Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 16:02

SANG-1.jpg

Monte Morin
4 mai 2014 , 10:15


Une transfusion de sang jeune peut inverser la perte de la capacité physique et mentale chez les personnes âgées ?

Dans un groupe d'études publiées dimanche dans les revues Science et Nature Medicine, les chercheurs disent que des souris âgées qui ont été transfusées avec le sang de jeunes souris Spry indiquent une nette amélioration de la mémoire, la fonction sensorielle, la force et l'endurance.

Les chercheurs disent qu'une protéine spécifique, trouvée dans le sang des souris et des humains, semble être à l'origine de ce rajeunissement. Ils disent qu'ils espèrent tester l'effet de la protéine sur les êtres humains dans les essais cliniques au cours des prochaines années.

"Nous pensons que, au moins en principe, il y aura un moyen d'inverser en partie la baisse du vieillissement avec une seule protéine," a déclaré Lee Rubin, professeur de cellules souches et la biologie régénératrice à Harvard.

C'était il y a plus de 10 ans que les chercheurs ont commencé à se rendre compte que si elles - transfusion conjoint - une vieille souris et un jeune souris - de sorte que la paire a partagé le même sang - la vieille souris a connu amélioration de la fonction des cellules souches.

Les scientifiques ont supposé qu'il y avait des facteurs dans le sang jeune de la souris qui étaient responsables. Des études ultérieures ont montré ces facteurs pourraient également inverser l'élargissement liée à l'âge du cœur et d'améliorer la capacité des souris âgées de générer de nouvelles cellules nerveuses.

Deux des études les plus récentes portent sur une protéine appelée facteur de différenciation de croissance 11, ou GDF11, qui est abondante chez les jeunes souris, mais diminue à mesure qu'elles vieillissent.

Dans un document, l'auteur principal Rubin et ses collègues ont fait valoir que les souris perdent la capacité mentale à mesure qu'elles vieillissent, en raison de la détérioration des vaisseaux sanguins. Cette détérioration se traduit par réduction du flux sanguin, ce qui inhibe la capacité des cellules souches neurales pour créer un nouveau tissu nerveux.

Cette réduction de la neurogenèse sera, entre autres, de dégrader la capacité de la souris à l'odeur. Alors que les jeunes souris évitent naturellement la forte odeur de menthe, souris âgées ne sont pas, parce qu'ils ne peuvent pas le détecter aussi facilement.

Les auteurs de l'étude ont émis l'hypothèse que si ils ont injecté des souris avec de vieux GDF11, la protéine permettrait d'améliorer la circulation sanguine dans le cerveau de souris en provoquant de nouveaux vaisseaux sanguins de se développer. Si tel était le cas, les souris âgées doivent obtenir leur ancien sens de l'odorat en arrière, et d'éviter l'odeur de la menthe, comme des souris plus jeunes.

Les chercheurs, qui ont utilisé des souris avec un âge humain équivalent d'environ de 70 ans, dit que c'est exactement ce qui s'est passé quand ils les ont injectées avec la protéine.

Rubin a dit qu'il était GDF11 probablement eu encore plus répandue effets.

Dans l'autre étude de GDF11, auteur principal Amy Wagers, qui est également professeur de cellules souches et la biologie régénératrice à Harvard, partit avec ses collègues afin de déterminer si des injections de la protéine seraient d'inverser la dysfonction musculaire liée à l'âge.

Lorsque les muscles squelettiques sont endommagés, ils sont réparées par les cellules souches appelées cellules satellites, qui se multiplient et se transforment en cellules musculaires remplacement. Muscle âgés, cependant, a moins de cellules satellites, et ils ne fonctionnent pas aussi bien qu'ils le font chez les jeunes musculaire.

Paris et ses collègues ont examiné les cellules satellites de souris plus âgées et ont trouvé qu'il y avait une augmentation marquée de lésions de l'ADN des cellules par rapport aux cellules satellites chez les souris plus jeunes.

Cependant, quand ils transfugent un conjoint vieux et jeunes souris de sorte qu'elles partageaient le sang, les cellules satellites dans les vieilles souris exposées ont "restauré l'intégrité du génome." Leur ADN des cellules satellites ne se distinguait pas de l'ADN chez les jeunes souris, écrivent les auteurs.

