Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 14:37

 

Neurone-2.jpg

 

Qu'un cerveau soit miniature ou non l'important est ce qu'il y a dedans. De la calculatrice de poche à l'ordi dont nous nous servons, les fonctions élémentaires diffèrent des programmes supplétifs, ainsi, de celui de moustique à celui de l'éléphant, la fonction de base demeure identique: se nourrir pour vivre, l'un a la défense de s'envoler, l'autre a celle de combattre.

 

Ainsi, l'homme est-il parvenu au fil des siècles à comprendre ce qui l'entoure et a érigé ses moyens pour en comprendre et modifier les choses. L'oiseau fait son nid. Il construit donc une structure de défense préventive aux forces de la nature telles que le vent et la pluie en recherchant sous un arbre ou le trou d'un rocher de quoi poursuivre son développement sans être atteint. La taupe ou le lapin, définissent leurs replis en des galeries souterraines pour s'y protéger de la pluie, du froid et d'autres prédateurs dont ils ne peuvent affronter.

 

Donc, l'intelligence supérieure correspond à l'assimilation de l'historique et des statistiques projetées comme étant des renouvellements des antécédants, or, si les ordinateurs ont dépassé l'homme en matière de vitesse de comptes-rendus, ils n'en sont pas moins des constructions de l'homme - comme peuvent l'être la voiture ou la bicyclette - représentant un résultat de multiplications de fonctions sans pouvoir (outre les perspectives) déterminer un 'nouveau savoir' !

 

Il ne faut donc déterminer dans la vitesse une avancée intelligente mais dans le savoir de construction.

 

Les ordinateurs peuvent bien être présent en classes maternelle ou dans les CM1 ils n'auront jamais la particularité du vécu. Pareil qu'un dessin animé fait pour les gosses et... construit par les adultes ! Donc, le robot bipède au cerveau d'astrophysicien ne sera qu'un homme qui sait calculer sans avoir appris à marcher !!

 

Alors, la grande question qui nous poursuit est: pourquoi les animaux n'ont-ils pas suivis l'évolution ? Qu'est-ce qui les a arrêté vraiment ?! Qu'un chien sache faire des pitreries ou s'adapter/copier les maintiens de l'homme, c'est fréquent. Mais, relaché dans la nature...

Pourquoi le 'laché de voitures sur un parking désert peuvent-elles se rencontrées', tandis qu'une foule d'oiseaux volant dans le ciel en tous sens ne s'entre-choquent-ils pas ?! Ou, pourquoi des poules en bord de routes traversent-elles la voie devant un véhicule alors qu'elles pourraient l'éviter en restant au bord ou fuir vers la campagne ?

 

Telles sont les constructions cervicales de chacun où à l'heure du grand danger nous ne savons plus que faire. Nous sommes donc pris par le temps et, la rapidité de réaction intelligente détermine la survie de chacun. C'est pourquoi, telle une poule, la pensée humaine s'est-elle atrophiée à la seule correspondance de la vitesse (telle celle de l'exécution d'un ordinateur) plutôt qu'à celle de la compréhension. Cette fonction n'est pas encore admise compte-tenu des synapses qui joignent nos cellules en boite cranienne qui ne seraient 'pas encore aux goûts du jour'. Ainsi, telle une ligne électrique qui - plus elle s'allonge, plus elle perd des données - notre cerveau ne peut suivre et se coordonner à de telles fonctions demandées ! D'où, non-pas ce manque de données mais de retard réactif à la fonction demandée.

 

Ainsi, a t-on beau se construire des jambes en acier pour en courir plus vite, restent-ont dans ce retard de les faire marcher !

 

C'est 'le problème de notre époque' que de vouloir avoir des yeux plus gros que le ventre et de se rendre à distance par le substitut de voies électrique aériennes de communication telles que celles de la téléphonie ou celle des webcam et... de répondre présent comme à celles de se ... regarder dans une glace !

