Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 17:37

 

 

De la même sorte qu'un passant vous abordant dans la rue est de vous dire:"J'ai gagné xx millions !" méritera votre attention, un autre s'exclamant: "J'ai perdu xx millions", ne ralentira pas votre démarche comme de croiser quelqu'un qui vous demande 100 balles ! Donc, (à part le point d'exclamation faisant la différence), les riches intéressent les pauvres. (Faut voir la presse people qui ne s'embarrasse pas d'étaler xx millions/milliards gagnés par tel ou telle).

  

Est-ce que vous vous imaginez un riche avec une pancarte dans la rue 'Je cherche du travail' ? D'où la différence entre celui qui cherche du travail et celui qui cherche du pognon. Le pognon gagné sans travailler mérite donc discrétion (voir 'cambrioleur' dans le dictionnaire). Donc, si le riche demeurera discret qu'en à l'obtention de ses revenus, le pauvre étalera ses factures à n'en plus finir.

  

Quant aux 'futurs + riches' vous conseillant d'acheter de l'or (même si plane l'idée promise de confiscation) ou que d'acheter tel produit avec bonus promo +10% vous rendrait moins con, la question d'une remise serait de lui 'arracher le coeur' comme d'une augmentation de salaire le mettrait sur la paille. Ainsi visée est l'astuce du corbeau et le renard de vanter le client qui aurait une carte de crédit afin d'en soutirer ce dont vous avez besoin pour alimenter le parcmètre de sa Ferrari.

 

Réellement, de votre argent: il en a rien à foutre, ce qui compte c'est que vous n'en ailliez plus. Pour cela, il suffit de regarder les dépenses somptuaires de l'Etat et de vous mendier une participation qui serait de rendre utile le cx de son porte-avions. Donc, équation simpliste: plus il y a de pauvres... plus il y a de riches ! comme quoi la 'redistribution' ne touche pas tout le monde et que pour y avoir droit... il ne faut pas être pauvre.

 

Donc, après l'idée de vendre de l'eau gratuite qui sort des sources sans peine, et celle de vous faire enfin bénéficier de l'énergie gratuite du soleil et du vent... arrivent les factures aux cons qui l'auraient cru ! Jusqu'aux taxes sur... le gazcarbonique que vous rejetez (et qui - grace à vous - fait pousser les arbres) parce que vous consommez l'oxygène gratuit que nous donnent les arbres !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article

commentaires

Le blogue terrestre (c extra !) 15/08/2013 17:56

21 millions de personnes réduites en esclavage dans le monde entier

Partout dans le monde, on estime que 20,9 millions de personnes vivent actuellement dans l'esclavage moderne. Dépouillés de leur dignité et de l'humanité; forcés de travailler efficacement sans
payer; piégé derrière les barreaux et pour le pire. Le monde le plus vulnérable condamnés à une vie de viol, de sévices et de travail extrêmes.

Ceux qui perpétuent nombre d'esclavage moderne sur notre silence à conduire leurs profits. Ils survivent sur le secret et la stigmatisation. Sans l'attention des dirigeants du monde, ils ont été
capables d'asservir plus de gens aujourd'hui qu'à tout autre moment dans l'histoire.

Si nous prenons une position maintenant, nous pouvons faire abolition de l'esclavage une priorité mondiale, en veillant à ceux qui sont piégés dans la toile silencieux de l'esclavage ne sont pas
ignorés.

En savoir plus sur l'esclavage moderne

Aujourd'hui, les gens vivent dans l'esclavage dans tous les pays du monde entier. L'esclavage est caché dans les usines, dans les fermes, et derrière des portes closes, dans les maisons et d'autres
endroits dans les villes et villages du pays les plus riches et les plus pauvres de la planète. Mais avec la puissance d'un mouvement mondial, les réseaux sociaux et les technologies, nous pouvons
exposer ces crimes cachés - de sorte que la nôtre est la dernière génération qui doit lutter contre le commerce en vies humaines.

.L'esclavage est illégal dans presque chaque nation sur terre, mais l'esclavage existe encore partout.

Peu importe où vous êtes, c'est près de la maison. L'esclavage moderne affecte les gens dans plus riches et les plus pauvres du monde les pays du monde, dans des frontières et à travers les
frontières. L'esclavage peut emprisonner des milliers en un seul endroit - comme les mines et les usines - ou se produire à petite échelle, où une seule fille est piégée dans la maison d'un
étranger et forcé de travailler sans rémunération. Source: Département d'Etat américain

On estime qu'au moins 20,9 millions de personnes sont forcées de vivre dans l'esclavage dans le monde aujourd'hui.

Beaucoup de gens pensent que l'esclavage a été aboli il ya des années. Mais il ya plus de gens qui vivent dans l'esclavage aujourd'hui que le nombre total de personnes prises à partir de l'Afrique
à l'Amérique dans le vaste commerce d'esclaves transatlantique entre les 17e et 19e siècles. Et même une personne seule est une personne de trop. Source: Organisation Internationale du Travail

Les victimes de l'esclavage peuvent être aussi jeunes que cinq ou six ans.

(suite en dessous:)

Les jeunes enfants ont leurs enfances volées d'eux. Les adolescents qui atteignent pour une vie meilleure peuvent trouver eux-mêmes trompés en acceptant l'offre d'un emploi loin qui se transforme
en cauchemar de l'esclavage. L'esclavage est un problème de notre génération - et notre génération doit fournir la solution. Source: Organisation internationale pour les migrations

L'esclavage moderne génère des bénéfices de plus de 32 milliards de US $ pour les esclavagistes.