Lorsque les chercheurs ont injecté les souris âgées avec GDF11, la population de cellules satellites a augmenté, et le nombre de cellules satellites avec de graves dommages à l'ADN a diminué d'un facteur 4, écrivent les auteurs.

Les chercheurs ont dit que les souris plus âgées qui ont reçu les injections de protéines ont également montré une résistance accrue et l'exercice d'endurance.

Ces résultats, ainsi que ceux d'autres études, suggèrent que "GDF11 doit être considérée comme un nouveau régulateur moléculaire du vieillissement des mammifères avec des applications potentiellement large portée", les auteurs de l'étude.

Dans la troisième étude, des chercheurs ont injecté des souris âgées avec le plasma sanguin des souris jeunes et observé les effets sur la mémoire.

Principal auteur de l'étude Tony Wyss-Coray, professeur de neurologie et de sciences neurologiques à l'Université Stanford, et ses collègues ont constaté que les souris âgées ont plus de difficulté à trouver une plate-forme immergée dans un récipient rempli d'eau que faisaient les jeunes souris.

Les deux souris jeunes et vieux avaient été formés pour localiser la plate-forme en utilisant la mémoire des indices, et les souris plus âgées semblent avoir plus de difficulté à rappeler ces indices. Cependant, leur performance s'est améliorée après avoir été injectés avec le jeune plasma, selon les chercheurs.

Dans un autre test, les souris ont reçu une formation de «geler dans la peur" lorsqu'il est placé dans un certain environnement reconnaissable. Alors que les souris plus jeunes tiendraient leur position congelé plus longtemps que les souris plus âgées, les souris plus âgées sont améliorées après qu'ils ont eu la jeune plasma.

Les chercheurs ont émis l'hypothèse que les facteurs de jeunesse dans le plasma sanguin affectaient l'hippocampe chez les souris âgées.

L'hippocampe est une structure cérébrale qui est essentielle à la formation de certains types de mémoires et de la reconnaissance de formes spatiales. Il peut se détériorer avec l'âge, et les cas de détérioration rapide entraîner des formes de démence, y compris la maladie d'Alzheimer.

Pour voir ce qui se passait à l'hippocampe chez les souris, Wyss-Coray et ses collègues ont rejoint chirurgicalement souris jeunes et vieux, puis examiné leurs cerveaux.

L'hippocampe des souris plus âgées avait fini par ressembler à l'hippocampe des souris jeunes.

"C'était comme si ces vieux cerveaux ont été rechargées par le jeune sang", a déclaré Wyss-Coray

http://www.latimes.com/science/sciencenow/la-sci-sn-young-blood-reverses-effects-of-aging-in-mice-20140502,0,446161,full.story

Partager cet article

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article

commentaires

Le blogue terrestre (c extra !) 05/05/2014 16:10

Bizarre tout de même que cette 'découverte' ne soit été faite plus tôt ! D'où, les probables (obligatoires) suites à venir quant aux transfusions anonymes qui - hors cas de maladies graves ou sida
évoqué lors des dons - les prix... pourraient très bientôt monter en flèches ! (sans parler de sangs importés de pays 'en voies de développement' qui verraient là une occasion en or d'avoir des
enfants !!).

Le blogue terrestre (c extra !) 05/05/2014 16:09

«Thérapie vampire» pourrait inverser le vieillissement, les scientifiques ont trouvé

Une transfusion de sang jeune peut arrêter ou même inverser le processus de vieillissement que deux études montrent que la composition chimique de jeune sang n'a prestations de santé
surprenants


Par Sarah Knapton , sciences Correspondant
18:00 BST 4 mai 2014

Il peut sembler la substance de romans d'horreur gothique, mais les transfusions de sang jeune pourrait inverser le processus de vieillissement et même de guérir la maladie d'Alzheimer, les
scientifiques croient.

Tout au long de l'histoire, les cultures à travers le monde ont vanté les propriétés du sang jeune, avec des enfants sacrifiés et le sang de jeunes guerriers bu par les vainqueurs.

Il disait même que le dictateur nord-coréen Kim Jong-il s'est injecté de sang de jeunes vierges sains pour ralentir le processus de vieillissement.

