Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 15:02

Baril-de-petrole-copie-1.JPG

Pour tout le monde, le prix du marché est le plus important. Là; je ne parle pas du 'Super' à 'deux pas de chez vous' qui fait tous les jours des réclames pour remplir les caddies, mais de celui qui touche plus tout le monde (la planète !) et dont personne (n'ose) parler; celui qui redresserait en deux jours comme en deux semaines toutes les finances de tous les terriens ! celui du pétrole.

Bien-sûr là 'on nous là joue douce' avec 'les frais' d'extraction et de raffinage (et pourquoi pas des transports !) qui seraient en hausse alors que tous les matériels employés sont déjà super-amortis depuis de longues décennies (ou pourquoi pas depuis le début !).

Donc là, se présente le cas désolant des pays producteurs qui ne font pas payer l'essence aux consommateurs locaux (à 1 centime d'euro le litre à la pompe chez Maduro comme il était chez Hussein ou Kadhafi, on ne peut parler de 'prix à la pompe')

http://huemaurice7.blogspot.fr/2009/12/16-porte-containers-polluent-plus-que.html

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Gasoline_and_diesel_usage_and_pricing

 

Mais là, interviendrait que les pays producteurs subventionnent les prix de sorties, mais, comme les 'subventions' ne naissent pas sous les sabots d'un cheval (fut-il 'présidentiel'), il faut bien que l'argent sorte de quelque part ! D'où, l'absence des non-dits sur les coûts de revient réels.

Mais, même s'il en serait que le prix réel soit du double de celui proposé à la pompe, 'rien' ne situe le prix de vente du litre à la pompe chez les pays importateurs !

 

http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/02/les-revolutions-furtives.html

 

Donc: le monde entier dépend bien de celui du pétrole passé entre les nageoires très larges des maquereaux-masqués.

Mais de ceux-là, NUL n'en parle ! Cà alors ! Habiteraient-ils sur une autre planète ??!

($1.024/l soit 0,75€/l aux USA en 2012) et (2,28€/l en France 2011).

 

http://huemaurice5.blogspot.fr/2012/06/la-verite-sur-kadhafi-fait-le-tour-du.html

 

Il existe donc, 'un monde parallèle' qui se dirait 'intouchable' ! où naviguent les finances que 'personne' semble ne voir ! Cà alors ?! Mais où se situent donc ces 'paradis fiscaux' qui échaperaient à tous gouvernements et où tous le monde serait prêt à déménager pour y aller ? Ils se trouvent de partout ! A deux pas de chez vous ! Cà alors !

 

http://huemaurice5.blogspot.fr/2012/10/le-thon-monte.html



D'où la question brûlante: "Comment peut-on faire pour faire partie des 'hommes de l'ombre' qui s'en foutent plein les poches sans jamais travailler ??" ou "Combien faut-il tuer d'hommes pour devenir acceptable ?" ou "Combien de milliards faut-il escroquer pour passer à l'ombre ?" (d'un cocotier sur son île à soi).

 

http://huemaurice5.blogspot.fr/2012/12/la-raison-de-la-guerre-en-libye-le.html



C'est là que le 'tout gratuit' est aujourd'hui possible car la richesse de l'homme n'est pas celle qu'il a en poches mais dans le savoir qu'il s'est construit.

 

http://huemaurice5.blogspot.fr/2012/11/si-demain-le-petrole-abiotique-devenait.html

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 20:31

Cliquez sur le graphique interactif:

 

http://www.washingtonsblog.com/2014/05/cost-living-u-s.html

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 08:45
virus 

Korben
mar., 20 mai 2014 16:18 CDT

Et si je vous disais qu'il y a dans votre ordinateur un mouchard que vous ne pouvez pas enlever, qui a été mis en place par le constructeur, qui est sur les listes blanches de la plupart des antivirus et dont vous n'avez jamais entendu parler ?

La société Kaspersky, spécialisée dans la détection et l'élimination de malware a débusqué il y a quelques mois un logiciel installé sur plus de 2 millions d'ordinateurs de par le monde qui est commercialisé par la société américaine Absolute et qui permet OFFICIELLEMENT :

  • De sécuriser les données d'un parc de postes à distance
  • De déployer toujours à distance des mises à jour, des licences ou de lancer des audits
  • De géolocaliser des ordinateurs volés
  • De produire des rapports concernant les machines
  • De récupérer des fichiers
  • D'effacer à distance des documents ou tout le disque dur

Et qui est OFFICIEUSEMENT un trou béant dans la sécurité de votre ordinateur, car il peut être utilisé par un attaquant pour faire ce qu'il veut sur votre PC.

Le plus flippant là dedans, c'est qu'après les révélations de Kaspersky, personne ou presque n'en a parlé dans la presse ou sur les sites spécialisés. Bouuuh !

L'histoire de cette découverte n'est pas banale. La femme d'un des chercheurs de Kaspersky a constaté des plantages et des ralentissements sur son ordinateur. Elle l'a donc confié à son mari qui a commencé à analyser la bestiole, pensant y trouver un virus connu. Il est alors tombé sur des dll et des processus appartenant au logiciel Absolute Computrace.

Jusque là, rien de vraiment anormal puisque Absolute Computrace et son équivalent grand public LoJack sont vendus à des tas de sociétés pour que les administrateurs puissent suivre à la trace les machines, lancer des audits, faire des mises à jour...etc., le tout à distance.

Seulement, l'employeur de la dame n'avait jamais entendu parler de ce logiciel. Les chercheurs de Kaspersky ont alors commencé à regarder autour d'eux et se sont rendu compte qu'il y avait exactement le même logiciel installé sur leurs ordinateurs du boulot et leurs ordinateurs personnels.

Angoisse !

Ils ont alors mené une enquête plus approfondie et voici ce qu'ils ont découvert. Computrace se divise en 3 modules présents dans l'option ROM PCI qui est chargée ensuite par le BIOS de la machine.

 Computrace Loader Module : Module de chargement lu par le BIOS et capable d'appeler le module d'installation.
  • Agent Installation Module : Module qui installe l'agent sur Windows.
  • Agent : L'agent en lui-même qui est ensuite présent et fonctionnel sous Windows.

