Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 13:41

DENTI.jpg

 Le fluorure à la rescousse des dents

 

  On lit régulièrement dans la presse écrite que la santé dentaire des enfants et des adolescents est déplorable, le nombre de caries dentaires étant très élevé. Selon l’idéologie actuelle en matière de santé dentaire, en plus de se brosser les dents avec un dentifrice fluoré, cette épidémie de carie ne peut être combattue qu'en buvant de l’eau additionnée de fluor, car cette dernière mesure est censée réduire la carie de près de 65%. Les fluorures sont présentés comme étant une panacée dont on ne saurait se passer, dont l’efficacité absolue est démontrée et dont l’innocuité est tout simplement évidente. À grand renforts de publicité, on affirme que les fluorures sont incontournables et qu'ils seraient en mesure de renverser les caries dentaires (!), signe évident d’un traitement ayant depuis belle lurette fait ses preuves. Pour couronner le tout, on présente maintenant le fluor comme un nutriment essentiel à la santé. On a même affirmé que l'eau fluorée serait l'une des dix avancées majeures du XXe siècle en matière de santé publique. Bref, on enrobe le fluorure d'un concert de louanges et l'eau fluorée est désormais teintée d'un aura de sainteté. Mais qu’en est-il réellement ?

 

Avertissement

 

Avant même de débattre des pour et contres de cette mesure, il importe de souligner qu'injecter du fluor à l'eau potable implique de forcer les gens à ingérer une substance toxique sans leur consentement éclairé. C'est un précédant inquiétant qui nie les droits humains fondamentaux et la liberté de choisir ou de refuser d'être médicamenté. C'est un manquement grave envers la dignité humaine et la démocratie, car cette dernière est censé protéger tous les êtres humains contre toute mesure totalitaire qui viole leur intégrité physique ou le droit de prendre soin de son corps, en accord avec sa volonté.

 

Actuellement, les fluorures sont couramment ajoutés à des concentration de 0.7 à 4 ppm (partie par million) dans l’eau potable de plus de 70% des villes aux USA et au Canada dans le but de prévenir la carie dentaire chez les enfants défavorisés. Puisque cette mesure n'a pas pour but de rendre l'eau potable, elle constitue un acte de médication forcée que l'on impose à toute la population. Les communautés des réserves indiennes et des bases militaires sont de nos jours parmi les plus fluorées et selon la littérature pro-fluoration, près de 90% des collectivités seront fluorés d’ici quelques années.

 

 Le fluor méconnu

 

Le fluor (F) est le neuvième élément chimique du tableau périodique. Découvert par Moissan en 1886, le fluor est un ion de la famille des halogènes qui se présente sous la forme d’un gaz jaune pâle, corrosif, hautement réactif et instable. Chimiquement parlant, il est en fait le plus électronégatif de tous les éléments connus, c’est-à-dire qu’il réagit violemment avec virtuellement toutes les substances inorganiques et organiques; par conséquent, il est inexistant seul dans la nature. Il forme des substances hautement réactives tel que le fluorure d’hydrogène (HF), le plus puissant acide connu, ce qui cause des problèmes, étant trop réactif pour être contenu dans un contenant en verre ! La combinaison du fluor avec une autre substance forme un composé généralement dénommé fluorure.

 

Le fluor, toxique !

 

En toxicologie, le fluor est reconnu comme étant aussi toxique que l’arsenic, le mercure et le plomb. La recherche scientifique démontre clairement que les divers composés de fluor (les fluorures) sont également très toxiques. Même dans ses combinaisons naturelles (tel que le fluorure de calcium), le fluor est reconnu pour sa toxicité, laquelle a été amplement étudiée dans plusieurs régions de l’Inde et de la Chine qui sont célèbres à cause de leur eau potable naturellement fluorée et où les habitants souffrent de dégénérescence précoce des dents, des os (fluorose dentaire et osseuse), des tissus, de la peau (peau ridée) et de dégénérescence neurologique (vieillissement prématuré). À 35 ans, ils paraissent en avoir 70. Les enfants sont les plus vulnérables. Les fluorures artificiels sont encore pus toxiques et instables, car non tempérés par le calcium.

 

D’après les études scientifiques effectuées en Inde et en Chine, la fluorose squelettique se produit dès que la concentration de fluor excède 1 ppm (partie par million), mais a déjà été observée dans certaines communautés à une concentration de 0.7 ppm [8] . De plus, de nombreux accidents municipaux bien documentés ont causé l'empoisonnement au fluor chez les habitants de villes fluorées.