Maintenant les scientifiques ont constaté que le jeune sang fait «recharge» le cerveau, forme de nouveaux vaisseaux sanguins et améliore la mémoire et l'apprentissage.

Dans la recherche parallèle, les scientifiques de l'Université de Harvard ont également découvert qu'un «protéine de la jeunesse» qui circule dans le sang est responsable de maintenir le cerveau et
les muscles jeune et fort.

La protéine, appelée «GDF11 ', est présent dans le sang en grande quantité quand nous sommes jeunes, mais s'épuise pendant que nous vieillissons.

Bien que les deux découvertes ont été faites sur des souris, les chercheurs espèrent commencer des essais humains dans les deux à trois prochaines années, dans les études qui pourraient apporter
des améliorations rapides pour la longévité et la santé humaine.

"Cela devrait nous donner à tous l'espoir d'un avenir plus sain," a déclaré le professeur Doug Melton, du Département de cellules souches et de biologie régénératrice de l'Université Harvard.

"Nous nous demandons tous pourquoi nous étions plus forts mentalement et quand plus agile jeune, et ces deux documents particulièrement intéressants pointent en fait sur une réponse possible.

"Il semble y avoir peu de doute que, GDF11 a une étonnante capacité à restaurer la fonction musculaire et le vieillissement du cerveau."

L'an dernier, l'équipe a découvert que la protéine pourrait réparer les coeurs endommagés. Mais la nouvelle étude a montré que que l'élévation du niveau de la protéine GDF11 dans les souris plus
âgées amélioré la fonction de tous les organes du corps.

Harvard cellules souches biologiste Prof Lee Rubin a ajouté: «Nous pensons que, au moins en principe, il y aura un moyen d'inverser en partie la baisse du vieillissement avec une seule
protéine.

"Il n'est pas hors de question que GDF11, ou un médicament développé à partir de lui, pourrait être utile dans la maladie d'Alzheimer."

Il est probable que la protéine est au moins partiellement responsable de la constatation parallèle par l'Université de Stanford que jeune sang peut inverser les signes du vieillissement.

Dans l'étude, le sang des souris de trois mois a été injecté à plusieurs reprises dans des souris de 18 mois-vieux près de la fin de leur durée de vie naturelle.

La «thérapie de vampire" a amélioré les performances des souris âgées dans les tâches de mémoire et d'apprentissage.

Les changements structurels, moléculaires et fonctionnelles ont également été observées dans leur cerveau, l'étude publiée dans la revue Science trouvé.

Si le même été semblent chez l'homme, elle pourrait conduire à de nouvelles thérapies pour recharger nos cerveaux vieillissants et de nouveaux médicaments pour le traitement des démences comme la
maladie d'Alzheimer.

«Nous avons montré qu'au moins certaines déficiences liées à l'âge dans la fonction cérébrale sont réversibles. Ils ne sont pas définitif ", a déclaré le Dr Saul Villeda, de l'École de Stanford de
la médecine.

Souris vieillissantes donné huit perfusions de sang jeune sur trois semaines ont amélioré leur performance dans les tests mentaux de l'état de peur et de localiser une plate-forme cachée dans un
labyrinthe d'eau.

La preuve a été vu de nouvelles connexions se forment dans l'hippocampe, une région du cerveau essentielle à la mémoire et sensibles au vieillissement.

Épines dendritiques - extensions de doigts des branches des neurones qui sont censés jouer un rôle dans la formation de la mémoire - est également devenu plus dense.

Les transfusions sanguines de l'autre souris âgées n'ont eu aucun effet, l'étude, publiée dans la revue Nature, a trouvé.

"Cela aurait pu être fait il y a 20 ans", a déclaré le chercheur principal, le Dr Tony Wyss-Coray de Stanford.

"Vous n'avez pas besoin de savoir quelque chose sur la façon dont le cerveau fonctionne. Vous venez de donner à un vieux le jeune sang de la souris et voyez si l'animal est plus intelligent
qu'avant. C'est juste que personne ne l'a fait ".

«Nos données indiquent que l'exposition des souris âgées de jeune sang en fin de vie est capable de plasticité synaptique rajeunissement et l'amélioration de la fonction cognitive.