Cette « option » Computrace est normalement visible dans le BIOS des machines et est mise en place par le fabricant de l'ordinateur. Absolute est fière de compter parmi ses clients des constructeurs comme Acer, Apple, ASUS, Dell, Fujitsu, Gateway, HP, Lenovo, Microsoft, Panasonic, Samsung, Sony et Toshiba. Ah oui, j'oubliais... Même si Kaspersky ne s'est penché que sur la version PC Windows, Computrace / LoJack existe aussi en version smartphone / tablette (Android) et Mac OSX.

En ce qui concerne Computrace sur PC, il est normalement désactivable dans le BIOS, mais sachez que Kaspersky a trouvé qu'il pouvait être réactivé à distance à n'importe quel moment. De plus, dans tous les ordinateurs analysés par Kaspersky, certains n'avaient même pas cette option visible dans le BIOS et contenaient pourtant l'agent Computrace.

L'intérêt d'une telle présence dans le BIOS de la machine, c'est la persistance du programme. Que vous réinstalliez, formatez ou changiez de disque dur, le tracker sera toujours présent. N'espérez pas pouvoir l'effacer en mettant à jour votre BIOS. Non, car il est présent dans une partie non modifiable et si vous flashez votre BIOS avec un nouveau firmware, il ne sera pas dégagé.

Voici comment il fonctionne.

Dès l'initialisation du BIOS, le module Computrace scanne les partitions FAT/FAT32/NTFS de la machine à la recherche du répertoire Windows. Il fait une copie de sauvegarde du logiciel autochk.exe et le remplace par sa propre version modifiée.

Autochk.exe ayant un accès complet aux fichiers et à la base de registre de Windows, cela permet à Computrace d'installer son agent rpcnetp.exe dans le répertoire System32 puis de l'enregistrer comme un service à lancer automatiquement à chaque démarrage.

Une fois que c'est fait, il restaure la sauvegarde de autochk.exe.

Rpcnetp.exe enregistre alors sa DLL rcpnetp.dll et l'injecte en mémoire. Un processus masqué utilisant iexplore.exe (Internet Explorer) est alors lancé et permet de communiquer avec le serveur de gestion de Computrace via des URL classiques (avec des POST et des GET). Passer par Internet Explorer permet d'utiliser les mêmes proxys et la même config que ceux de l'internaute. Des données sont envoyées et reçues entre cet agent et les serveurs d'Absolute, ce qui peut provoquer des ralentissements sur la machine.

Ce module télécharge alors un autre agent baptisé rpcnet.exe qui est un peu plus gros, mais qui se comporte sensiblement de la même manière que rpcnetp.exe. Il s'immisce dans le système et d'après Kaspersky, permet de donner un accès distant et complet à la machine sur laquelle il tourne. En gros, il s'agit d'un logiciel de tracking et de prise de contrôle à distance.

Computrace utilise les mêmes techniques de filou que les logiciels malveillants et cherche délibérément à se cacher de l'utilisateur. La raison est d'éviter qu'un voleur de portable le remarque, et puisse masquer sa localisation ou bloquer Computrace.

Computrace marque aussi avec un ID unique la machine, ce qui permet de l'identifier de manière sûre.

En analysant les trames réseau échangées entre les agents et le serveur de gestion, Kaspersky a remarqué qu'il était possible à n'importe qui d'injecter à distance n'importe quel code afin de l'exécuter sur la machine. Le protocole utilisé n'étant pas chiffré, n'exigeant pas d'authentification de la part du serveur gestionnaire et les serveurs appelés l'étant via de simples URL, il est possible de faire croire à l'agent Computrace qu'il discute avec son serveur de gestion alors qu'il s'agit d'un attaquant qui a détourné quelques DNS. L'attaquant peut alors lancer du code sur la machine, accéder aux fichiers, récupérer les trames réseau..etc.

Potentiellement, tous les ordinateurs infectés par Computrace sont des botnets en puissance. Kaspersky a aussi remarqué à plusieurs reprises que Computrace s'activait immédiatement sur des PC neufs, ou s'activait sur des ordinateurs où il avait été volontairement désactivé via le menu du BIOS.

Kaspersky a aussi contacté la société Absolute et leur a fourni des numéros de série de matériels qui contenaient l'agent Computrace. Absolute n'a aucune trace de ces appareils dans sa base de données. Cela signifie que Computrace a été activé sur ces machines par un autre canal que celui « officiel » d'Absolute. Jusqu'à aujourd'hui, ça reste un mystère.

D'après les sondes de Kaspersky, voici la répartition dans le monde des ordinateurs équipés de Computrace / LoJack.

Au total, ce sont plus de 2 millions de postes qui seraient infectés par Computrace. Tous les constructeurs seraient touchés, ce qui est logique puisqu'ils sont partenaires d'Absolute. Ces chiffres sont bien sûr réduits puisqu'ils sont été remonté uniquement par les postes où les logiciels de Kaspersky sont installés.

Seul Toshiba a reconnu avoir pré-installé Computrace sur ses machines. Les autres ne se sont pas exprimés sur le sujet.

Le problème avec Computrace, c'est qu'il n'est pas reconnu comme un logiciel malveillant par la plupart des antivirus. Il l'a été pendant un moment, notamment par Microsoft qui l'a nommé Win32/BeeInject, mais a ensuite été retiré des listes de détection.

En effet, comme il s'agit d'un logiciel légitime de tracking et prise de contrôle à distance qui est vendu par une société reconnue et qu'il est présent sur un grand nombre de machines, il figure sur la plupart des listes blanches.

On n'en connait pas les raisons, mais les constructeurs l'ont mis en place sur leurs ordinateurs progressivement depuis 2005 sans avertir leurs clients. Et Computrace étant vulnérable à tout un tas d'attaques et de détournements, il s'agit là d'une véritable backdoor affaiblissant les ordinateurs sur lesquels il se trouve. Pire, une fois désactivé, il peut même être réactivé à distance comme je le disais plus haut.

Cela soulève tout un tas de questions, parmi lesquelles :

  • Pourquoi des PCs neuf se retrouvent avec Computrace activé d'office ? (et masqué dans certains BIOS)
  • Pourquoi des ordinateurs dont Computrace a été désactivé dans les options du BIOS se sont retrouvés avec une version à nouveau active quelque temps après ?
  • Pourquoi Absolute n'a aucune connaissance de certains appareils dont l'agent Computrace est actif ?
  • Computrace est-il utilisé par des organismes gouvernementaux à l'insu d'Absolute, pour accéder à nos machines quand bon leur semble ? (Comprenez : La NSA a-t-elle quelque chose à voir là-dedans ?)