 

En un mot: le progrés avance mais n'est fait que pour les autres ! Et, 'à nous de vouloir (pouvoir) le rattraper'.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article

commentaires

Le blogue terrestre (c extra !) 16/09/2013 19:50

Activité sur le flatlines Sun: hivers extrêmement froids à venir ?

Chris Carrington Le Quotidien Sheeple
16th Septembre, 2013


Le Soleil est presque entièrement noir, tout mais dépourvu de taches solaires. C'est bizarre étant donné que nous sommes censés être au maximum solaire cet été. La NASA a publié un graphique
montrant le ralentissement de l'activité.

Le maximum pourrait être à double pic qui verrait une nouvelle hausse de l'activité au cours des prochains mois, mais les scientifiques sont divisés sur cette question. Les avis scientifiques
varient pas moins parce que les observations indiquent que le champ magnétique du Soleil est sur le point de basculer. Cela se produit uniquement au maximum solaire.

Nombre de taches solaires d'aujourd'hui est de 12. Ce chiffre est le Boulder nombre qui est environ 35% plus élevé que le Internationale nombre de taches solaires utilisées par certains autres
pays. La différence vient de la façon dont les taches solaires sont comptés.

Il y a des inquiétudes que la très faible activité au cours du cycle actuel, cycle 24, pourrait conduire à des décennies de froid en raison de l'effet boule de neige d'entrer dans le cycle 25.

Les taches solaires ont besoin d'une quantité minimale d'énergie magnétique afin de former en premier lieu. Les lois de Gauss de la physique déterminent les niveaux auxquels les taches solaires se
forment, et cela est reconnu pour être de 1500 Gauss. Chaque cycle solaire est affectée par la longueur et la force de celui qui le précède. Cycle 24 a été longue et faible, indiquant à partir de
dossiers antérieurs que le cycle 25 pourrait être encore plus longue et encore plus faible que celui-ci.

Le souci avec cela est que l'histoire montre que les longs cycles de taches solaires faibles conduisent à se diriger vers le minimum du cycle temps beaucoup plus froid. Dans ce cas, les 11
prochaines années, puis une dizaine d'années après la fin du cycle. Les données du cycle 24 ont indiqué aux chercheurs que le cycle 25 peut être si faible que peu ou pas de taches solaires
formulaire. Cela pourrait nous donner 30-40 ans de temps froid. Telles étaient les conditions au moment de la Dalton minimum et le mieux connu Maunder minimum lorsque le temps a changé donnant des
étés frais et des hivers très froids.

Il y avait beaucoup d'autres périodes de temps froid qui sauvegardent le travail qui ont été principalement réalisée par Livingston et Penn. Les loups et Sporer minimums deux ont vu une faible
activité des taches solaires suivie par un temps très froid.

Ces scientifiques cherchent à tendances météorologiques à long terme sont déjà dire que le climat se refroidit. De plus en plus de gens sont «coming out» et déclarant que AGW (réchauffement
climatique anthropique) a cessé. Certains se demandent si elle existait même en premier lieu.

Les tendances montrent qu'il n'y a pas eu de réchauffement depuis 1998 et que le refroidissement a effectivement commencé. Heureusement, il est progressive plutôt que le monde est plongé dans un
nouvel âge de glace pendant la nuit. Il n'existe actuellement pas de preuve que nous sommes plus près de l'âge de glace aujourd'hui que nous l'étions il y a 15 ans, mais l'âge de glace vont et
viennent, et nous sommes «en retard» .

Les périodes glaciaires sont entrecoupées de périodes interglaciaires, nous sommes dans une interglaciaire en ce moment. Il y a des périodes où les retraites de glace et un climat plus hospitalier
chaud prévaut. Combien de temps dure l'interglaciaire actuelle est quiconque conjecture, malheureusement, c'est quelque chose que le Soleil ne peut pas nous le dire.

http://www.thedailysheeple.com/activity-on-the-sun-flatlinesbitterly-cold-winters-ahead_092013

Le blogue terrestre (c extra !) 16/09/2013 19:48

(...) Cela pourrait nous donner 30-40 ans de temps froid.(...)
2005/2035 : Froid.