 

La toxicité du fluorure est facile à vérifier, il suffit de lire la mise en garde imprimée à l'arrière d'un dentifrice pour enfants:

 

Avertissement imprimé à l'arrière du dentifrice Oral B: ''En cas d'ingestion accidentelle d'une quantité plus grande que celle nécessaire pour le brossage, demander de l'aide professionnelle ou s'adresser à un centre antipoison immédiatement.'' INGRÉDIENT ACTIF: Fluorure de sodium (0,248%)

 

En fait, il y a suffisamment de fluorure dans un tube dentifrice pour tuer un enfant. De plus, il est surprenant de constater qu'un seul verre d'eau contient autant de fluorure qu'un 'petit pois' de dentifrice fluoré (0.25 mg). Or, dans ce dernier cas, on nous met en garde: avaler plus que cette quantité recommandée (un 'petit pois') exige de contacter une centre antipoison immédiatement. Combien de verres d'eau fluorée avalez-vous chaque jour ?

 

Le fluor, essentiel à la santé ?

 

Santé Canada et l'Académie nationale des sciences des États-Unis considèrent que le fluor n’est pas un élément essentiel à la santé [9] , ce qui signifie que la carie dentaire ni aucune autre maladie humaine ne peuvent résulter d’un ‘carence en fluor' et que contrairement aux nutriments réels, le corps humain n’utilise le fluor dans aucun processus physiologique.

On ne peut donc pas défendre l'idée selon laquelle il serait nécessaire d'avaler du fluor.

 

1. On retrouve dans le lait maternel 250 fois moins de fluorure que dans l'eau fluorée à 1 ppm. Or, le consensus actuel est que le lait maternel constitue la meilleure nourriture pour le bébé. Si le fluorure est si bénéfique, pourquoi la nature limite-t-elle le taux de fluorure à un si bas niveau pour la nutrition du nouveau-né ?

 

2. La NASA n'a pas inclus le fluorure dans la nourriture des astronautes en mission dans l'espace. Tous les autres nutriments, minéraux et vitamines y sont, mais pas le fluorure. Pourtant les astronautes sont dans un milieu reconnu comme difficile et propice à affaiblir les os du squelette humain. On peut se demander pourquoi ?

 

L'Association dentaire canadienne, l'ADA, le CDC ainsi que la majorité des experts reconnaissent maintenant que l'action du fluor est:

 

- essentiellement topique (agit par contact direct sur les dents);

 

- n'est pas systémique (ne joue aucun rôle si avalé pour être amalgamé aux dents durant la croissance).

 

Par conséquent, on peut en conclure que la fluoration de l'eau serait une mesure complètement inutile ! Pourtant, les autorités dentaires continuent à argumenter que l’ingestion d’eau fluorée serait essentielle à la santé des dents et par conséquent, on force les populations à en boire.

 

Le fluor, sans danger pour la santé ?

 

Avant même d’être ingéré, le fluorure s’associe lors de sa production industrielle (puis dans l’eau) avec d’autres polluants reconnus toxiques, tels que l’arsenic, le plomb, l’aluminium, le mercure et même des nucléides radioactifs. Dans les aqueducs des villes fluorées, le fluorure corrode déjà les conduits et installations d’eau potable. Ensuite, lorsque l’eau fluorée est bue, le fluorure contaminé s’associe en tout premier lieu à la matrice de la structure des dents ainsi qu’aux tissus de la cavité buccale. Rappelons que l’action dentaire proprement dite est purement topique. Contre toute logique, l’eau fluorée est bue et le fluorure absorbé est acheminé à l’intérieur du corps humain pour interagir avec tous les tissus, collagène, cartilages et os, ce qui entraîne une accumulation du fluorure, avec des conséquences néfaste pour ces structures.

 

Tous reconnaissent que 50 % du fluor ingéré s'accumule dans le corps humain toute la vie durant, la première conséquence étant la fluorose dentaire et osseuse. En s'associant avec les protéines et les enzymes, le fluor les déforme et en inhibe la fonction (le fluor est un poison enzymatique). Puisque les enzymes sont essentielles à tous les processus cellulaires, toutes les fonctions cellulaires en seront affectées. Un pan grandissant de la recherche indique que le fluor affecte également l’ADN, créant des dommages génétiques et donc, à long terme, des cancers. C’est la définition même d’un radical libre, si destructeur justement parce qu’il altère la structure des substances et tissus vivants avec lesquelles il réagit et parce qu’il s’oppose aux anti-oxydants, substances reconnues pour leur efficacité dans la prévention des cancers et qui favorisent la longévité.

En termes simples, suite à l’attaque du radical libre fluor, les tissus sains endommagés passent à un état malsain. Le corps humains étant constitué de 70% à 80% d'eau, il est aisé de comprendre que le fluorure s'infiltre à tous les niveaux, dans chaque cellule, et qu'il affecte tous les processus biologiques et tous les systèmes.