Pour cette dernière question, vu tout ce qu'on a appris durant cette année sur la surveillance globale (merci, Snowden), y compris durant l'affaire Heartbleed, on est en droit de penser que oui.

Alors, maintenant que faire ?

La suite sur le site de Korben ici

 

http://fr.sott.net/article/21451-Un-mouchard-universel-present-sur-les-PC-Mac-et-appareils-Android-Computrace

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 07:22

Reuters / Lucy Nicholson 

20 mai 2014 00:17

 

 

Législateurs Caroline du Nord envisagent un projet de loi qui ferait un crime de divulguer publiquement des produits chimiques toxiques que les sociétés d'énergie utilisent dans le processus de fracturation hydraulique, les délinquants sur le crochet pour des amendes ou même des peines d'emprisonnement.



Connue comme la loi sur l'énergie de la modernisation, le projet de loi rendrait toute divulgation non autorisée de fracturation secrets commerciaux - y compris les produits chimiques utilisés - passibles d'une classe I Felony, selon un Energywire rapport.



Fracking, une technique d'exploration de gaz et de pétrole qui consiste à injecter un mélange de sable et de produits chimiques profondément dans la terre, a été blâmé pour l'eau contaminée potable, l'infertilité, malformations congénitales, le cancer, la pollution de l'air, et d'autres problèmes graves. Américains opposés à la fracturation ont non seulement lutté avec les obstacles mis en place par les compagnies de gaz et de pétrole, mais aussi avec les profits élevés et de l'emploi qui viennent de communautés qui luttent avec le processus.

 

Les écologistes ont appelé à plus de transparence dans la conversation sur les produits chimiques utilisés, bien que les entreprises de gaz ont riposté en disant que leurs produits chimiques sont un secret commercial et doivent donc être protégées. Maintenant, dans les paramètres du projet de loi en Caroline du Nord, même les pompiers et les travailleurs de la santé individuels pourraient être en difficulté si elles discutent ouvertement des produits chimiques qui sont injectés dans le sol près de leur maison.

 

"La disposition de crime est beaucoup plus strictes que les dispositions de la plupart des Etats en termes de la peine pour violation de secrets commerciaux," Hannah Wiseman, un professeur adjoint de droit de l'Université d'État de Floride qui étudie les lois de fracturation, dit Mother Jones .

 

Si le projet de loi, qui a le soutien de meilleurs républicains de l'État, est signé dans la loi, les grandes entreprises pourraient avoir le pouvoir de forcer les responsables de l'urgence de signer des accords de confidentialité, bien que la peine de casser cet accord n'est pas clair.

 

"Je pense que les seules sanctions aux chefs et aux médecins feu, si elles en ont parlé lors de leur conférence annuelle, seraient les sanctions prévues dans l'accord de confidentialité", Wiseman a continué. "Mais [le projet de loi] est si mal rédigé, je ne peux pas confirmer que si un intervenant ou une chef des pompiers divulgue des informations confidentielles, cela n'aurait pas l'objet d'un crime."



Fracking est actuellement interdite en Caroline du Nord jusqu'à ce que la législature de l'État est en mesure de s'entendre sur les règles à imposer aux entreprises de gaz. Les premières propositions ont déjà gagné des éloges pour la création de certains des règlements les plus sévères aux États-Unis, bien que les critiques craignent que le projet est utilisé comme une distraction jusqu'à ce que les républicains de l'Etat sont en mesure d'élaborer une stratégie qui est plus avantageux pour les entreprises. L'introduction de la Loi sur la modernisation de l'énergie est déjà présenté comme un pas dans cette direction.



"Les groupes environnementaux se disent favorables à certaines des dispositions [du projet de loi]," a rapporté Energywire." Cela mettrait le géologue de l'Etat en charge du maintien de l'information chimique et permettrait le bureau de gestion des urgences de l'état de l'utiliser pour la planification. Elle permettrait aussi à l'Etat de mettre sur les informations immédiatement aux fournisseurs médicaux et chefs de pompiers".



Défenseurs de la santé publique ont mis en garde que ces avantages pourraient tourner la loi sur l'énergie de la modernisation dans un cheval de Troie qui fabrique des produits chimiques de test impossible. L'Agence américaine de protection de l'environnement a pataugé dans le débat ainsi, annonçant plus tôt ce mois-ci qu'il envisage de forcer les grandes entreprises à divulguer les produits chimiques sont utilisés dans le processus de fracturation. Deborah Goldberg, avocat au Earthjustice, qui se consacre à la protection des ressources naturelles, a déclaré Salon que l'implication de l'EPA, et donc la possibilité d'une plus grande transparence, est essentielle.



"Nous voulons être sûrs qu'il existe un organisme qui fait la collecte de l'information à propos de ce qui est utilisé dans ces gaz de schiste à travers le pays », dit-elle. "La divulgation nous recevons en ce moment est assez inégale."

 

http://rt.com/usa/160052-nc-outlaw-disclosing-fracking-chemicals/



Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 21:14
Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 20:59
Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 20:21

Cercueil-FEMA.jpgPar La Voix de la Russie

 Les conseils régionaux d’Île de France et de Provence-Alpes Côte d’Azur, comme la ville de Besançon, veulent un débat national sur le projet de traité transatlantique de libre-échange. On découvre que les Français n'ont pas été informés de ce traité et de son contenu.

Nous avons contacté la ville de Besançon et obtenu un entretien avec Solange Joly, adjointe au maire chargée des relations internationales. A une semaine des élections européennes nous devons choisir un parti qui défende les intérêts de la France et pas ceux des États-Unis, car Bruxelles veut leur donner la France. On découvre que les têtes de liste de l'UMP et du PS ne dénoncent pas sincèrement le projet de traité transatlantique. L’Élysée n'informe pas la population et ne protège pas les intérêts français. Les médias ne soulignent pas assez le contenu du projet qui va liquider le pays et ses structures. Le projet transatlantique est un immense scandale qui touche les fondements de nos nations et leurs histoires. Besançon a envoyé un courrier à François Hollande mais le président de la République n'a pas répondu.

