Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 13:43

1-Faim-Somalie.jpg

22 avril 2014

Xavier Caño Tamayo - ATTAC Madrid

 

 

Il y a quelques jours, Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, a déclaré que 1000 millions de personnes vivent dans une pauvreté abjecte. Il est le septième de la population, près de 15% des habitants de la Terre. Pour indiquer la gravité de la situation, Kim a déclaré que "pour mettre fin à l'extrême pauvreté qui prendrait un million de personnes cessent d'être pauvre chaque semaine pendant 16 ans."



 

Il y a près de cinq ans, José Vidal Beneyto a écrit que «tous les trois secondes, un enfant meurt de la pauvreté et souffrent tous les jours contre la fortune des plus riches se multiplie rapidement." Il avait approfondi dans un rapport de l'ONU sur le développement des ressources humaines Démontage de la fausseté de la pauvreté par des circonstances inévitables. La malnutrition, la faim, la maladie, l'exploitation, l'analphabétisme, la mortalité infantile ... pourraient être éliminés si nous nous retrouvons avec un ordre social dont l'objectif principal est d'accroître la richesse des riches.



 

Beneyto Vidal cite un rapport de Thomas Piketty et Emmanuel Saez montrant que 1% personnes les plus riches aux États-Unis possédaient une fortune supérieure à ce qui avait alors 170 millions d'Américains avec moins. Mais c'était il y a presque exactement cinq ans. Une étude menée par l'Université de Californie à Berkeley ( Striking Il Richer: The Evolution of Top revenus aux États-Unis ) montre que, de 2009 à 2012, aux États-Unis, le plus riche de 1% de la population s'est approprié 95% de l'augmentation revenu de ce pays. Le bénéfice des plus riches a augmenté de 1% plus de 30% durant cette période, mais l'augmentation de 99% restante était seulement un très petit 0,4%.



 

Comment afficher les données de Credit Suisse, dans un monde de 7300 millions d'euros, près de la moitié de la richesse est détenue par 1% de la population, tandis que l'autre moitié est répartie entre les 99% restants, foisonnant ceux qui ont moins. Une inégalité sans cesse croissante, que la richesse redistribuée de moins en moins et est plus concentré dans très peu de mains.



 

Dans le royaume d'Espagne, si le revenu des plus riches 20% de la population et les 20% est mesuré, Juan Torres nous rappelle, l'inégalité a augmenté de façon spectaculaire depuis 2007. Et l'Espagne est devenue le pays le plus inégalitaire en Europe. En 2011, seule la Bulgarie et la Roumanie avaient des taux risque de pauvreté plus élevé.



 

Mais pas seulement en Espagne. En Allemagne, il existe déjà de huit millions de travailleurs qui gagnent moins de 450 euros par mois et en France, le niveau de pauvreté est le plus élevé depuis 1997, deux millions de travailleurs gagnent moins de 645 euros par mois et 3,5 millions de personnes ont besoin d'aide alimentaire pour survivre. Même dans les pays où la réputation égalitaire plus (Suède, Norvège ...) les revenus des plus riches 1% a plus de 50%, mais pas le reste.



 

Le cas espagnol est plus grave. Selon les données du FMI, seule la Lituanie dépasse l'accroissement des inégalités. Ce qui signifie que l'inégalité et la pauvreté atteignent des niveaux insoutenables associés remédient pas. Parce que l'inégalité est nécessairement parler de la pauvreté. Et la pauvreté inégalités d'accompagnement a des conséquences terribles. Par exemple, Joanna Kerr, chef de la direction de Action Aid, a annoncé que si aucune action immédiate, un million d'enfants pourraient mourir d'ici à 2015.



 

Mais ne vous battez pas la pauvreté sans faire contre les inégalités. Une inégalité qui se poursuit et dont certains sont des causes structurelles de l'imposition d'une liberté totale pour les achats et les ventes de biens, des capitaux et des services; déréglementation complète de l'activité économique (notamment financière); la réduction drastique des dépenses publiques, la demande pour un contrôle budgétaire plus rigide, surtout dans les services et la satisfaction des droits sociaux. Sans parler de réductions d'impôt systématiques indécentes pour les riches qui ont commencé dans les années quatre-vingt et n'a pas cessé.



 

Il est clair que pour lutter contre l'extrême pauvreté est fin impératif extrême richesse. Comme l'a dit Eduardo Galeano, «Le capitalisme tue le meurtrier faim au lieu de tuer la faim et est en guerre contre les pauvres, mais la pauvreté." Alors, évidemment, il se stabiliser capitalisme.



 

Journaliste et écrivain

 

Article publié express Zacateca

Source: PARTENARIATS Centre de Solidarité



 

http://www.attac.es/2014/04/22/mil-millones-en-la-pobreza-mas-extrema-2/



Partager cet article

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article

commentaires

Le blogue terrestre (c extra !) 23/04/2014 13:47

Preuves irréfutables qu'un humain çà rapporte gros ! Chaque fois qu'une personne travaille, consomme ou... meurt ! les 'autorités' s'en mettent plen les poches !

Qui paye les fonctionnaires ? l'armée (hommes et matériels) ? les avions, les sous-marins, les bateaux, les tanks et munitions ? les primes, les 'clubs de vacances, les retraites, les cotisatons
diverses, les allocations, les taxes, les impôts ?

C'est pourquoi il y a d'un côté les riches et de l'autre les pauvres. Si chaque personne au monde donne seulement 1 centimes de sa monnaie, la personne qui les reçoit a 7 milliards ! Or, ce n'est
pas 'Un centime' par an ou par jour que chacun de nous verse !

Présentation

  • : Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • : J'ai acheté un bouquin qui s'appelle "Apprenez le Riche en 3 minutes", ça fait une heure que j'y suis dessus, j'ai RIEEEEN COOOOMPRIS !
  • Contact

`

Recherche

.

Archives