"Les études futures sont garantis chez l'homme âgé et potentiellement ceux qui souffrent de maladies neurodégénératives liées à l'âge."

Dr Eric Karran, de la démence charité Research UK d'Alzheimer, a déclaré: «Cette étude techniquement complexe se penche sur les effets de l'exposition des souris âgées à des facteurs de sang de
jeunes souris sur le déclin cognitif lié à l'âge.

"Bien que les traitements testés ici rajeunir certains aspects de l'apprentissage et de la mémoire chez les souris, ces études sont d'une importance inconnue pour les humains.

«Cette recherche, bien que très intéressante, n'enquête pas sur le type de déficience cognitive que l'on voit dans la maladie d'Alzheimer, ce qui n'est pas une conséquence inévitable du
vieillissement."


http://www.telegraph.co.uk/science/science-news/10807478/Vampire-therapy-could-reverse-ageing-scientists-find.html

Le blogue terrestre (c extra !) 05/05/2014 16:08

Les transfusions de sang jeune peuvent inverser certains effets du vieillissement, des études suggèrent

Donner à de vieilles souris du sang de jeunes renversement liée à l'âge dans la fonction cérébrale, la force musculaire et l'endurance, les chercheurs disent


Ian Sample , correspondant scientifique
The Guardian ,Dimanche 4 mai 2014 18.00 BST


Des chercheurs américains se referment sur une thérapie qui pourrait inverser les effets nocifs du vieillissement processus dans le cerveau, les muscles, le cœur et d'autres organes. Les espoirs
ont été soulevés par trois rapports distincts publiés par les grandes revues dimanche qui démontrent dans des expériences sur des souris les effets rajeunissants dramatiques de produits chimiques
naturellement présents dans le sang jeune.

Transfusions de jeunes baisses de sang renversement liée à l'âge dans la mémoire et l'apprentissage, le fonctionnement du cerveau, la force musculaire et l'endurance, les chercheurs ont constaté.
Dans deux rapports, les scientifiques ont identifié un seul produit chimique dans le sang qui apparaît à renverser certains des dommages causés par le vieillissement.

Bien que tous trois études ont été réalisées chez des souris, les chercheurs croient une thérapie de rajeunissement similaire devrait fonctionner chez les humains. Un essai clinique devrait
commencer dans les trois à cinq prochaines années.

"La preuve est assez forte maintenant, dans de nombreux tissus, que c'est justifié d'essayer et d'appliquer cette chez l'homme", a déclaré Saul Villeda, premier auteur de l'une des études à
l'Université de Californie à San Francisco.

Le vieillissement est un des plus grands facteurs de risque pour un grand nombre de conditions majeures, de cancer et de maladies cardiaques au diabète et la démence. Comme la population vieillit,
la proportion de personnes souffrant de ces conditions monte. Une thérapie qui ralentit ou renverse les dommages liés à l'âge dans le corps a le potentiel de prévenir une crise de santé publique en
retardant l'apparition de plusieurs maladies à la fois.

Les trois études ont adopté une approche similaire pour étudier les effets anti-vieillissement de sang jeune. Vieux et jeunes souris ont été jumelés et rejoint comme jumeaux siamois. Pour ce faire,
les chercheurs ont fait une incision le long de la côté de chaque souris et laissez les blessures guérissent d'une manière qui rejoint les animaux ensemble. La procédure signifie que les souris ont
partagé les uns des autres réserves de sang.
- voir clip sur site -

Lien vers la vidéo: sang jeune souris peut détenir la clé à des maladies liées à l'âge chez l'homme Villeda a constaté que le sang des souris de trois mois vieux inversé certaines modifications
liées à l'âge dans le cerveau des souris de 18 mois-vieux. Les animaux ont augmenté de plus de connexions et plus forts de neurones dans une région appelée l'hippocampe, ce qui signifie les
cellules du cerveau pouvaient parler les uns aux autres de manière plus efficace, selon un rapport publié dans la revue Nature Medicine. Un 18-month-old souris est considérée comme l'équivalent de
l'âge à une personne de 70 ans.