  

Le refus de Besançon. « Dans tous les pays européens ce traité ouvre un vrai débat. De nombreux pays qui se trouvent dans l'Europe sont très inquiets. De plus en plus de gens tentent de se renseigner sur ce traité en France. De nombreux collectifs et de nombreuses villes réagissent », explique Solange Joly qui se dit communiste. Les alternatifs, le PS de Besançon, EELV, le Parti communiste et la société civile, ont voté majoritairement la motion contre le projet de Traité transatlantique. « Ce projet d'accord a été négocié dans le plus grand secret et nous sommes très inquiets à plusieurs niveaux. En France l'information officielle sur le projet de Traité transatlantique n'est pas donnée », explique Solange Joly pour expliquer le vote au sein du conseil municipal de Besançon.

  

Un traité tenu secret et les sanctions.« Le 14 juin 2013 les 27 gouvernements de l'Union européenne dont la France ont approuvé le mandat donné à la Commission européenne pour négocier un accord de libre échange avec les États-Unis» explique Solange Joly. On apprend que cet accord a été négocié dans le plus grand secret et qu'il prévoit les mêmes législations des deux côtes de l'Atlantique. « Ils veulent tout harmoniser en libéralisant au maximum les échanges, la circulation des capitaux, et en protégeant les investisseurs». Les multinationales auront la possibilité d'attaquer les États si elles considèrent que leurs profits sont menacés ou simplement revus à la baisse. Solange Joly poursuit : « Cela se traduira pas des sanctions commerciales pour le pays contrevenant ou par une réparation pouvant être de plusieurs millions d'euros au bénéfice des plaignants. Si les gains de ces échanges sont flous, les risques sont bien réels. Avec cet accord le marché de l’agroalimentaire américain pourra plus facilement écouler ses produits sur le marché européen. »

  

Cercueil-USA-2.jpgLa fin du modèle français. Solange Joly veut avertir les Français : « C'est surtout sur le niveau des mesures non tarifaires que l'accord va être impactant. Les normes sociales, sanitaires et d'environnement, seront interdites si jugées déraisonnables, arbitraires ou discriminatoires faisant voler en éclats les normes de notre pays et les normes européennes ». Les intérêts des grosses entreprises et des lobbies américains se font ressentir : « Le libre accès aux matières premières est explicite. Fini donc l'interdiction d'exploiter les gaz de schiste. L'interdiction des OGM ne sera plus possible. La ville de Besançon serait directement touchée si ce traité est signé». D'après Solange Joly et les élus du conseil municipal de Besançon, il sera très compliqué de parler à 100 % de nourriture locale dans les restaurants scolaires, de défendre la politique de régie pour la distribution de l'eau et la production d'énergie car ces biens seraient privatisables.

  

Un nécessaire débat national. Le traité transatlantique va imposer sa loi même sur toutes les communes de France : « Toutes les municipalités s'y opposant pourront être accusées d'entraves à la liberté de commerce ». La demande citoyenne provenant des élus du conseil municipal de Besançon n'est pas écoutée s'indigne Sophie Joly : « Les élus de la ville de Besançon réunis en conseil municipal demande au président de la République et au président de la Commission européenne, la diffusion publique et immédiate des textes relatifs aux négociations du Traité transatlantique qui représentent une attaque sans précédent contre la démocratie ». L'ouverture d'un débat national impliquant la participation des collectivités territoriales, des organisations syndicales et associatives, ainsi que des organisations socioprofessionnelles et des populations est indispensable selon la ville de Besançon. Faut-il remarquer que le président de la Commission européenne est le même qui a contribué à la faillite de son pays, le Portugal ? Et qu'il soutient la politique drastique de la Troïka en Grèce ? Tout ces faits sont expliqués dans le livre de Jürgen Roth « Le Putsch silencieux ». T

 

http://french.ruvr.ru/2014_05_15/Le-traite-transatlantique-va-devorer-les-Francais-5569/

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 17:32

Soumis par Tyler Durden sur 16/05/2014 20:02 -0400

 

Dans les dernières années, l'un des sujets abordés en détail sur ces pages a été la flambée des ces trucs destinés à déguiser l'absence de ventes de la demande des clients et de fin, largement utilisée par les constructeurs automobiles américains, mieux connu comme "canal farce", de General Motors qui est particulièrement coupable et dont l'inventaire à des concessionnaires juste atteint un nouveau record. Mais saviez-vous que quand il s'agit de ventes stables ou en déclin et la stagnation de la demande de fin, canal farce n'est que le début ?

 

Présentation ...

 

 

Ci-dessus, quelques-uns des milliers et des milliers de voitures invendues à Sheerness, Royaume-Uni. S'il vous plaît ne le voir sur Google Maps .... Type de Sheerness, Royaume-Uni. Regardez sur la côte ouest, au-dessous Tamise, à côté de la rivière Medway. Gauche de l'A249, Brielle Way.

 

Timestamp: vendredi 16 mai 2014.

 

Il y a des centaines d'endroits comme celui-ci aujourd'hui dans le monde et ils continuent à s'accumuler ...

 

LES MONDES INVENDUES DE VOITURES EN STOCKS

 

Houston ... nous avons un problème ! ... Personne n'achète encore des voitures neuves ! Eh bien, elles sont, mais pas à l'échelle qu'ils étaient autrefois. Des millions de nouvelles voitures de marque invendus sont juste assises redondant sur les pistes et les parcs de stationnement à travers le monde. Là, elles restent, détérioration lentement sans maintien.

 

Ci-dessous est une image d'un parc à la voiture piégée à Swindon, Royaume-Uni, avec des milliers et des milliers de voitures invendues juste assis là avec pas un acheteur en vue. Les constructeurs automobiles doivent acheter plus de terres juste pour garer leurs voitures comme ils roulent perpétuellement hors de la ligne de production.

 

Il est la preuve que la récession est encore mondes mord et la coutume se laisser aller. Partout dans le monde il ya d'énormes stocks de voitures invendues et ils sont ajoutés à tous les jours. Ils n'ont plus d'espace pour garer toutes ces nouvelles voitures de marque invendus et sont d'avoir à acheter des hectares de terres pour les stocker.

 

NOTE:

 

Les images sur cette page montrant toutes ces voitures invendues sont juste une très petite partie de ceux qui dans le monde entier. Il y a littéralement des milliers de ces "parkings" éperonné complète de voitures invendues dans pratiquement tous les pays de la planète. Juste au cas où vous poseriez la question, ces images n'ont pas été Photoshopped, ils sont la vraie affaire !