 

Le fluorure, agent vieillissant

 

Au niveau du système endocrinien, il est connu que le fluor dérègle le fonctionnement des glandes, notamment les glande thyroïde et pituitaire et qu’il s’accumule au niveau de la glande pinéale jusqu’à la calcifier. Or, la glande pituitaire est dénommée la glande maîtresse, justement parce qu’elle interagit avec le fonctionnement de toutes les autres glandes du corps humain et qu’ainsi elle contrôle des centaines de fonctions organiques. Le fluor agit donc en tant que perturbateur endocrinien ou hormone environnementale. Plus récemment, on a trouvé que le fluor interfère avec les protéines G, qui jouent un rôle vital dans les processus des hormones, des neurotransmetteurs et de la communication cellulaire, ce qui pourrait causer des problèmes multiples et complexes additionnels pour la santé humaine.

 

L'accumulation du fluor n’est donc rien d’autre qu’un empoisonnement lent, mais méthodique et certain. La conséquence première est un vieillissement accéléré de tous les tissus biologiques. Dès 1993, le Dr. Yiamouyiannis, biochimiste de renommée mondiale, démontre ce phénomène et en explique les mécanismes. Les plus récentes recherches scientifiques semblent appuyer ses théories et c’est avec justesse qu’il avait qualifié le fluorure d’agent vieillissant.

 

Le fluor, lié à une liste interminable de problèmes de santé

 

Comme il s’attaque à tous les tissus et processus biologiques, le fluor ouvre la porte à une liste interminable de troubles, maladies et déséquilibres organiques. Sur Internet, il suffit de taper le mot fluor à l’aide de l’engin de recherche Google pour constater que la recherche scientifique indépendante est abondante et sérieuse et qu’elle documente tous ces désordres, et ce même à une concentration de 1 ppm, soit la dose recommandée et utilisée dans l’eau potable (les pâtes dentifrices peuvent contenir jusqu’à 1500 ppm).

 

Mentionnons quelques documents de références qui font autorité. Le manuel EPA/NIOSH Hazardous Waste book, référence en matière de sécurité des déchets toxiques, indique sous la rubrique Fluorure de sodium:

 

"Tumorigène et tératogène expérimental (substance utilisée délibérément pour créer des tissus cancéreux en laboratoire). Effets d’une surdose: brûlures, irritations, picotements, démangeaisons de la peau, paupières tombantes, tremblements, ingestion anormale de fluides, faiblesse musculaire, mal de tête, modification de l’EEG (électro-encéphalogramme), cyanose, difficulté respiratoire, hypermobilité, diarrhée, nausée et vomissements, changements au niveau des glandes salivaires, des dents, des structures musculo-squeletiques, accroissement de la réponse immunitaire et des données mutagéniques humaines (mutation des cellules). Irritant corrosif pour les yeux et les muqueuses. Affecte expérimentalement la reproduction. Extrêmement phytotoxique. Utilisé dans les procédés de nettoyage chimique, la fluoration de l’eau, en tant que fongicide et insecticide… peut être cancérigène.’’

 

Plus récemment, le rapport du Conseil national de la recherche scientifique des États-Unis (2006), affilié à l'Académie nationale des sciences (l'autorité scientifique suprême des États-Unis), confirme que les niveaux autorisés de fluorure dans l'eau potable peuvent engendrer une surdose de fluorure et qu'ils contribuent à une augmentation des taux de fracture des os et de dommage aux dents et aux articulations (arthrite). On y admet également que l'eau fluorée est possiblement liée à des troubles neurologiques (QI réduit, démence, syndrome de Down, maladie d'Alzheimer), du système endocrinien (glandes thyroïde et pituitaire), du système immunitaire (affecte la moelle des os, là où sont produites les cellules immunitaires), du système digestif, de l'appareil génital, de organes internes (foie et reins), et qu'elle pourrait exacerber les effets synergiques de l'aluminium et du fluorure, le diabète et le cancer.

 

Finalement, un large éventail de données, dont 23 études sur l'homme et 30 études animales, indiquent que l'eau fluorée réduit l'intelligence chez les enfants. Ceci s'ajoute à la liste sans cesse grandissante des études qui ont trouvé, entre autre, que le fluorure s'accumule au centre du cerveau (dans la glande pinéale), qu'il affecte le comportement et qu'il accélère l'accumulation d'aluminium dans le cerveau des rats, accumulation apparentée à la maladie d'Alzheimer.