Sous 'Louis 14' il faisait chaud, sous 'Napoléon', il faisait froid, 'guerre de 14', il faisait chaud. Nous sommes donc actuellement dans un cycle de refroidissement naturel.

(...) De plus en plus de gens sont «coming out» et déclarant que AGW (réchauffement climatique anthropique) a cessé. Certains se demandent si il existait même en premier lieu. (...) Quelle que soit
l'activité humaine entreprise, elle ne pourra rivaliser avec celle des volcans hyper-pollueurs (dont al gore ne parle !), ainsi, les pollutions sont-elles 'asphyxiées' ou - en d'autres termes -
remises là où elles étaient avant et qu'en terme de recyclage la nature ne fait pas mieux depuis des millions d'années (comme l'eau sale des fleuves qui arrive en mers et se recycle dans la
perméabilité du fond océanique/chauffée, et ressort toute propre au sources. Car, quel que soit les composants ajoutés à l'air ou à l'eau, tout se recompose dans un savant magma sans que l'homme ne
puisse intervenir.
Ainsi, les 'fils-de-p...' qui élèvent la voix, les bras et les taxes sur le carbone qui serait trop abondant à cause de l'homme sans pouvoir lui nuire en quoi que se soit, 'oublient' de dire que
notre atmosphère n'est pas contenu en pièce fermée mais... à ciel ouvert ! Cà alors ! Et que plus il y a de gazcarbonique (qui fait croître la nature), plus il y a de l'oxygène libéré par les
arbres.

Le blogue terrestre (c extra !) 16/09/2013 19:46

Top des climatologues admettent prévisions de réchauffement de la planète ont eu tort

Les meilleurs scientifiques du climat ont admis que leurs prévisions de réchauffement climatique sont faux et monde ne chauffe pas au rythme où ils ont affirmé qu'il était dans un rapport clé.

Par Hayley Dixon
15:45 BST le 15 septembre 2013


Un projet de fuite d'un rapport par le Groupe d'experts intergouvernemental des Nations Unies sur les changements climatiques, on entend concéder que les prédictions informatiques pour le
réchauffement climatique et les effets des émissions de carbone ont été avérées inexactes.
Le rapport, qui sera publié plus tard ce mois-ci, est une évaluation de six ans qui est considéré comme l'évangile de la science du climat et est citée pour justifier taxes sur les carburants et
les subventions pour les énergies renouvelables.

Le "résumé pour les décideurs" du rapport, vu par le Mail on Sunday , affirme que le monde se réchauffe à un rythme de 0.12C par décennie depuis 1951, comparativement à une prédiction de 0.13C par
décennie dans leur dernière évaluation publiée en 2007.

Autres admission dans le dernier document comprend que les ordinateurs de prévision peuvent ne pas avoir pris assez de l'avis de la variabilité naturelle du climat, donc exagérer l'effet de
l'augmentation des émissions de carbone sur les températures mondiales.

Les gouvernements qui financent le GIEC ont déposé 1.800 questions dans le cadre du rapport.

Une des questions centrales est censé être pourquoi le GIEC n'a pas réussi à expliquer la "pause" dans le réchauffement climatique, dont ils admettent qu'ils n'ont pas prédit dans leurs modèles
d'ordinateurs. Depuis 1997, les températures moyennes mondiales n'ont montré aucune augmentation statistiquement significative.

Le résumé montre également que les scientifiques ont maintenant découvert que, entre 950 et 1250 après JC, avant la révolution industrielle, les parties du monde ont été aussi chaudes depuis des
décennies à un moment où ils sont maintenant.

Malgré un repêchage de 2012 indiquant que le monde est à son plus chaleureux pour 1300 années, le dernier document précise: «reconstructions de la température de surface montrent des intervalles
multi-décennales pendant l'Anomalie climatique médiévale (950-1250) qui se trouvaient dans certaines régions aussi chaud que dans la fin du 20e siècle. "

Le rapport de 2007 comprenait des prévisions d'une baisse de la glace de mer en Antarctique, mais le dernier document n'explique pas pourquoi cette année, il est à un niveau record.