 

Il est difficile de croire qu'il y a autant de voitures invendues dans le monde, mais c'est vrai. Le pire, c'est que la quantité de voitures invendues continue de s'agrandir chaque jour.

 

Il serait juste de dire que cela devient une épidémie mécanique des proportions épiques. Si quelqu'un de l'espace est en train de lire cette page, nous avons ici sur Terre trop de voitures, pourquoi ne pas venir et acheter quelques centaines de milliers d'entre elles pour votre propre planète ! (Désolé, mais c'est tout ce que je peux penser)

 

Ci-dessous est montré que quelques-uns des 57 000 voitures (et culture) qui attendent la livraison de leur domicile dans le port de Baltimore, Maryland, Etats-Unis Avec Google Maps regarder au sud de l'autoroute Broening à Dundalk pour la grande étendue de l'espace où toutes ces voitures sont garé.

 

L'industrie automobile ne vendrait jamais ces voitures à des réductions massives dans leurs prix pour se débarrasser d'eux, non, ils veulent encore chaque buck. S'il s'agissait pour ces voitures de prix pour quelques milliers qu'ils les vendent. Cependant, personne n'achèterait ensuite toutes les voitures chères et puis ils finirait par être invendus. Son tout à fait un cornichon, nous avons obtenu dans.

 

Ci-dessous est présentée une image de la piste d'essai Nissan de Sunderland Royaume-Uni. Seulement, elle n'est plus utilisé, la raison ... il y a trop de voitures invendues garées sur elle ! La quantité de voitures continue à s'accumuler sur elle jusqu'à ce que son débordement. Nissan acquiert alors plus de terres pour garer les voitures, comme ils continuent à sortir de la ligne de production.

 

MISE À JOUR: Actuellement 16 mai 2014, toutes ces voitures sur la piste d'essai Nissan Sunderland ont disparu ? Maintenant, je ne crois pas qu'ils ont tout à coup été vendus. Je dirais qu'ils ont peut-être été enlevé et recyclé pour faire de la place pour la prochaine grande campagne de production.

 

En effet à côté de la piste d'essai et à proximité de l'usine Nissan, ils sont assemblez à nouveau comme indiqué sur l'image Google Maps ci-dessous. Alors d'où vient le dernier lot aller ? Ce n'est pas un des employés du parking par le chemin.

 

Aucune des images sur cette page Web sont des parkings ordinaires dans les centres commerciaux, les terrains de football, etc me font confiance, ils ne sont que des montagnes et des montagnes de voitures invendues flambant neuves. Il n'y a pas de véritable raison pour laquelle vous devez circuler un vieux tas de ferraille est maintenant là-bas ?

 

L'industrie automobile ne peut pas arrêter de faire de nouvelles voitures, car ils devront fermer leurs usines et licencier des dizaines de milliers d'employés. Ce serait en outre ajouter à la récession. Aussi l'effet domino serait catastrophique que l'acier fabrique ne serait pas vendre leur acier. Tous les dizaines de milliers d'endroits où les composants automobiles sont faits seraient également être effectuées, en effet le monde pouvait venir à une halte de meulage.

 

Ci-dessous le montre juste une petite partie d'un parc de voiture gigantesque en Espagne, où des dizaines de milliers de voitures juste s'asseoir et prendre le soleil toute la journée.

 

 

Elles sont également de s'accumulent dans le port de Valence en Espagne comme ci-dessous. Ils sont soit en attente d'être exportés vers ... nulle part ou ont été importés ... d'aller nulle part.

 

 

Des dizaines de milliers de voitures sont toujours faite chaque semaine, mais peu d'entre elles sont vendus. Presque tous les ménages dans les pays développés a déjà une voiture ou même deux ou trois voitures garée sur leur allée comme elle est.

 

Ci-dessous une image de milliers et de milliers de voitures invendues garés sur une piste près de Saint-Pétersbourg en Russie. Ils sont tous importés d'Europe, ils sont tous alors garées et ils sont tous ensuite laissés à pourrir. Par conséquent, l'aéroport est maintenant inutilisable aux fins prévues initialement.

 

 

Le cycle d'achat, utilisation, l'achat à l'aide a été rompu, il est maintenant juste une affaire de "l'aide" sans achat. Ci-dessous une image de milliers de voitures invendues garés sur une piste désaffectée à Upper Heyford, Bicester. Ils sont sérieusement à manquer d'espace pour stocker ces voitures.

 

C'est un triste état de choses et il n'y a aucune réponse à cette question, les solutions n'existent pas. Ainsi, les voitures ne cessent d'être fabriqué et continuer à ajouter des millions de voitures invendues déjà assis redondant dans le monde entier.

 

Ci-dessous sont stationnés des dizaines de milliers de voitures à Royal Docks Portbury, Avonmouth, près de Bristol au Royaume-Uni. Si vous regardez sur Google Maps et de numériser autour de la zone à dire 200ft vous ne verrez rien, mais garé des voitures invendues. Ils sont absolument partout dans cette région pratiquement chaque espace ouvert a des voitures invendues garées sur elle.

 

 

Ci-dessous est la même région à Avonmouth, Royaume-Uni, mais un zoom arrière. Chaque espace gris que vous voyez est rempli de voitures invendues. N'importe qui veulent deviner de combien sont-ils ...

 

 

Comme il est, il y a plus de voitures que de personnes sur la planète avec environ 10 milliards de voitures en état de rouler dans le monde d'aujourd'hui.

 

Nous pouvons littéralement pas faire assez d'eux. Ci-dessous sont vu quelques-uns des milliers de Citroen de garés à Corby, Northamptonshire en Angleterre. Elles sont ajoutées à tous les jours, importées de France, mais avec nulle part où aller une fois qu'elles arrivent.

 

 

Alors là, ils sont assis, les voitures flambant neuve, le tout avec un couple de miles sur l'horloge qui était consommé avec eux conduits à leurs parkings. Voici la dernière image de mai 2014 Google Maps de voitures invendues à Corby, Northamptonshire.

 

 

Fabrication plus de voitures que peut être vendue est contre toute logique, de la logistique et de l'économie, mais il continue, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, année après année.

 

Ci-dessous le montre une récente (Avril 2014) capture d'écran de Google Maps pour le port italien de Civitavecchia. Tous ces petits points sont quelques milliers de Peugeot neuves invendues. Juste collecte de la poussière et peut-être un peu de mer salée pulvérisée !