  

Le fluorure, agent actif des pesticides et des gaz de guerre

 

Le fluor est couramment utilisé en tant qu’agent actif dans la fabrication de pesticides, insecticides, poison à rat, herbicides et défoliants, substances toxiques qui chaque année impliquent un grand nombre d’accidents et empoisonnements pour ceux qui les manipulent. Les pesticides sont d’ailleurs présentement bannis du territoire d’un nombre grandissant de villes tant européennes qu’américaines. Il est inquiétant de constater que l’industrie de l’armement utilise également le fluor en tant qu’agent actif dans la composition d’armes chimiques telles que les gaz innervants mortels Soman (GD), Cyclosarin (GF) et Sarin (GB), tristement célèbre suite à l’attentat de 1995 à Tokyo, mais aussi dans la formule de l’agent orange. Lorsqu’en 1995 les Nations Unies inspectèrent l’Irak pour s’assurer qu’il ne fabriquait pas en secret des armes chimiques interdites, on vérifia tout d’abord s’il stockait les organofluorures suivants: fluorure d’hydrogène, fluorure de potassium, bifluorure d’ammonium, bifluorure de sodium, fluorure de sodium, bifluorure de potassium et fluorine, qui sont tous des composés de fluor couramment utilisés comme poison protoplasmique dans les pesticides. Ainsi nous voyons que certains de ces composés, tel le fluorure de sodium, sont utilisés indistinctement pour la fabrication de pesticides, d’armes chimiques ou pour être incorporés dans l’eau potable. (...)

 

Lire la suite sur:

 

http://www.qve.qc.ca/afq/mefaits.htm



Partager cet article

Repost 0
Published by Le blogue terrestre (c extra !)
commenter cet article

commentaires

Le blogue terrestre (c extra !) 22/10/2013 13:56

Les dangers réels du dentifrice fluoré

(...) Toxicité

Le fluor est toxique pour l’homme :

< 0,05 mg/kg/jour : n'est d'aucun effet sur la prévention de la carie dentaire;
2 mg/jour : risque de fluorose dentaire ;
10 à 40 mg/jour : fluorose du squelette ;
20 à 80 mg/jour : fluorose ankylosante ;
100 mg/jour : retard de croissance ;
125 mg/jour : altération rénale ;
200 à 500 mg/jour : dose létale.

Des enfants ayant avalé leur dentifrice en se brossant les dents pendant une longue période ou qui ont mangé du dentifrice présentent parfois des intoxications au fluor; d’où l’intérêt de bien
expliquer aux enfants qu’ils doivent recracher le dentifrice et pourquoi ils doivent le faire.
L'Organisation mondiale de la santé, dans un rapport de novembre 2006, et d'autres attirent l'attention sur les dangers des doses excessives de fluor dans l'alimentation et explique comment
fabriquer et utiliser des filtres permettant de neutraliser le fluor dans l'eau de boisson.
Une association entre le déclin du quotient intellectuel et les concentrations de fluor dans l'eau a été suggérée. En 2007, la revue Environmental Health Perspectives publiait une mini-monographie
soulignant, d'une part, l'absence de recherches en anglais sur l'impact du fluor sur l'intelligence et, d'autre part, le développement de la recherche sur le sujet dans la communauté scientifique
chinoise, depuis 1998, pour conclure que le fluor dans l'eau était corrélé avec le déclin de l'intelligence (quotient intellectuel). La relation dose-effet n'a cependant pas été établie dans cette
étude.

Règlementation

Diverses normes et règlements existent, selon les pays et les usages de certains produits.

En France : La fluoration de l’eau est autorisée sous forme d'hexafluorosilicate de sodium et d'acide hexafluorosilicique, cependant peu d'informations sont disponibles sur son utilisation réelle
dans la production d'eau du robinet. En revanche la fluoration du sel est autorisée et encouragée. Celui-ci doit alors être étiqueté sel fluoré ou sel iodé et fluoré, ce qui signifie qu’il est
supplémenté en fluor à raison de 250 mg/kg sous la forme de fluorure de potassium (par voie humide). Cette fluoration a été encouragée en 1985 par la Direction Générale de la Santé pour la
prévention en masse des caries dans la population. Les emballages doivent alors aussi alerter le consommateur par la mention : « ne pas consommer si l’eau de boisson contient plus de 0,5 mg/litre
de fluor ». Une réglementation impose depuis 1993 l’usage de sel fluoré dans les cantines scolaires. (...)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fluor

Présentation

  • : Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • Le blog de lebulldozerdanslatete.over-blog.com
  • : J'ai acheté un bouquin qui s'appelle "Apprenez le Riche en 3 minutes", ça fait une heure que j'y suis dessus, j'ai RIEEEEN COOOOMPRIS !
  • Contact

`

Recherche

.

Archives