Le rapport 2013 précise: «La plupart des modèles simulent une petite tendance à la baisse dans l'Antarctique étendue de la banquise, contrairement à la petite tendance à la hausse observations
...

«Il y a peu de confiance dans la compréhension scientifique de la faible augmentation observée dans l'Antarctique étendue de la banquise.

La prévision pour 2007 des ouragans plus intenses ont également été ignorées dans le nouveau document après cette année était l'un des quartiers les plus calmes saison des ouragans dans
l'histoire.

L'un des auteurs du rapport, le professeur Myles Allen, le directeur du Climate Research Network de l'Université d'Oxford, a dit que les gens ne devraient pas chercher à le GIEC pour une "bible"
sur le changement climatique.
Professeur Allen, qui avoue "nous devons examiner très attentivement à ce que le GIEC fait à l'avenir", a déclaré qu'il ne pouvait pas commenter le rapport tel qu'il a été toujours considéré comme
dans ses projets de stades.
Toutefois, il a ajouté: "C'est un fantasme complet de penser que vous pouvez compiler un infaillible ou environ rapport infaillible, qui n'est tout simplement pas comment fonctionne la science.

"Ce n'est pas une bible, il est une revue scientifique, une évaluation de la littérature. Franchement les deux parties sont sérieusement confus sur comment fonctionne la science - "la critique du
GIEC et les écologistes qui créditent le GIEC comme si c'est l'Évangile.

Scientist ont été constamment réviser leurs recherches pour tenir compte des nouvelles données, at-il dit.
Malgré les incertitudes et les contradictions, le GIEC insiste sur le fait qu'il est plus confiant que jamais - 95 pour cent certain - que le réchauffement climatique est principalement la faute de
l'homme.

La semaine prochaine, 40 des 250 auteurs qui ont contribué au rapport et des représentants de la plupart des 195 gouvernements qui financent le GIEC tiendra une réunion à Stockholm pour discuter de
la recherche pour discuter des questions avant la publication. Le corps a insisté sur le fait que ce n'est pas une réunion de crise mais une discussion pré-planifiées.

http://www.telegraph.co.uk/earth/environment/climatechange/10310712/Top-climate-scientists-admit-global-warming-forecasts-were-wrong.html

Le blogue terrestre (c extra !) 16/09/2013 15:39

Activité sur le flatlines Sun: hivers extrêmement froids à venir ?

Chris Carrington Le Quotidien Sheeple
16th Septembre, 2013


Le Soleil est presque entièrement noir, tout mais dépourvu de taches solaires. C'est bizarre étant donné que nous sommes censés être au maximum solaire cet été. La NASA a publié un graphique
montrant le ralentissement de l'activité.

Le maximum pourrait être à double pic qui verrait une nouvelle hausse de l'activité au cours des prochains mois, mais les scientifiques sont divisés sur cette question. Les avis scientifiques
varient pas moins parce que les observations indiquent que le champ magnétique du Soleil est sur le point de basculer. Cela se produit uniquement au maximum solaire.

Nombre de taches solaires d'aujourd'hui est de 12. Ce chiffre est le Boulder nombre qui est environ 35% plus élevé que le Internationale nombre de taches solaires utilisées par certains autres
pays. La différence vient de la façon dont les taches solaires sont comptés.

Il y a des inquiétudes que la très faible activité au cours du cycle actuel, cycle 24, pourrait conduire à des décennies de froid en raison de l'effet boule de neige d'entrer dans le cycle 25.

Les taches solaires ont besoin d'une quantité minimale d'énergie magnétique afin de former en premier lieu. Les lois de Gauss de la physique déterminent les niveaux auxquels les taches solaires se
forment, et cela est reconnu pour être de 1500 Gauss. Chaque cycle solaire est affectée par la longueur et la force de celui qui le précède. Cycle 24 a été longue et faible, indiquant à partir de
dossiers antérieurs que le cycle 25 pourrait être encore plus longue et encore plus faible que celui-ci.