 

 

Ci-dessous, tout beau et brillant, mais avec nulle part où aller. Rouge et blanc et noir et argent, violet, rose et bleu, toutes les couleurs de l'arc en ciel et qu'ils soient tout neuf. En effet, toutes les couleurs de l'arc en ciel sont là-bas sur ces voitures, faisant de jolies mosaïques, des montages de couleur et la nature morte. Peut-être que c'est tout ce qu'ils vont maintenant être jamais, l'art urbain surréaliste de l'âge de la production de la techno. Boîtes métalliques magnifiques, gaspiller de l'espace et la grâce qui sauve, tous assis encore, parce que son entreprise au moulin.

 

 

Tout autour du monde, ces voitures ne cessent de s'accumuler, il n'y a pas de fin en vue. L'économie crie très fort que personne n'a l'argent à dépenser plus sur une nouvelle voiture. La raison étant qu'ils font leurs voitures «anciennes» aller sur un terrain de plus. Mais nous ne pouvons pas cesser de les faire, nous allons bientôt manquer d'espace pour les garer. Nous sommes presque à court d'espace pour les conduire ça c'est sûr !

 

Ci-dessous, plus de voitures montent dans le port de Valence en Espagne. Ils ne seront pas exportés comme il est nulle part où aller, donc ils ont juste s'asseoir et pourrissent dans leur masse colorés.

 

 

Il est révolu le temps où la famille aurait une nouvelle voiture chaque année, ils gardent maintenant ce qu'ils ont obtenu. Il peut être juste de dire que certaines familles obtiennent toujours une nouvelle voiture chaque année, mais sa majorité que faire maintenant pas.

 

Les résultats sont dans ces images, des centaines de milliers, voire des millions de voitures à travers le monde sont chassées de leurs usines, garées et à gauche.

 

 

Pourrions-nous dire que ces voitures ont été laissés à l'abandon ! Peut-être, comme ces voitures va certainement pourrir si elles ne sont pas achetés, entraînés et soignés. Il ne semble pas qu'ils seront vendus un jour bientôt, beaucoup d'entre eux ont été debout pendant plus de 12 mois, voire plus, ce qui est préjudiciable à la voiture.

 

Ci-dessous, dans la mesure où l'oeil peut voir, à droite dans le fond, les voitures, les voitures et plus de voitures. Mais ce qui est au-delà de l'horizon ? Avoir une supposition ... Oui c'est ça ... encore plus de voitures ! Tout neuf mais pas de maisons où aller. Pensez-vous qu'ils vont jamais commencer à leur donner suite, c'est peut-être la seule solution radicale. Qui sait, vous pourriez bientôt avoir une voiture gratuitement avec chaque paquet de corn-flakes.

 

 

Quand une voiture est laissée debout ralenti, tout le pétrole coule au fond de la cuve, puis la corrosion commence à mettre en sur toutes les pièces internes du moteur où l'huile a évacuée.

 

Corrosion est froide quand de la condensation s'accumule dans les cylindres et la rouille se forme dans les alésages. Les moteurs seraient alors commencer à saisir et devraient être professionnellement libéré avant d'être commencé. De plus, les pneus commencent à perdre de l'air et les piles commencent à aller à plat, en effet la liste préjudiciable va ainsi de suite.

 

 

Par conséquent, plus ils sont assis là le pire, il devient peu à peu pour eux. Quelle est la réponse à cette question ? Eh bien, ils doivent être vendus et que tout ne se concrétise.

 

L'épidémie ne s'améliore pas, elle empire. Manufactures de voitures sortent constamment de nouveaux modèles avec la dernière technologie en elles. Acheteurs potentiels. Ainsi, par exemple, une nouvelle Citroen Xsara Picasso veulent le dernier modèle, pas dernières années modèle. Par conséquent, toutes les voitures invendues Citroen Xsara Picasso de l'année précédente auront désormais encore moins de chance d'être vendu.

 

Les problèmes puis juste continuer à monter vers le haut. En fin de compte, les voitures invendues qui sont dire 2 ans n'auront d'autre choix que d'être soit broyés jusqu'à, démantelés et / ou de leurs pièces recyclées.

 

Certains constructeurs automobiles ont déplacé leur production vers la Chine, General Motors et Cadillac sont des exemples. Ils sont ensuite expédiés dans récipients et déchargées dans les ports. Cependant, ils sont maintenant dit de mettre une grande halte dans leur importation dans les États-Unis comme ils juste ne peuvent pas les vendre dans les quantités qu'ils désirent. Parkings conséquent chinoises occupent maintenant de nouvelles voitures de la marque américaine. Eh bien, personne en Chine peut se le permettre sur leurs salaires maigre pitance, donc là, ils resteront jusqu'à ce que notre économie s'améliore ... qu'il pourrait faire en quelques générations.

 

http://www.zerohedge.com/news/2014-05-16/where-worlds-unsold-cars-go-die

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 16:31

 

 http://www.dailymotion.com/video/xcxgsj_chemtrails-nanotechnologie-et-morge_news?start=10

 

L'express
jeu., 15 mai 2014 23:47 CDT

 


Des nanotubes de carbone, utilisés comme additifs ou revêtements dans l'industrie, peuvent entraîner le développement anormal d'embryons, causer des cancers ou bien des maladies respiratoires.

Les effets des nanomatériaux sur l'homme restent largement méconnus, faute d'étude, relève un rapport de l'ANSES. Les effets à long terme des nanotechnologies, en pleine expansion, devraient être étudiés et leur usage réglementé.

Sommes-nous en train de jouer ave le feu? L'Agence française de sécurité alimentaire et sanitaire (Anses) met en garde, ce jeudi, contre les dangers potentiels mais encore largement inexplorés des nanomatériaux. L'agence réclame, dans un nouveau rapport, une réglementation européenne plus stricte à leur égard.

Les nanomatériaux sont des matériaux naturels ou manufacturés constitués de particules dont la taille se situe entre 1 et 100 nanomètres, soit 1 à 100 milliardièmes de mètre. Cette taille intermédiaire entre la taille des atomes et celle des matériaux classiques leur confère des propriétés physiques, chimiques et biologiques particulières.

Un domaine de recherche scientifique et technique en pleine expansion

« Les nanomatériaux représentent un domaine de la recherche scientifique et technique en pleine expansion » en raison de ces propriétés et de leurs applications industrielles, explique dans son rapport l'Anses.