Villeda a continué à injecter du plasma sanguin - ou de sang sans les globules - de jeunes souris dans les animaux plus âgés. Les infusions ont eu un impact remarquable sur la performance des
animaux. Rongeurs âgés données jeune plasma sanguin ont trouvé leur chemin dans un labyrinthe d'eau ainsi que des souris de six mois, et ont réagi comme trois mois-olds dans une expérience qui
testées façon dont ils se souvenaient un environnement menaçant.

"Il y a quelque chose que le jeune sang qui peut littéralement inverser les déficiences que vous voyez dans le cerveau plus", a déclaré Villeda le Guardian. Mais il a souligné que les souris ne
sont pas des humains. «Je souhaite que notre manuscrit pourrait venir avec une grande légende qui dit:« N'essayez pas ceci à la maison ». Nous avons besoin d'un essai clinique pour voir si cela
s'applique à l'homme, et de voir s'il y a des effets que nous ne voulons pas."

Villeda dit que l'effet anti-âge est liée à une protéine appelée Creb qui agit comme un régulateur maître dans le cerveau. Jeune plasma sanguin fait Creb plus actif, et ceci permet d'activer les
gènes qui déterminent les connexions neuronales.

Dans deux autres études, les chercheurs de l'Université de Harvard ont montré que des perfusions de sang jeune rajeuni le cerveau et les muscles de souris âgées. Les substances chimiques dans le
sang jeune encouragé la croissance des vaisseaux sanguins dans le cerveau âgé, qui a amélioré la circulation dans l'organe. Ils ont également augmenté le nombre de cellules souches neurales, qui
viennent à échéance dans les cellules du cerveau. Les souris plus âgées qui ont reçu jeune sang avaient un sens aigu de l'odorat, capable de distinguer les odeurs ainsi que les jeunes animaux
pouvaient.

"Il est possible que l'augmentation de la circulation sanguine pourrait entraîner l'activité neuronale accrue et la fonction, l'ouverture de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le traitement
des maladies neurodégénératives liées à l'âge», ont écrit les auteurs dans la revue Science. Curieusement, quand le sang a été donnée à plus de jeunes souris, les scientifiques ont remarqué une
réduction spectaculaire dans les cellules souches neurales dans le cerveau.
Transfusions similaires de jeune sang rajeuni tissu musculaire chez les souris âgées, renforce leur force et leur endurance à l'exercice, selon un autre article dans Science.

Les équipes de Harvard ont ensuite montré qu'ils pouvaient reproduire les effets anti-vieillissement de jeune sang avec des injections d'une seule protéine du sang appelée GDF11. Le montant de
GDF11 dans les glissements de sang lorsque les souris vieillissent. Les injections ont restauré la protéine à des niveaux plus jeunes.

Amy Wagers, un des principaux auteurs des deux documents de Harvard, a dit qu'il y avait de bonnes raisons de penser qu'une approche similaire pourrait aider à combattre les effets du
vieillissement chez les personnes âgées.

"La protéine est identique chez les souris et les humains et elle est également présente dans le sang chez les humains. Nos analyses préliminaires suggèrent qu'il est également régulé à la baisse
avec l'âge, nous pensons que ses effets sont susceptibles de se traduire par l'homme," dit-elle au Guardian.

Derniers paris de l'année ont montré que GDF11 inversé certains effets du vieillissement dans les coeurs de souris. Sauf obstacles inattendus, elle s'attend à commencer les essais cliniques chez
l'homme de GDF11 dans trois à cinq ans.

Doug Melton, chercheur sur les cellules souches à l'Université Harvard, a déclaré: «Cela devrait nous donner à tous l'espoir d'un avenir plus sain Nous nous demandons tous pourquoi nous étions plus
forts et mentalement plus agile quand il est jeune Il semble y avoir peu de doute que, au moins chez les animaux.. , GDF11 a une étonnante capacité à restaurer muscle vieillissement et la fonction
cérébrale ».

http://www.theguardian.com/science/2014/may/04/young-blood-reverse-ageing-mice-studies

Présentation

  • : Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • : J'ai acheté un bouquin qui s'appelle "Apprenez le Riche en 3 minutes", ça fait une heure que j'y suis dessus, j'ai RIEEEEN COOOOMPRIS !
  • Contact

`

Recherche

.

Archives