Le souci avec cela est que l'histoire montre que les longs cycles de taches solaires faibles conduisent à se diriger vers le minimum du cycle temps beaucoup plus froid. Dans ce cas, les 11
prochaines années, puis une dizaine d'années après la fin du cycle. Les données du cycle 24 ont indiqué aux chercheurs que le cycle 25 peut être si faible que peu ou pas de taches solaires
formulaire. Cela pourrait nous donner 30-40 ans de temps froid. Telles étaient les conditions au moment de la Dalton minimum et le mieux connu Maunder minimum lorsque le temps a changé donnant des
étés frais et des hivers très froids.

Il y avait beaucoup d'autres périodes de temps froid qui sauvegardent le travail qui ont été principalement réalisée par Livingston et Penn. Les loups et Sporer minimums deux ont vu une faible
activité des taches solaires suivie par un temps très froid.

Ces scientifiques cherchent à tendances météorologiques à long terme sont déjà dire que le climat se refroidit. De plus en plus de gens sont «coming out» et déclarant que AGW (réchauffement
climatique anthropique) a cessé. Certains se demandent si elle existait même en premier lieu.

Les tendances montrent qu'il n'y a pas eu de réchauffement depuis 1998 et que le refroidissement a effectivement commencé. Heureusement, il est progressive plutôt que le monde est plongé dans un
nouvel âge de glace pendant la nuit. Il n'existe actuellement pas de preuve que nous sommes plus près de l'âge de glace aujourd'hui que nous l'étions il y a 15 ans, mais l'âge de glace vont et
viennent, et nous sommes «en retard» .

Les périodes glaciaires sont entrecoupées de périodes interglaciaires, nous sommes dans une interglaciaire en ce moment. Il y a des périodes où les retraites de glace et un climat plus hospitalier
chaud prévaut. Combien de temps dure l'interglaciaire actuelle est quiconque conjecture, malheureusement, c'est quelque chose que le Soleil ne peut pas nous le dire.

http://www.thedailysheeple.com/activity-on-the-sun-flatlinesbitterly-cold-winters-ahead_092013

Le blogue terrestre (c extra !) 16/09/2013 15:38

(...) Cela pourrait nous donner 30-40 ans de temps froid.(...)
2005/2035 : Froid.

Sous 'Louis 14' il faisait chaud, sous 'Napoléon', il faisait froid, 'guerre de 14', il faisait chaud. Nous sommes donc actuellement dans un cycle de refroidissement naturel.

(...) De plus en plus de gens sont «coming out» et déclarant que AGW (réchauffement climatique anthropique) a cessé. Certains se demandent si il existait même en premier lieu. (...) Quelle que soit
l'activité humaine entreprise, elle ne pourra rivaliser avec celle des volcans hyper-pollueurs (dont al gore ne parle !), ainsi, les pollutions sont-elles 'asphyxiées' ou - en d'autres termes -
remises là où elles étaient avant et qu'en terme de recyclage la nature ne fait pas mieux depuis des millions d'années (comme l'eau sale des fleuves qui arrive en mers et se recycle dans la
perméabilité du fond océanique/chauffée, et ressort toute propre au sources. Car, quel que soit les composants ajoutés à l'air ou à l'eau, tout se recompose dans un savant magma sans que l'homme ne
puisse intervenir.
Ainsi, les 'fils-de-p...' qui élèvent la voix, les bras et les taxes sur le carbone qui serait trop abondant à cause de l'homme sans pouvoir lui nuire en quoi que se soit, 'oublient' de dire que
notre atmosphère n'est pas contenu en pièce fermée mais... à ciel ouvert ! Cà alors ! Et que plus il y a de gazcarbonique (qui fait croître la nature), plus il y a de l'oxygène libéré par les
arbres.

Présentation

  • : Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • : J'ai acheté un bouquin qui s'appelle "Apprenez le Riche en 3 minutes", ça fait une heure que j'y suis dessus, j'ai RIEEEEN COOOOMPRIS !
  • Contact

`

Recherche

.

Archives