« L'utilisation des nanomatériaux est en plein essor et désormais, ils entrent dans la composition de nombreux produits de la vie courante disponibles sur le marché: cosmétiques, textiles, aliments, peintures, etc », indique l'agence.

Absence d'études épidémiologiques

Mais les effets de ces nanomatériaux sur l'homme restent encore largement méconnus, faute d'étude. « Il n'existe pas à l'heure actuelle de données » sur la toxicité directe de ces produits sur l'homme « en raison de l'absence d'études épidémiologiques », relève l'Agence.

Plusieurs éléments plaident pour la prudence vis-à-vis de ces nouveaux matériaux. En premier lieu, la petitesse de leurs particules leur permet de franchir les barrières physiologiques, comme la peau ou les muqueuses qui constituent les protections naturelles du corps. Ensuite, des tests in vitro et in vivo sur l'animal indiquent une toxicité pour certains d'entre eux.

En particulier, des nanotubes de carbone, utilisés comme additifs ou revêtements dans l'industrie, peuvent entraîner le développement anormal d'embryons, causer des cancers ou bien des maladies respiratoires, souligne le rapport.

Ces mêmes nanotubes de carbone peuvent aussi avoir des effets toxiques sur l'environnement avec par exemple un effet antimicrobien lorsqu'ils sont dispersés dans le sol.

Des études plus approfondies sur ces nanotubes de carbone et sur leurs effets à long terme seraient donc nécessaires, souligne l'Agence.

De manière générale, l'Anses « recommande la mise en œuvre de projets pluridisciplinaires permettant de développer les connaissances sur les caractéristiques des nanomatériaux et de leurs dangers, tout au long du cycle de vie des produits ».

« Renforcer la traçabilité »et de mieux contrôler l'exposition de la population aux nanomatériaux

En attendant, l'Agence recommande la prudence et « appelle, dès à présent, à un encadrement réglementaire renforcé des nanomatériaux manufacturés au niveau européen, afin de mieux caractériser chaque substance et ses usages, en prenant en compte l'ensemble du cycle de vie des produits ».

La règlementation européenne en matière de classification et d'étiquetage (CLP) et celle sur les produits chimiques (REACh) devrait s'appliquer au nanomatériaux afin d'en « renforcer la traçabilité » et de mieux contrôler l'exposition de la population, estime l'Anses.

Selon un premier recensement officiel pour ce type de matériaux, publié en novembre, 282.000 tonnes de nanomatériaux ont été produites en France en 2012 et 222.000 tonnes ont été importées.

Notes :

- Lire les réponses de Roger Lenglet, auteur de « Nanotoxiques, une enquête », aux questions des internautes de L'Express sur les nanotechnologies: « Nous sommes revenus à la préhistoire de la prévention ».


Commentaire : Il faut bien prendre conscience qu'effectivement, l'action des nanoparticules se fait sentir jusqu'au niveau de notre ADN et qu'il peut être difficile de s'en prémunir.

Voici également un extrait d'un document téléchargeable ICI :

L'entrée des nanoparticules dans l'organisme par le tractus intestinal

« La consommation des produits issus des nanotechnologies favorise l'entrée dans le corps des nanoparticules par voie intestinale.


L'épithélium intestinal diffère des autres du fait de sa fonction primaire d'absorption des substances exogènes. Il est depuis longtemps connu que des particules peuvent passer à travers la barrière épithéliale de la lumière intestinale.


Concernant les nanomatériaux, différents travaux ont été réalisés afin de faciliter l'absorption des médicaments. Une étude a montré l'importance de deux facteurs dans la pénétration des nanoparticules :leur taille et leur charge électrique.


Ces nanoparticules peuvent donc franchir la barrièredu mucus et une fois cette barrière franchie, les nanoparticules peuvent pénétrer dans les vaisseaux lymphatiques et les capillaires. Une étude de Jani et Al montre qu'en utilisant les nanotubes de carbone (diamètre moyen 1,4 nm, marqués à l'iode 125,
administrés par gavage chez la souris), dès trois heures, on retrouve un marquage aux niveaux pulmonaire, rénal et osseux. Ceci revêt une importance particulière dans le cadre des effets potentiels des nanoparticules sur la santé. C'est le cas des pâtes dentifrices contenant des nanoparticules, déjà vendues sur le marché, qui sont utilisées par la population en général et certaines de ces nanoparticules peuvent être avalées.


En plus, les produits alimentaires contenant des nanoparticules comme des huiles actives anticholestérol permettent aux nanos de se retrouver dans l'organisme via l'alimentation. »

http://fr.sott.net/article/21357-Mise-en-garde-contre-les-nanomateriaux-par-l-agence-francaise-de-securite-sanitaire

 

voir aussi:

 

http://lebulldozerdanslatete.over-blog.com/article-comment-voir-a-l-oeil-nu-ce-qui-est-invisible-119540626.html

 

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 14:08

Tel 2Marie Astier
Reporterre
jeu., 15 mai 2014 02:30 CDT

 

Une étude scientifique vient de confirmer le lien entre usage intensif du téléphone portable et cancer du cerveau. Mais cela fait longtemps que les organismes officiels connaissent les effets sur la santé des ondes électromagnétiques. Un rapport commandé par la NASA l'avait établi dès... 1981. Reporterre révèle ce document étonnant et a retrouvé son auteur.

Mal de tête, fatigue, épuisement du système nerveux, douleurs musculaires et même cancer : ce sont quelques-uns des effets supposés des ondes électromagnétiques sur le corps humain, recensés dans un rapport de la NASA datant de... 1981.

Le document a désormais trente-trois ans, mais semble sur certains points toujours d'actualité. Alors même qu'une équipe de chercheurs de l'université de Bordeaux vient de publier une étude confirmant le lien entre usage intensif du téléphone portable et cancer du cerveau (British medical journal).

A l'époque, la NASA (National Aeronautics and space administration) s'inquiète pour ses astronautes, soumis lors de leur voyage dans l'espace des champs électromagnétiques, parfois très puissants. Elle commande alors un rapport à un docteur et ingénieur en champs électromagnétiques, Jeremy K.Raines. Son rapport s'intitule « Les interactions des champs électromagnétiques avec le corps humain : effets et théories » (rapport à télécharger ici). Il a été retrouvé par un site internet canadien.