L'esclavage moderne est rentable, générant au moins 32 milliards de dollars de bénéfices chaque année - plus que la totalité de la production de l'Islande, le Nicaragua, le Rwanda et la Mongolie
combiné. Et ce n'est pas seulement un problème dans des pays lointains, pauvres, près de la moitié du total, un montant estimé à 15,5 milliards de dollars, est réalisé dans les pays riches et
industrialisés. Source: Organisation Internationale du Travail

Le travail esclave contribue à la production d'au moins 122 biens provenant de 58 pays à travers le monde.

Recherche officiel du gouvernement américain identifie de nombreux produits - comme les diamants en provenance d'Afrique, des briques en provenance du Brésil, et les crevettes d'Asie du Sud-Est -
que les produits qui sont généralement produites par le travail des esclaves. Partout dans le monde, les gens sont obligés de travailler avec la menace de violence pour peu ou pas de payer
produisant des dizaines de choses que nous utilisons tous les jours, comme des ballons de football, des fleurs et du chocolat. Source: US Department of Labor - ILAB

- voir clip sur site:

http://www.walkfree.org/modern-slavery/learn/#

Le blogue terrestre (c extra !) 15/08/2013 17:54

Les lamas et chèvres gardent herbe coupée à l'aéroport de Chicago

14 Août 2013 - 04h37

AFP - aéroport O'Hare de Chicago animé a embauché un nouvel équipage à garder la coupe de l'herbe: un troupeau de chèvres, moutons, ânes et lamas. Oui, les lamas.
Les lamas aident à protéger les moutons et les chèvres miniature de coyotes qui errent dans les zones boisées près de l'un des aéroports les plus fréquentés du monde. Les ânes sont aussi grands et
assez agressif pour éloigner les prédateurs.

Et toute l'équipe travaille à mâcher pour garder les motifs évidents de créatures qui peuvent interférer - ou même mettre en danger - les opérations aéroportuaires.
Herbe longue n'est pas seulement en désordre, responsables de l'aéroport ont expliqué que ils ont dévoilé la nouvelle équipe mardi. C'est aussi un terrain fertile pour les petits rongeurs qui
attirent les faucons et autres oiseaux de proie.

"Les oiseaux et les avions ne se mélangent pas", a déclaré Rosemarie Andolino commissaire de l'autorité de l'aéroport de Chicago.

Chicago permet de s'appuyer sur les herbicides et les tondeuses à gazon à moteur pour maintenir les près de 8.000 acres (3.200 hectares) de terres O'Hare environnante.
Mais les zones rocheuses et montagneuses éloignées des aires de trafic ont été difficiles à tondre et pourrait endommager l'équipement coûteux de la ville. Et malgré d'innombrables heures de
travaux d'aménagement paysager en sueur chaude, l'équipe de relocalisation de la faune de l'aéroport était constamment à la recherche des animaux errants.

Donc la Windy City a décidé de suivre l'exemple des aéroports à Seattle, San Francisco et Atlanta et essayer une approche old-fashioned.

En plus de donner l'équipage de l'aménagement paysager d'une pause, en s'appuyant sur les ruminants aussi potentiellement réduire l'empreinte carbone de l'aéroport en éliminant l'utilisation de
l'équipement à essence.
Il n'est pas encore clair combien d'impact du troupeau de 14 chèvres, six moutons deux lamas et trois ânes fera. Il ne peut être admis auprès de la piste et doit aussi être protégé de l'autoroute
et des routes bondées qui bordent les terrains de l'aéroport.

Les responsables de l'aéroport ont identifié environ 120 hectares dans quatre sites clôturé qui sont étouffés avec les types de graminées et les mauvaises herbes qui peuvent garder le troupeau
grignotant joyeusement pendant des mois.
Ils ont l'intention de suivre combien de temps il prend le troupeau pour effacer chaque section. Si cela fonctionne bien, ils pourraient même augmenter le troupeau d'inclure plus d'animaux et une
aire de pâturage plus large, Andolino dit.

Un restaurant local - qui maintient ses chèvres pour le fromage - a conclu un partenariat avec un groupe de sauvetage des animaux pour gérer le troupeau à un coût de 19.000 dollars pour deux
ans.

«C'est un projet très bon marché", a déclaré Andolino.
Les pompiers de l'aéroport en voiture sur l'eau douce pour leur abreuvoir et un équipage de assistantes enclos du troupeau dans et hors d'une remorque qui agit comme une grange temporaire pour les
soirées.

Quand il fait trop froid pour eux de faire paître le troupeau sera transféré dans une maison chaude en hiver.
Les animaux ne semblent pas gênés du tout par le bruit des avions comme ils prennent leur envol et les frais généraux de la terre, dit Pinky Janota des colons étang refuge pour animaux.

"Nous avons eu un petit agneau né ce matin», dit-elle. "Il va très bien, l'allaitement sur la mère avec des avions allant de tête. Il ne broncha pas."
Ils ont nommé lui O'Hare, naturellement.
http://www.legitgov.org/

http://www.france24.com/en/20130814-llamas-goats-keep-grass-cut-chicago-airport

Présentation

  • : Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • : J'ai acheté un bouquin qui s'appelle "Apprenez le Riche en 3 minutes", ça fait une heure que j'y suis dessus, j'ai RIEEEEN COOOOMPRIS !
  • Contact

`

Recherche

.

Archives