012 In Cold War Echo, Obama Strategy Writes Off Putin, NY -Times.

4. http://www.mondialisation.ca/sanctions-contre-la-russie-guerre-et-farce/5376012, 31 03 2014.

5. http://stopgazdeschiste.org/2014/04/11/ukraine-pourquoi-les-entreprises-de-fracking-des-etats-unis-se-lechent-les-babines-la-doctrine-du-choc-par-naomi-klein/, Guardian ,10 04 2014.

6. Pepe Escobar, http://www.mondialisation.ca/a-washington-poutine-les-rend-fous/29714

7. http://mecanoblog.wordpress.com/2010/03/25/chronologie-des-interventions-americaines-dans-le-monde/

 

http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/04/un-dernier-arret-avant-la-fin-dun-monde.html?showComment=1398615002160

 

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • : J'ai acheté un bouquin qui s'appelle "Apprenez le Riche en 3 minutes", ça fait une heure que j'y suis dessus, j'ai RIEEEEN COOOOMPRIS !
  • Contact

`

Recherche

.

Archives