Pour réaliser son étude, l'ingénieur a épluché toutes les études scientifiques réalisées à l'époque sur les interactions entre le corps humain et les rayonnements non-ionisants. Il indique avoir utilisé plus de mille sources : articles scientifiques, comptes-rendus de conférences, articles de journaux, livres, etc.

Dès l'introduction, il indique que « beaucoup de théories et d'effets, intéressants et signifiants, ont été recensés. Certains mettent en cause des fonctions vitales pour la santé et le bien être. »

Cancers, perte du sommeil et épuisement du système nerveux

Parmi les effets recensés, le spécialiste signale des cas où les ondes auraient favorisé le développement de cancers, ou seraient liées à des morts subites du nourrisson.

Encore plus précisément, le tableau page 30 du rapport s'intéresse aux « effets subjectifs sur les personnes travaillant dans des champs électromagnétiques de fréquence radio ». Les symptômes signalés par ces patients sont le mal de tête, la fatigue, un sommeil perturbé, une irritabilité, la perte de cheveux, des douleurs musculaires et au coeur, une difficulté à respirer, etc.

Le tableau de la page 30 de l'étude.

Le tableau page 31 recense lui les effets « cliniques » sur les travailleurs exposés à des micro-ondes : bradycardie, perturbation du système endocrinien, hypotension, activité plus intense de la thyroïde, épuisement du système nerveux central, moins de sensibilité aux odeurs, etc.

Ces symptômes sont également signalés par d'autres études scientifiques, elles aussi consciencieusement répertoriées dans le rapport en fonction des fréquences et de la durée d'exposition aux ondes.

Mais ces effets sont « controversés », reconnaît le document. Car après des années d'exposition aux ondes, « il peut être difficile d'identifier les causes exclusivement responsables » des symptômes signalés. « Il reste que, quand le champ électromagnétique disparaît, les effets également », précise-t-il.

L'électro-hypersensibilité, maladie déjà décrite

Des symptômes qui ressemblent aussi étrangement à ceux présentés par les électro-hypersensibles, c'est-à-dire les personnes intolérantes aux champs électromagnétiques. Leur maladie peine encore aujourd'hui à être reconnue par les médecins et la législation.

Reporterre a voulu joindre l'auteur... et l'a retrouvé : trente ans après son étude, Jeremy K.Raines est agréablement surpris par le coup de fil reçu d'outre-Atlantique. Ce spécialiste des antennes relais est toujours indépendant, et dirige une société de conseil en analyse et modélisation des champs électromagnétiques. Même s'il n'est pas devenu spécialiste des effets des ondes sur la santé, il n'a jamais cessé de s'intéresser au sujet. Il a notamment témoigné dans le procès Yannon qui a fait date aux États-Unis : la justice avait reconnu les ondes électromagnétiques comme responsables de la mort d'un technicien des télécoms.

Il reste convaincu du problème : « Il y a plusieurs preuves que si vous travaillez de façon constante à proximité d'un champ électromagnétique, vous pouvez avoir des problèmes », poursuit-il.

Depuis la rédaction de ce rapport, il a même lui-même expérimenté professionnellement les conséquences de l'exposition aux ondes : « Je fais partie d'un groupe d'ingénieurs qui travaillent sur les ondes radio et télé. Chacun d'entre nous connaît quelqu'un qui travaille à proximité de ces champs. Beaucoup d'entre eux développent des tumeurs au cerveau et meurent. »

Les seuils d'exposition trop élevés

Son rapport s'intéresse également aux seuils d'exposition définis à l'époque par les gouvernements pour protéger leurs citoyens de ces ondes. En 1981, aux Etats-Unis et en Europe occidentale, la majorité des législations partaient du principe que les champs électromagnétiques ne présentent un danger qu'à partir du moment où ils peuvent chauffer le corps humain.

« On considère en général qu'ils n'ont pas d'effets à part ceux évidents, que l'on peut éviter et contrôler, de chauffer ou provoquer des chocs électriques", indique l'introduction du rapport. Mais "récemment, cette affirmation a été reconsidérée », poursuit le texte.

Cependant, trente ans plus tard la situation n'a pas évolué, et les seuils limite d'exposition aux ondes sont toujours trop élevés, juge Jeremy Raines : « Aujourd'hui, la plupart des législations visent à nous empêcher de nous cuire nous-mêmes, pas plus. »

Cependant, « les technologies se sont améliorées », tempère-t-il. Alors, les ondes électromagnétiques sont-elles dangereuses pour la santé humaine ? « C'est la grande question, on n'y a toujours pas répondu. Je pense qu'elles le sont car le corps humain est aussi un système électromagnétique. Nous savons que le cerveau émet un champ électromagnétique, c'est l'encéphalogramme. On sait que le coeur utilise un champ électromagnétique, c'est l'electrocardiogramme. »

L'ingénieur indique une des illustrations du rapport : « Elle montre quelques signaux utilisés par le corps humain. Ils lui servent à réguler ses processus. Donc, à partir de quand les signaux électromagnétiques extérieurs interfèrent-ils avec ceux du corps humain ? Nous n'avons pas la réponse à cette question, et nous devons la trouver. »

Dans les années 1980, les scientifiques ont bien commencé à chercher une réponse à cette question. « Il y a eu un grand intérêt pour le sujet, raconte Jeremy Raines, car un papier scientifique publié à l'époque montrait une corrélation entre des champs électromagnétiques de haute fréquence et la leucémie. Beaucoup d'autres études ont été faites à la suite de cela." Puis l'opinion publique s'est détournée du sujet, "l'intérêt a peu à peu disparu », regrette-t-il.

Depuis, les technologies sans fil se sont développées, le téléphone portable et le wifi se sont généralisés, mais les recherches n'ont pas suivi. Selon Jeremy Raines, l'industrie n'en veut pas « pour des raisons évidentes. » Quant aux gouvernements, « je ne pense pas qu'ils soient particulièrement intéressés non plus. »

 

http://fr.sott.net/article/21340-La-Nasa-sait-depuis-trente-ans-que-les-ondes-electromagnetiques-peuvent-nuire-a-la-sante

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • : J'ai acheté un bouquin qui s'appelle "Apprenez le Riche en 3 minutes", ça fait une heure que j'y suis dessus, j'ai RIEEEEN COOOOMPRIS !
  • Contact

`

Recherche

.

Archives